Nice > Col de la Couillole

Les habitués de Paris-Nice évolueront sur des terrains familiers, mais qui deviendront indomptables si la bataille pour le Maillot Jaune est toujours ouverte. En particulier sur une distance aussi courte où la confrontation peut s’engager dès la montée au col de Braus. Il n’y aura ensuite aucun répit dans l’ascension des cols de Turini, de la Colmiane et enfin de la Couillole, avec une montée finale de 15,7 km à 7,1 % de pente moyenne. On retient notre souffle !

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

colonne droite  - fantasy fr
CLUB - COLONNE DROITE
APP MOBILE - FR