Jeudi 7 mars 2013

Étape 4Brioude / Saint-Vallier

Départ 11h00 GMT 2+

Albasini, au rendez-vous

Résumé de l'étape07.03.2013Étape 4- Brioude / Saint-Vallier

Les reliefs à enchaîner dans la deuxième partie de l'étape menant à Saint-Vallier ont signifié la fin de l'échappée notamment animée par Thomas Voeckler. Ils ont surtout réduit le peloton à une quarantaine de coureurs encore en situation de se disputer la victoire. Parmi eux, Michael Albasini a été le plus rapide dans le sprint des cinq cents derniers mètres. Les favoris de l'épreuve ont pour l'essentiel réussi à préserver leur position, hormis Nairo Quintana, qui a abandonné deux minutes sur la route. Andrew Talansky, même esseulé dans les ascensions, a conservé son maillot jaune avec un sang-froid dont il aura à nouveau besoin dans l'étape décisive de demain, à la Montagne de Lure.

3 4=7

Le Danois Michael Morkov (TST) tente sa chance dans le premier kilomètre, mais le peloton n'autorise aucune sortie avant la première côte de la journée, un mouvement un peu plus convaincant étant lancé au km 8 par Meersman (OPQ) Tschopp (IAM) et Moreno (MOV). Le petit groupe accueille peu avant le sommet Thomas Voeckler (EUC), mais perd Javier Moreno. Dans la côte de Condat, un groupe de quatre contre-attaquants se forme en deux temps, avec Sicard (EUS), Dupont (ALM), Morkov (TST) et Barguil (ARG). Au sprint intermédiaire de La Chaise-Dieu (km 40,5), les deux groupes ne sont séparés que de 1'15''. Le regroupement est effectif quelques kilomètres plus loin, alors que le peloton accuse un retard de 4'55''.

 

Sky et Astana collaborent avec Garmin

Les équipiers d'Andrew Talansky se chargent de garder sous contrôle les sept attaquants du jour, qui conservent un avantage d'environ trois minutes pendant près de 100 kilomètres. Le rapprochement se produit à l'attaque du col de Rouvey, que l'échappée atteint avec un écart réduit à 1'45''. Les équipes Sky et Astana collaborent avec Garmin pour hausser le rythme et fondre sur le groupe de tête. En abordant la côte de Tallancieux, l'écart n'est plus que de 40''. C'est dans cette avant-dernière difficulté que Thomas Voeckler accélère, suivi d'Hubert Dupond.   

 

Chavanel insiste

Le leader d'Europcar bascule en tête avec Dupond, mais le défi se poursuit à quatre, Meersman et Tschopp ayant réussi à combler le retard dans le début de la descente (25 km de l'arrivée). L'aventure du carré de résistants ne dure qu'une dizaine de kilomètres et s'achève dans une partie plane, précédant l'entrée dans la côte de la Sizeranne. Maxime Monfort, puis Sylvain Chavanel, tentent de profiter de la pente chacun leur tour pour quitter le peloton, sans succès. Les offensives se succèdent également dans la descente, avec Chavanel mais aussi Coppel, et enfin Gesink juste avant la Flamme Rouge. Pourtant, le peloton se reforme avec 37 coureurs pour se disputer l'étape. Parmi eux, le Suisse Michael Albasini se montre le plus rapide et surgit au moment idéal. Il devance sur la ligne Maxim Iglinskiy et Peter Velits.

Étape 4 Brioude / Brioude

Tout sur l'étape journal de l'étape

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 7

Classements à l'issue de l'étape 7

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Partenaires de Paris-Nice