Ville-étape pour la deuxième fois
Sous-préfecture de Haute-Garonne (31)

Population : 27 000 hab. (Muretains, Muretainnes), et 90 000 hab. dans la communauté d’agglomération du Muretain
Personnalités : Clément Ader (aviateur), Vincent Auriol (président de la République), Adolphe Niel (maréchal d’Empire), Nicolas Dalatrac (compositeur), Bernard Maris (économiste, victime de l’attentat contre Charlie Hebdo), Christian Jeanpierre (journaliste de sport).
Économie : Aéronautique, groupe Etienne Lacroix (pyrotechnie), Laboratoires Pierre Fabre, Éditions Hubert (gastronomie).
Festivals : Country 31 (juin), Printemps fait son jazz (avril), Afriqu’à Muret (juin), Hermanamiento (musiques espagnoles, juin), Festival des bords de Louge (écriture théâtre, etc., juillet), Les Occitanes (fêtes médiévales, septembre), La Bohême (musique des Balkans, octobre)
Label : « Ville à Vélo du Tour de France » 1 vélo / ville fleurie**
Sites web / FB / G+ : www.mairie-muret.fr / www.facebook.com/pages/Office-de-Tourisme-de-Muret/; / plus.google.com/+cauterets/

Allées Niel © Ville de Muret
Vue aérienne de Muret © Ville de Muret
Place Republique à Muret © Ville de Muret
Statue Niel © Ville de Muret

MURET, L’HISTOIRE

Un musée de sculptures à ciel ouvert

Ouvert en 1930, cinq ans après la mort du pionnier de l’aviation, le parc Clément Ader rend non seulement hommage à l’un des plus célèbres enfants du pays, il constitue aujourd’hui un authentique musée de sculptures à ciel ouvert. Inscrit aux monuments historiques, et distingué par le Ministère de la Culture au titre du patrimoine du XXe siècle, ce vaste espace Art Déco, conçu par l’urbaniste Léon Jaussely et inauguré par le futur président de la République Vincent Auriol, alors maire de la ville, a subi les outrages du temps. Muret a entrepris de redonner aux œuvres disposées dans le parc une nouvelle jeunesse.
La plus emblématique de toutes, celle qui surplombe l’ensemble, est L’Envolée d’Icare, une monumentale statue imaginée par l’un des plus grands sculpteurs de son époque, Paul Landowski. Elle représente Clément Ader, le crayon à la main, contemplant Icare en plein envol. Essentiellement connu pour sa statue du Christ de Corcovado qui domine la baie de Rio, cet ancien croix de guerre de la Guerre de 1914-18, prix de Rome en 1900, a également dirigé la villa Médicis et l’École des Beaux-Arts de Paris. On lui doit également la statue de sainte Geneviève sur le pont de la Tournelle à Paris et de très nombreux monuments aux morts de la Grande Guerre.
Le parc Clément Ader fut dévoilé au public le 21 septembre 1930 en présence d’un autre héros de l’aviation, Louis Blériot. Léon Jaussely a d’ailleurs conçu l’ensemble comme une forme d’avion. Outre la statue de Landowski, haute de quatorze mètres, de nombreuses stèles de pierre rendent hommage aux pionniers de l’aviation au pied des marches en brique de Toulouse qui conduisent au parc. On les doit à des artistes locaux : André Abbal, Sylvestre Clerc, Gilbert Privat, Yvonne Bedouce, et Paul Manaut.

Musée des arts et métiers, Aéroplane de Clément Ader © Creative Commons 2.0/Oric1

MURET ET LE CYCLISME

 

En 2015, la 13e étape du Tour de France s’était élancée de Muret en direction de Rodez, où Greg Van Avermaet avait enfin ouvert son compteur de victoires sur l’épreuve. Il récidiva l’année suivante au Lioran avant de porter le Maillot Jaune pendant trois jours, puis huit en 2018. Ils sont quelques Muretains à avoir participé à la Grande Boucle tout au long de son histoire. Jean « Henri » Gauban prit même part à la première édition en 1903 et persista à quatre reprises supplémentaires, sans jamais terminer la course. En 1906, il fut disqualifié pour avoir pris le train entre Nancy et Dijon avec quelques camarades. Ce pionnier de la petite reine a disparu en 1958. D’autres Muretains d’adoption, les frères Van Schendel, ont fait mieux que figurer. Hollandais de naissance et installés près de Toulouse, où leurs parents tenaient une ferme, Antoon et Albert participèrent tous les deux à quatre Tours de France à la fin des années 30. Antoon enleva même deux étapes en 1938 à Narbonne et l’année suivante à Annecy. Il est le deuxième Néerlandais après Théo Middelkamp à avoir remporté une étape sur la Grande Boucle. Son frère Albert termina pour sa part 15e de l’épreuve à deux reprises. Tous les deux s’éteignirent en 1990 à Muret.

Greg Van Avermaet vainqueur de l'étape Muret/Rodez du Tour de France 2015 © Presse Sports/Bernard Papon

À VOIR :

 

Musée Clément Ader et des Grands Hommes
Le musée, installé dans l’ancienne propriété de Vincent Auriol, retrace l'histoire de la ville (une salle archéologie et une salle consacrée à la bataille de Muret en 1213) et rend hommage aux grands hommes qui ont marqué l'histoire de Muret : Clément Ader, Vincent Auriol, le maréchal Niel, Nicolas Dalayrac.

Parc Clément Ader
Réalisé à l'initiative de Vincent Auriol, alors maire de Muret en 1925, le parc est un hommage à Clément Ader, Muretain pionnier de l'aviation et inventeur du premier engin volant, l'Eole. Il est un témoignage de l'aviation, qu’elle soit nationale ou internationale comme en attestent les stèles commémoratives qui ornent le parc. Il est inscrit aux Monuments Historiques depuis 1999.
L’Envolée d’Icare, (voir plus haut) domine le parc Clément Ader. Dans ce parc on trouve aussi d’autres œuvres sculptées :
La stèle de la paix, Traversée de l’Atlantique et Traversée de la Méditerranée... Ces aérostèles ont été édifiées en l’honneur de Louis Blériot, qui a traversé la Manche, Roland Garros qui survola la Méditerranée, Nungesser, Coli et Lindbergh qui tentèrent avec ou sans succès la traversée de l’océan Atlantique….

Plateforme d’art de Muret
Cette structure municipale encourage l’art contemporain et propose quatre expositions par an.

Église Saint-Jacques
L’église St Jacques est à l’origine de style roman. Son clocher est de style gothique languedocien (XIVe siècle). Elle est classée aux Monuments historiques depuis 2005. Elle renferme de nombreux trésors : peintures (Despax, Gamelin,...) des œuvres d'Art et une crypte où se cachent d'autres merveilles du patrimoine muretain.
Au vu d'une remarquable rénovation, ce splendide édifice de neuf siècles est un gage de fierté du patrimoine muretain.
A l’intérieur, se trouve la chapelle romane du Rosaire qui rappelle la bataille de Muret de 1213. Son orgue est classé aux Monuments Historiques.

Les ruines du vieux pont
Pont construit en 1203 « franc de leude et de péage » a permis de favoriser le négoce. Ce pont a facilité l’invasion de Muret par Simon de Montfort, par deux fois au XIIIe siècle.

Musée Clément Ader © Ville de Muret
Parc Clément Ader de Muret © Ville de Muret
Église Saint-Jacques de Muret © Creative Commons 1.0/Patrice Bon

À MANGER :

Violettes et violettines
Connu sous le nom de violette de Toulouse, le bonbon à la violette est une friandise de couleur violacée, élaborée à partir de fleurs fraîches de violette cristallisées dans le sucre. Certaines sont à croquer, d’autres servent à décorer les desserts (gâteaux, glaces). Après leur ramassage (d’octobre à mars), les fleurs de violette seront successivement équeutées et trempées dans un sirop, saupoudrées de sucre et séchées, étuvées (autour de 60 °C, durant 24 heures) pour les déshydrater. Une partie de ces fleurs déshydratées sera retrempée dans un sirop de sucre coloré et aromatisé, chauffé à plus de 100 °C. Égouttées et refroidies, les violettes sont, pour finir, séchées.
Un chocolatier de Muret propose les « violettines », des chocolats inspirés des fameuses violettes de la grande voisine.

Bonbons à la violette © Getty/tamara_kulikova

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France