Samedi 19 juillet 2014

Étape 14Grenoble / Risoul

Départ 12h10 (Heure locale)

Vincenzo Nibali : « Ceux qui étaient devant moi au Dauphiné sont derrière moi maintenant »

interview19.07.2014Étape 14- Grenoble / Risoul

Leader du classement général après l'étape de Risoul.

« Mon directeur sportif m'a dit : ‘si tu as encore quelque chose dans ton réservoir, vas-y'. Et là, j'y suis allé pour gagner du temps sur Alejandro Valverde. J'ai entendu qu'il a craqué juste après. Péraud est resté dans ma roue, et ensuite il a essayé de me battre au sprint… je suppose que ça doit être ça le vélo ! En tout cas, Majka mérite sa victoire. Il roule très fort. Hier il était dans l'échappée, et aujourd'hui il va chercher une très belle victoire. Je suis très heureux pour lui... mais on ne peut pas dire que lui ai laissée. Je ne sais pas si j'aurais pu le reprendre, quand j'ai accéléré, il avait déjà un bon avantage de 50 secondes. Il a terminé 6ème du Giro, ce qui me fait penser que l'on peut faire les deux grands Tours. Je l'ai fait quand j'étais plus jeune, mais physiquement je me sens beaucoup plus mûr maintenant. Ce sera peut-être mon défi de l'année prochaine, mais il faut que j'en parle avec mon équipe.
Je ne vois pas pourquoi ma prise de pouvoir sur le Tour aurait moins de valeur parce que Chris Froome et Alberto Contador ne sont plus là. Oleg Tinkoff dit qu'Alberto serait en jaune s'il n'avait pas chuté, mais nous connaissons tous le tempérament de Tinkoff ! Je suis désolé pour ce qui arrive aux autres, mais les chutes font partie du cyclisme. C'est arrivé aussi hier à mon coéquipier Jakob Fuglsang. Tout ce que je sais, c'est que nous avons travaillé très sérieusement avec mon coach Paolo Songo. Je suis arrivé en forme, avec la volonté de me battre jusqu'à la fin. Je remarque que ceux qui étaient devant moi sur le Dauphiné sont derrière moi maintenant. Et l'année dernière j'ai gagné le Giro, je suis arrivé 2ème de la Vuelta, et j'ai battu Contador et Froome sur presque toutes les courses où j'étais avec eux »

  • Majka, le vengeur polonais

    La séquence alpestre du Tour 2014 s'est achevée sur une nouvelle explication entre les prétendants au podium, et précisément avec la réaffirmation de la supériorité de Vincenzo Nibali sur ses poursuivants. Mais si le Maillot Jaune a accru son avantage, et que la répartition des places n'a pas évolué, le dauphin Alejandro Valverde a concédé du temps à Thibaut Pinot et Romain Bardet, qui ont fait jeu égal dans la montée finale. Devant eux,...

    lire la suite

Étape 14 Grenoble / Risoul

Tout sur l'étape journal de l'étape

Partenaires du Tour