Ville étape pour la 3e fois

Station de montagne de Savoie

Population : 1 150 hab. (Valloirins ou Valloirinches)

Personnalités : Jean-Baptiste Grange (double Champion du monde en slalom 2011 et 2015), Maud Gobert (championne de France de trail long 2015). Gilbert Chaumaz, ancien coureur Renault-Gitanes à la fin des années 70 y a vécu et retourne régulièrement à St-Michel-de-Maurienne.

Spécialités : diots de Valloire (à base de carottes, betteraves rouges, viande de bœuf), farçons valloirins (plat à base de choux blanc agrémenté de raisins secs, de pruneaux et pommes). Fromages :  le Borgé (au lait cru de vache), tomme de Valloire (celle de la ferme du Pré Clos est recommandée par Gault & Millau). Bière La Galibier (plus haute Brasserie Artisanale de France) a obtenu de nombreux prix à l’international.

Sport :  domaine skiable Galibier-Thabor (150 km de pistes). Evénements : Valloire Dynafit Vertical #2 (kilomètre vertical en ski alpinisme), Championnats de France de ski alpin des sapeurs-pompiers (mars 2019), Juin : Supergrandfondo Izoard-Galibier (juin, cyclosportive), Punta Bagna Bike (juin, rassemblement de Harley Valloire Dynafit Estivale (juillet, montée sèche pédestre et cyclo) Août : Trail du Galibier (août, 11e édition). Club Cycliste : Cyclo Valloire-Galibier

Economie : tourisme hiver-été (30% de l’économie). 1er centre UCPA de montagne depuis plus de 60 ans. Ouverture d’un hôtel 4* en 2020 et d’un Club Med en 2021. Agropastoralisme.

Festivals : concours international de sculpture sur glace (janvier, 28e édition), concours international de sculptures géantes sur paille et foin (juillet, 8e édition), Valloire Autrefois (juillet, fête traditionnelle), Festival de musique baroque (juillet, 10e édition), Promenades musicales (juillet), Pic Sonne (août, concerts gratuits, rock, jazz, blues)

Labels : station classée Tourisme-station verte / Village fleuri 1 fleur / Villes et villages Amis Equipes de France Ski et Snowboard

Sites web / Réseaux sociaux : www.mairie-valloire.fr  / www.valloire.net  / www.saint-michel-de-maurienne.com  / www.savoie-mont-blanc.com  / www.facebook.com/valloiregalibier/  / twitter.com/valloire  / www.instagram.com/valloiregalibier/

Jean-Baptiste Grange, étoile de Valloire

Si la Maurienne a donné au ski alpin de nombreux champions, l’enfant chéri de Valloire reste Jean-Baptiste Grange, double champion du monde de slalom en 2011 et en 2015. En dépit d’une carrière en dents de scie, rythmée par les blessures récurrentes, « JB » s’est aussi offert le globe de la Coupe du monde de slalom en 2009, avant de se blesser au genou et de manquer les Jeux olympiques de Vancouver en 2010. Son parcours a depuis été celui des retours insensés. Au cours de l’hiver 2010-2011, il s’adjuge trois des slaloms les plus prestigieux du circuit (Levi, Kitzbühel et Schladming) et obtient la consécration d’un titre mondial à Garmisch-Partenkirchen. En 2011 et 2012, il est rattrapé par des douleurs de dos qui le poursuivent depuis son enfance et se blesse encore au genou. On pense alors qu’il va avoir du mal à retrouver son meilleur niveau jusqu’au 25 février 2015, où il s’élance en outsider aux championnats du monde de Schladming. Cinquième de la première manche dominée par l’Autrichien Marcel Hirscher, il donne tout dans la seconde, sous une neige fournie, et l’emporte à la stupeur de tous, pour devenir le premier Français double champion du monde de slalom. À nouveau blessé au genou cet hiver à Wengen, Jean-Baptiste Grange n’a pas encore annoncé s’il poursuivrait sa carrière, à 34 ans.

 

Jean-Baptiste Grange - Coupe du monde de slalom 2018 © Stanko Gruden/ZOOM/PRESSE SPORTS

Plus renommée pour ses champions de ski que de vélo, Valloire est pourtant bien connue du peloton, qui y passe régulièrement lorsqu’il aborde ou récupère des ascensions du Galibier. Le cycliste le plus célèbre de cette jolie station de sports d’hiver, qui marque la bascule entre les Alpes du Nord et du Sud, reste sans doute le curé qui y officiait en 1922 et qui, cette année-là, prêta son vélo à Eugène Christophe. Comme cela lui arriva plus d’une fois, le premier porteur du Maillot Jaune avait brisé sa fourche dans la descente du col et avait dû emprunter ce biclou pour rallier Genève.

Le Tour de France ne s’est pas contenté de passer par Valloire, il y a également fait halte à deux reprises, la première en 1972 pour une courte demi-étape de 53 km  partie de Briançon et enlevée par Eddy Merckx devant Joop Zoetemelk, détaché avec lui dans le final. En 1975, le peloton avait mis depuis Valloire le cap vers Morzine-Avoriaz, où l’Espagnol Vicente Lopez-Carril s’était imposé.

Fourche du vélo d'Eugène Christophe © FAUGERE FRANCK / Presse Sports
Tour de France 1972 : BRIANCON/VALLOIRE - Eddy Merckx et Cyrille Guimard © PRESSE SPORTS
Tour de France 1975 : VALLOIRE/MORZINE AVORIAZ - Vicente Lopez Carril © PRESSE SPORTS

Eglise Notre-Dame de l’Assomption
Caractéristique de l'art baroque savoyard du XVIIe siècle, cette église a été consacrée en 1682 par l'Evêque de Maurienne Monseigneur Hercule Berzetti. Sobre de l'extérieur, c'est à l'intérieur que cet édifice vous dévoile ses décorations. Outre les éléments les plus caractéristiques du Baroque que sont le retable de l'autel principal, la voûte du chœur en 'gypserie', les retables secondaires, l'église bénéficie d'un riche décor : crucifixion, tableaux d'autels de la lignée des frères Dufour, fresques de la nef…

Concours de sculptures sur paille et foin
La station de Valloire organise depuis huit ans en juillet un événement artistique unique en France, à la fois festif et en lien avec ses montagnes. Le thème est libre, mais le terme « sculpture » est générique. Il s'agit dans les faits d'une « construction » qui est remplie et habillée de paille et foin. Douze sculptures géantes sont réalisées par équipes de deux sculpteurs sur le plateau des Verneys à Valloire. Elles restent visibles pendant tout l'été.

Le col du Télégraphe
Situé à 1 560 m d’altitude, il doit son nom à ses premières occupations marquées par la présence du télégraphe Chappe. Inventé par l’abbé Claude Chappe (1763-1805), cet appareil à bras articulés illustre les progrès de la télégraphie liés à ceux de l’optique. Il fonctionnait par l’observation à la longue vue de signaux transmis de postes télégraphiques en postes télégraphiques distants de 5 à 15 kilomètres et codant des phrases et des mots, que seuls les directeurs de postes situés aux extrémités, dans les grandes villes, pouvaient déchiffrer.

Fort du Télégraphe
Au col du même nom (propriété de la mairie) construit en 1895, il comprend un mur d’escarpe, l’entourant d’un fossé creusé dans le rocher, un casernement contre le massif rocheux, des batteries sur l’ouvrage ainsi si que des batteries basses équipées d’un plan incliné permettant d’approvisionner matériaux et munitions. Cette position du fort au niveau du col (appelé alors col de l’Ébeyon) permettait de contrer l’ennemi venant du Thabor, du Galibier, de Modane ou du col des Encombres pour assurer la défense de la frontière alpine, face à une Italie menaçante et une triple alliance conclue avec l’Allemagne et l’Autriche. Lors de l’attaque italienne du 22 juin 1940 (Bataille des Alpes) le fort du télégraphe a été utilisé comme PC et servit de base pour la contre-attaque française contre les assaillants italiens venant de la vallée de Névache, pris en tenaille.

Festival Valloire Baroque dans l'église © Pascal Delanoy
Passage devant l'église de Notre-Dame de l’Assomption - Tour de France 2017 - ETAPE 17 : LA MURE - SERRE CHEVALIER (183 KM) © A.S.O.
Le Galibier - Valloire © Pascal Delanoy
Télécabines - Valloire © Pascal Delanoy
Fort télégraphe - Valloire © DR

Diots de Valloire

Ingrédients :

1 diot de Valloire (Composition : Choux - carotte - oignons - betterave rouge - viande de boeuf - lard de porc)

1 belle carotte

1 belle pomme de terre

4 ou 5 feuilles de laurier

Une douzaine de baies de genièvre

Sel, poivre

Préparation:

Éplucher la carotte et la pomme de terre. Les couper en quartiers. Mettre le diot, la carotte, le laurier et les baies de genièvre dans une casserole et recouvrir d’eau tiède. Faire bouillir environ 25 min. Ajouter les quartiers de pomme de terre. Laisser cuire encore 35 min.

Servir chaud et assaisonner à votre guise.

Cuisson des diots de Savoie © CC BY-SA 3.0
Valloire : téléphérique © B.Grange
Valloire : ski © Alban PERNET
Valloire : VTT © Alban PERNET
LIEVORE © Xavier AURY
tyrolienne © Alban PERNET
Sculpture sur glace, Valloire © P. Delannoy/O.T. Valloire

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblés en fonction de vos centres d'intérêts.

En savoir plus