Tour de France 2022

Rendez-vous le jeudi 14 octobre pour la révélation du parcours du Tour de France 2022

Châteauroux

Site inscrit au titre des sites et paysages le 08.03.1943  : cours de l’Indre, château Raoul ( également IMH 26.01.1927) et leurs abords.

Situé dans la commune de Châteauroux dans l’Indre, ce site inscrit au titre des sites et paysages d’environ 15 hectares est axé sur le cours de l’Indre à proximité du Château Raoul. Le secteur protégé comporte plusieurs quartiers hétérogènes ( casernes, bâtiments anciens, château), entourant un vaste espace non bâti en bordure de la rivière. Cet ensemble paysager a été inscrit pour son intérêt pittoresque. Ce sont également les alignements d’arbres accompagnant le château qui participent à l’intérêt du site. La protection vise le cours de l’Indre, les arbres des rives, le vieux pont de pierre et les terrains nus et bâtis autour.

Vallée de la Cisse

Sites inscrits « Vallée de la Cisse » à Vouvray, Vernou-sur-Brenne, Noizay et Nazelles-Négron (critère pittoresque, inscription en 1983)

Site classé « Les Madères – Olivier Debré » (critère pittoresque et artistique, classement en 2017)    

Cette vallée située à l’est de Tours et moins connue que sa voisine la vallée de la Loire est plus discrète. Elle offre de beaux paysages avec des coteaux assez abrupts, des habitats troglodytiques, des vignobles, des vergers ou encore des manoirs et châteaux. Le peintre Olivier Debré habitait dans une propriété située dans la vallée de la Cisse, où il avait l’un de ses ateliers, propriété classée au titre des sites en 2017. Olivier Debré  s’est inspiré des paysages du val de la Loire et de la vallée de la Cisse pour peindre une partie de ses œuvres.

La vallée du Cher

Sites inscrits à Chissay-en-Touraine, Montrichard, Monthou-sur-Cher    

Dans cette partie de son cours, le Cher a dessiné une vallée dont les coteaux calcaires sont propices à la viticulture (AOC Touraine). La rivière a également induit l’installation des sites bâtis, souvent magnifiés par les reliefs du coteau et en particulier :

  • le château de Chenonceau, chef-d’œuvre de la Renaissance, qui enjambe gracieusement le Cher et qui possède de magnifiques jardins à la française ;
  • le château de Chissay-en-Touraine datant du XVème siècle qui émerge du coteau boisé ;
  • le bourg de Montrichard surmonté des ruines d’un château du XIème siècle ;
  • l’urbanisation troglodytique ou semi-troglodytique à Bourré, anciennement lieu important de la culture du champignon de Paris ;
  • le château du Gué-Péan à Monthou-sur-Cher en retrait de la vallée ;
  • la silhouette spectaculaire de Saint-Aignan-sur-Cher accrochée à flanc de coteau.
© A.S.O.

Dans ce pays de châteaux, le blanc de la pierre de Tuffeau éclaire les architectures. Plus loin les Hommes ont réussi à créer 2 AOC (fromage et vin) sur les maigres terres.

Une action de communication de l’agence de l’eau Loire-Bretagne    

Créer un marais en zone urbaine, un challenge réussi bénéfique pour tous !

Dans le cadre de sa politique en faveur des espaces naturels sensibles, le conseil départemental d’Indre-et-Loire aménage et valorise le marais de Palluau comme zone humide favorable à la gestion de l'eau et à la biodiversité. Ce projet réussit à mêler plusieurs enjeux : la lutte contre les inondations, l’amélioration de la qualité de l’eau et la création d’un milieu naturel dans la ville. Pari réussi puisque le marais de Palluau est même devenu une zone de nidification et une halte migratoire pour de nombreuses espèces d’oiseaux  

A vos jumelles et en route pour Saint-Cyr-sur-Loire