Le grand bonheur d'Alaphilippe et Van Avermaet

17 juillet 2018 - 18:15

165 coureurs ont pris le départ de la 10e étape, qui marque le début de la montagne dans ce 105e Tour de France. Alexis Vuillermoz (AG2R La Mondiale) et Jens Keukeleire (Lotto-Soudal) sont les deux hommes à ne s’être pas élancés. Le début de course, qui longe le lac d’Annecy, est très rapide. La bonne échappée se dessine après le col de Bluffy (4e catégorie, kilomètre 19), où Julian Alaphilippe passe en tête.

Le Maillot Jaune dans l'échappée

Le Français est accompagné par le Maillot Jaune Greg Van Avermaet (BMC). Mais aussi par Tony Gallopin (AG2R La Mondiale), Elie Gesbert, Amael Moinard (Fortuneo-Samsic), Serge Pauwels, Tom-Jelte Slagter (Dimension Data), Ion Izagirre (Bahrain-Merida), Philippe Gilbert (Quick-Step Floors), Peter Sagan, Lukas Postlberger (Bora-Hansgrohe), David Gaudu, Arthur Vichot, Rudy Molard (Groupama-FDJ), Robert Gesink (Lotto NL-Jumbo), Lilian Calmejane, Rein Taaramae (Direct Energie), Jack Bauer, Daryl Impey (Mitchelton-Scott), Guillaume Martin et Thomas Degand (Wanty Groupe-Gobert).

Alaphilippe en tête au Plateau des Glières

A l’attaque peu avant le sommet, Molard passe en tête de la première grande ascension du Tour, le col de la Croix Fry (1re catégorie), devant Taaramae. Le duo franco-estonien est rejoint dans la descente par six autres coureurs. Dans la Montée du Plateau des Glières (hors catégorie), David Gaudu fait toute l’ascension en tête. Mais le Breton de 21 ans est devancé au sommet par Alaphilippe, qui s’est rappelé au bon souvenir de sa victoire d’étape ici-même sur le Tour de l’Avenir 2013. Sur le plateau des Glières, haut lieu de la résistance lors de la seconde guerre mondiale, le vainqueur de la Flèche Wallonne effectue seul en tête la portion non-bitumée de deux kilomètres. Il attend ses poursuivants dans la descente. Dans le peloton, relégué à plus de six minutes, Chris Froome est victime d’une crevaison sur les chemins. Mais le Britannique revient rapidement sur le peloton, où aucune attaque ne s’est produite.

Taaramäe se montre avant le show Alaphilippe

Au pied du col de Romme, à 37 kilomètres de l’arrivée, les 18 hommes de tête ont encore six minutes d’avance sur le peloton. L’écart maximal a été de huit minutes. Dans le peloton, Warren Barguil est le premier à passer à l’offensive. Mais le Breton est vite repris. De l’échappée initiale, seuls Sagan, Postlberger et Bauer manquent à l’appel. Taaramae attaque dès les premiers hectomètres de l’ascension classée en 1re catégorie. L’Estonien fait l’essentiel de la montée seul en tête. Il est rejoint puis dépassé par Alaphilippe juste avant le sommet.

Le Français fait une sublime descente. A 21 kilomètres de l’arrivée, au pied du col de la Colombière (1re catégorie), son avance sur ses poursuivants est déjà confortable. Elle atteint la minute à 18 kilomètres de l’arrivée et culmine à 1’30’’ sur Ion Izagirre au sommet de la dernière ascension du jour. La plongée vers le Grand-Bornand n’est qu’une formalité pour le coureur de l’équipe Quick-Step Floors, qui signe la première victoire de sa carrière sur le Tour de France, où il avait connu son lot de frustrations en 2016. Contre toute attente, Greg Van Avermaet conserve son Maillot Jaune.

Résumé - Étape 10 - Tour de France 2018

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France