Porte, taille patron

actualités28.01.2014Après course

Après une semaine de course débutée dans la discrétion malgré le numéro 1 affiché sur son maillot, Richie Porte a éclipsé la concurrence et particulièrement le jeune Andrew Talansky dans l'étape jugée à la Montagne de Lure. Le leader de l'équipe Sky a ensuite contrôlé ses adversaires puis survolé le contre-la-montre jugé au col d'Eze pour devenir le premier vainqueur australien de Paris-Nice. Sur cet ultime effort, le vainqueur du jour a aussi formulé une belle promesse en s'approchant à 4'' du record de la montée établi l'année dernière par Bradley Wiggins. La course au soleil a de la même façon permis à Andrew Talansky de changer de dimension et de s'affirmer comme une valeur sûre pour les prochaines années sur les grandes courses par étapes. Jean-Christophe Péraud, 4ème de la dernière étape malgré une chute en début de parcours, complète le podium de cette 71ème édition, dans laquelle Sylvain Chavanel remporte comme en 2009 le maillot vert.

Jérémy Roy sous les 21 minutes
Si Damien Gaudin efface sans convaincre les temps de Rick Flens, le premier engagé sur le chrono, et d'Evaldas Siskevicius, son très éphémère successeur en tête du classement, c'est Jérémy Roy qui passe le premier sous les 21 minutes. Le vice-champion de France du chrono descend dans la hiérarchie avec les arrivées du jeune  Mattia Caetano, puis de Javier Moreno. L'étape repasse sous domination française lorsque Jérôme Coppel atteint le col d'Eze, avec 14'' de moins. C'est pourtant un autre Espagnol, Ion Izagirre, puis un autre Italien, Michel Scarponi, qui se positionnent comme des prétendants aux places d'honneur sur l'étape.

Quintana hausse le niveau
Le premier chrono potentiellement gagnant est ensuite établi par Nairo Quintana, qui achève le parcours à une moyenne de 29,4 km/h. Le Slovène Simon Spilak parait en mesure de l'inquiéter en signant le meilleur temps intermédiaire, mais il faiblit sur la deuxième moitié de l'ascension et échoue à 28'' du grimpeur colombien. La bataille pour les places sur le podium de Paris-Nice se poursuit ensuite entre Tejay Van Garderen, Sylvain Chavanel, Jean-Christophe Péraud et Andrew Talansky. L'Américain confirme son statut de meilleur jeune en signant le 2ème temps du jour, qui lui assure également la 2ème place du classement général. C'est ensuite Jean-Christophe Péraud, 5ème du classement général au départ, qui réalise la bonne opération du jour en signant le 4ème temps, malgré une chute. Sa performance lui permet de compléter le podium de Paris-Nice, en même temps qu'il en déloge Sylvain Chavanel, légèrement en retrait mais tout de même 9ème.

Porte à 4'' du record de Wiggins
Bien qu'il n'y ait pas de réelle surprise, Richie Porte est l'auteur de la grosse sensation de la journée. L'Australien, dont la position au sommet du classement général n'était pas menacée, améliore comme Talansky le temps de Quintana, mais dans des proportions bien plus impressionnantes. Avec 23'' gagnées sur son poursuivant au général, Richie Porte s'approche à 4'' du record de la montée établi par Bradley Wiggins l'an dernier, réaffirmant son potentiel de leader sur d'autres courses par étapes…

Voir toutes les actualités

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 7

Classements à l'issue de l'étape 7

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Partenaires de Paris-Nice