Découvrez les jeux officiels du Tour de France !

Roglic, le grand saut

Tour de France 2017 | Étape 17 | La Mure > Serre-Chevalier

Chute de Kittel

Non partant pour la 17e étape, Marcel Sieberg (Lotto-Soudal) laisse partir de La Muure un peloton de 172 coureurs. Les difficultés à venir n'effraient pas les attaquants, qui se précipitent à l'avant… sans succès dans un premier temps. Particulièrement actifs hier, les coureurs de Sunweb continuent de mettre la pression sur Marcel Kittel dans la première ascension au programme. Mais avant de s'y présenter, le peloton est coupé au km 20 par une chute mettant plusieurs coureurs à terre… et précisément le maillot vert.

Matthews se rapproche à 9 points de Kittel

Sous l'impulsion de Matthews et de ses coéquipiers, un groupe imposant se constitue dans la foulée avec Frank, Gautier (AG2R), Castroviejo, Herrada (Movistar), Gogl, Mollema, Pantano (Trek), Moinard, Roche, Wyss (BMC), Atapuma, Swift (Team Emirates), Mollard (FDJ), Chaves (Orica), Pauwels (Dimension Data), Poljanski (Bora), Kiserlovski (Katusha), De Gendt, Gallopin (Lotto-Soudal), Matthews, Geschke, Timmer (Sunweb), Edet, Navarro (Cofidis), Roglic (Lotto-Jumbo), Voeckler, Chavanel (Direct Energie), Bettiol, Van Baarle (Cannondale), Cink (Bahrain-Merida), Minnaard (Wanty), Feillu et Périchon (Fortuneo). Ils éloignent le peloton à 5' au col d'Ornon (km 30), où les deux premiers, Matthews et De Gendt dans cet ordre, poursuivent en duo leur effort. L'Australien franchit ainsi le sprint intermédiaire en tête (km 47,5), se rapprochant à 9 pts de Kittel, avant de s'attaquer avec son complice belge au col de la Croix de Fer.

 

Alberto Contador fait mouche

Dès les premières pentes, Nairo Quintana tente de bousculer le peloton, mais c'est la réplique d'Alberto Contador qui fait mouche, après 55 km de course. L'Espagnol revient rapidement sur le groupe de poursuite en décomposition. Au sommet, il n'a plus qu'une vingtaine de secondes de retard sur le duo De Gendt-Navarro. Un regroupement se produit au km 94, aboutissant à la formation d'une échappée de 24 coureurs.

 

Roglic bascule en tête au Galibier

La route de Serre-Chevalier se poursuit sans Marcel Kittel, qui abandonne avant de se lancer à l'assaut du col du Télégraphe. Dans le groupe de tête, la sélection est assurée par les lieutenants de Contador, qui réduisent l'élite à une douzaine de coureurs, mais l'enchaînement avec la montée au Galibier change encore la donne. Les accélérations de Contador et Pauwels continuent l'essorage. C'est pourtant l'attaque de Primoz Roglic à 6,5 km du col du Galibier qui s'avère décisive. Le Slovène bascule et remporte le souvenir Henri Desgrange avec 1'40'' d'avance sur le groupe des favoris. Un capital suffisant pour envisager sereinement la plongée sur Serre-Chevalier.

 

Uran, 2e du classement général

Autour du Maillot Jaune, les attaques de Romain Bardet ont éliminé Fabio Aru, Dan Martin et Simon Yates dans les deux derniers kilomètres de montée. Au col du Galibier, Froome n'est plus accompagné que de Bardet, Uran, Landa… et Warren Barguil qui réalise lui aussi une opération bénéficiaire au classement général. Sur la ligne d'arrivée, Primoz Roglic s'impose en solitaire, tandis que le groupe Maillot Jaune a profité de la descente pour creuser l'écart sur Aru notamment. Uran, Froome, Bardet et Barguil franchissent dans cet ordre la ligne, le jeu des bonifications permettant au Colombien de passer de la 4e à la 2e place du général.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

colonne droite  - fantasy fr
CLUB - COLONNE DROITE
APP MOBILE - FR