Le triple coucou de Cancellara

actualités28.08.2013Après course

Le coucou suisse a sonné pour la troisième fois sur le vélodrome de Roubaix, où Fabian Cancellara s'est à nouveau imposé après 2006 et 2010, signant un deuxième doublé Tour des Flandres-Paris-Roubaix particulièrement retentissant. Isolé dans le final, le coureur de RadioShack-Leopard s'est accroché au courage pour vaincre le surnombre de l'équipe Omega Pharma-Quick Step qui avait eu le flair d'anticiper le mouvement mais a connu la malchance dans le final, abandonnant à Sep Vanmarcke (Blanco) le rôle de dernier rival du grandissime favori.

198 coureurs ont pris le départ du 111e Paris-Roubaix dont la première échappée est initiée à l'entrée de Noyon, au 17e kilomètre de course, par l'ancien pistard Eloy Teruel (MOV), accompagné de Gert Steegmans (OPQ), Bjorn Thurau (EUC), Bob Jungels (RLT), Gatis Smukulis (KAT), Jacob Rathe (GRS), Jens Debuschere (LTB), Frederik Veuchelen (VCD), Michael Morkov (TST), Evaldas Siskevicius (SOJ), Guillaume Boivin (CAN), Clément Koretzky et Benjamin Le Montagner (BSE). Les deux derniers d'entre eux à insister, Koretzky et Veuchelen, sont repris au km 73. Le peloton aborde groupé le premier secteur pavé, de Troisvilles à Inchy.
Koretzky, particulièrement vaillant, repart à l'avant à 127 kilomètres de l'arrivée en compagnie de Gert Steegmans (OPQ), Matthew Hayman (SKY) et Stuart O'Grady (OGE), le vainqueur de 2007 à la recherche du record de lauréat le plus âgé qu'il dispute à son maître à courir, Gilbert Duclos-Lassalle, dont le deuxième et dernier succès date de vingt ans. Le quatuor s'offre une balade de cinquante kilomètres aux avant-postes, incluant le franchissement de la trouée d'Arenberg, au sortir de laquelle tous les favoris sont encore en lice. Steegmans et Hayman insistent avant d'être rejoints à 58km de l'arrivée par Michaël Schär (BMC) puis par Damien Gaudin (EUC) huit kilomètres plus loin. Mais à 48 bornes du but, tout est à refaire.
Treize coureurs forment l'échappée décisive à 40km du vélodrome de Roubaix : Zdenek Stybar, Nicki Terpstra et Stijn Vandenbergh (OPQ), Damien Gaudin et Sébastien Turgot (EUC), Fabian Cancellara (RLT), Greg Van Avermaet (BMC), Bernhard Eisel (SKY), Lars Boom et Sep Vanmarcke (BLA), Luca Paolini (KAT), Sebastian Langeveld (OGE) et Juan Antonio Flecha (VCD). Mais ils perdent rapidement Turgot sur crevaison. Le groupe se divise à plusieurs reprises.
Vandenbergh et Vanmarcke ont l'heur de s'échapper à 29km de l'arrivée au moment où Cancellara, isolé, opère la jonction avec huit hommes lui ayant faussé compagnie. Mais le Suisse, grand favori, reprend le duo belge, flanqué de Stybar, à 20km du terme de l'épreuve. Au passage du carrefour de l'arbre, les deux coureurs d'Omega Pharma-Quick Step connaissent tour à tour la malchance d'une chute et d'un dérapage, laissant Vanmarcke et Cancellara en découdre. Perclus de crampe, le Suisse parvient toutefois à dominer in extremis le Belge au sprint sur le vélodrome.

Voir toutes les actualités

Tableau d'honneur 2013

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur Paris-Roubaix

Partenaires de Paris-Roubaix