Légende
  • Tête de course
  • Caravane
  • Ville de départ
  • Ville d'arrivée
  • Ravitaillement
  • Points chrono
  • Sprint
  • Dernier kilomètre
  • Col hors catégorie
  • Points d'intérêts
  • Secteur pavé

Sur la route

Yvelines (78)

Préfecture : Versailles
Sous-préfectures : Mantes-la-Jolie, Rambouillet, Saint-Germain-en-Laye
Population : 1 408 000 habitants
Sites web : www.yvelines.fr ; www.tourisme.yvelines.fr ; www.versailles-tourisme.com

Par sa position géographique, le département des Yvelines est un acteur majeur du Grand Paris. Premier département de l'automobile en France, il héberge de nombreux centres de recherche, dont ceux des deux grands constructeurs français (PSA Peugeot Citroën et Renault). En soutenant la filière, le Conseil général a choisi de s'impliquer dans la conception de la mobilité du futur. La bicyclette est d'ailleurs un élément intégré à cette écomobilité : le long des routes (850 km d'aménagements cyclables), au sein des projets de transport et dans les collèges.

Avec plus de 400 000 licenciés, 2600 clubs et 78 fédérations, le monde sportif contribue largement au dynamisme yvelinois. Premier département équestre de France (20 000 licenciés), terre de golf, de rugby, de tennis, de judo, d'athlétisme, de football, de basket, de handball, de natation… À travers le financement d'équipements, comme le vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines, ou en balisant des itinéraires de randonnées équestres, le Conseil général encourage cette pratique de tous les sports.

Dans le paysage sportif yvelinois, le cyclisme tient une place à part. Il existe bien sûr grâce aux 5 000 licenciés que comptent les comités départementaux de cyclisme et de cyclotourisme. Il est représenté au sein du peloton professionnel avec Sandy Casar (vainqueur de trois étapes du Tour de France), qui est né à Mantes-la-Jolie. Et il disposera en 2013 d'un site qui lui sera entièrement dédié avec la construction du Vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines. Mais il est surtout mis en valeur par les routes et les chemins qui sillonnent les Yvelines, une terre particulièrement propice à la pratique du vélo (80% d'espaces naturels dont 70 000 ha de forêts et 2 755 ha d'espaces naturels sensibles protégés).

Une tradition historique

En 1891, le départ du premier Paris-Brest était donné dans les Yvelines. 100 ans plus tard, son héritière, « Paris-Brest randonneur » était de retour au départ de Guyancourt. Et depuis 1991, des milliers de cyclotouristes s'élancent des Yvelines pour rallier la pointe de la Bretagne.

En accueillant depuis quatre ans le départ de Paris-Nice, la dernière étape du Tour de France 2012 (Rambouillet-Paris) et celle de l'édition 2013 (Versailles-Paris), le Conseil général des Yvelines renoue avec une vieille tradition des courses cyclistes sur son territoire. Si les exigences de sécurité ont fait diminuer le nombre des compétitions le week-end au fil des ans, ce sport a évolué vers une pratique massive du vélo comme un moyen de détente et/ou d'entretenir sa forme. Les routes yvelinoises peuvent en témoigner chaque week-end.

Hauts-de-Seine (92)

Préfecture : Nanterre
Sous-préfectures : Antony, Boulogne-Billancourt
Population : 1,6 million d'habitants
Site web : www.hauts-de-seine.net

Avec un PIB trois fois plus élevé que la moyenne des départements français, les Hauts-de-Seine sont la troisième région la plus « riche » de l'Union européenne derrière Paris et Londres. Abritant le siège social de quelque 6 000 entreprises, le département concentre en outre les gros revenus. Ces atouts sont particulièrement mis en valeur à la Défense, mais aussi au Sud-Est du département, à Issy-les-Moulineaux ou Boulogne, où se concentrent les sièges des grands médias français.

Issu en 1968 de la scission de l'immense Seine-et-Oise, les Hauts-de-Seine sont pourtant le plus petit département de la région parisienne en superficie (576 km2), mais aussi le plus peuplé, avec plus de 1,5 millions d'habitants.
Si la préfecture du département est Nanterre, la ville la plus peuplée en est Boulogne-Billancourt, seule ville altoséquanaise de plus de 100.000 habitants.

Km 3 : Guyancourt

Guyancourt, photo depuis le clocher avant 1918 ©LangladureHélène Boucher Aviatrice ©Langladure

Population : 29 000 hab.

Si l'on trouve trace de présence humaine très ancienne sur le site, Guyancourt est fondé en tant que tel en 1065 par Guy de Chevreuse, premier seigneur du bourg nommé en son honneur. Le village va se développer au XVIIe siècle dans la zone d'influence du château de Versailles en produisant des cultures maraîchères pour la Cour. Cette vocation agricole subsistera jusqu'au début du XXe siècle. À cette époque, Guyancourt va devenir un fief de l'aviation avec la construction en 1930 de l'aéroport de l'entreprise Caudron., bientôt rachetée par Renault. C'est aux commandes d'un Caudron-Renault qu'Hélène Boucher connaîtra la célébrité en battant plusieurs records de vitesse avant de se tuer sur l'aérodrome de Guyancourt fin 1934.
La création de la ville nouvelle de Saint-Quentin-en-Yvelines dans les années 1970 va multiplier la population par dix en trente ans.

Ile-De-France

Préfecture : Paris

Rebaptisée Ile de France depuis 1976, après s'être appelée Région parisienne, c'est la première région de France en termes de population et de PIB. Ses quelque 11,9 millions d'habitants sont répartis sur huit départements : Essonne, Hauts-de-Seine, Paris, Seine-Saint-Denis, Seine-et-Marne, Val-de-Marne, Val-d'Oise, Yvelines. Au sein de cette région, l'agglomération de Paris ne s'étend que sur 20 % de sa surface, mais représente néanmoins 90 % de sa population.

Avec 18,4% de la population française métropolitaine et une population active de 5,5 millions d'habitants, l'Ile de France est la première métropole européenne en termes de PIB et la cinquième au monde, derrière Tokyo, New York, Los Angeles et Osaka.

Même si 83% des emplois sont créés dans le tertiaire, l'Ile de France demeure la première région industrielle de France, mais aussi une très importance région agricole (céréales). Le tourisme, Paris restant  la première destination mondiale, est également prépondérant.

Tour de France des Monuments Nationaux

Domaine national de Saint-Cloud

Domaine national de Saint-Cloud - La cascade - © Centre des Monuments Nationaux de FranceDomaine national de Saint-Cloud - © Centre des Monuments Nationaux de FranceDomaine national de Saint-Cloud - © Centre des Monuments Nationaux de France

Le parc et les jardins historiques de l'ancienne résidence royale et impériale.

Apanage de Philippe d'Orléans, frère cadet de Louis XIV, le domaine national de Saint-Cloud a perdu son château, incendié en 1870, mais conserve quatre cent soixante hectares de jardins, de parc et de carrés boisés qui offrent une des meilleures expressions de l'art des jardins classiques. Dessiné par Le Nôtre, c'est aussi un des plus beaux parcs des environs de Paris.

Site labellisé Jardin Remarquable.

Voir la fiche

Panthéon

Le Panthéon - © Centre des Monuments Nationaux de FranceLe Panthéon - La bataille de Tolbiac (détail) - © Centre des Monuments Nationaux de FranceLe Panthéon - Le pendule de Foucault - © Centre des Monuments Nationaux de France

Un lieu consacré à la mémoire des hommes et des femmes qui ont créé les points d'appui de notre histoire depuis la Révolution.

En créant une architecture religieuse exemplaire, Soufflot répondait au voeu de Louis XV de glorifier dignement la monarchie en la personne de sainte Geneviève, patronne de Paris, à laquelle était dédié l'édifice. En 1791, la Révolution laïcise le monument qui devient Panthéon national. Au XIXe siècle, il reçoit, au gré des régimes successifs, une affectation tantôt religieuse, tantôt patriotique. Depuis 1885, date de la panthéonisation de Victor Hugo, l'édifice est devenu le lieu où reposent les grands hommes de la patrie : Voltaire, Rousseau, Zola, Pierre et Marie Curie...

2013 : fermeture partielle du monument.

Voir la fiche

Conciergerie

La Conciergerie - Reconstitution de la cellule de Marie-Antoinette - © Centre des Monuments Nationaux de FranceLa Conciergerie - © Centre des Monuments Nationaux de FranceLa Conciergerie - La salle des gens d’Armes - © Centre des Monuments Nationaux de France

Dans l'Île de la Cité, exceptionnelles salles gothiques du premier palais royal parisien et restitution des prisons du tribunal révolutionnaire.

Le monument actuel présente les vestiges du palais parisien des Capétiens. Au XIVe siècle, Charles V abandonne cette résidence mais y maintient le siège de sa justice. Un concierge est nommé avec pouvoir de justice. À la fin du XVIIIe siècle, de nombreux prévenus du tribunal révolutionnaire, siégeant au palais, sont incarcérés à la prison de la Conciergerie, dont Marie-Antoinette.

Monument inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Voir la fiche

Tours de la cathédrale Notre-Dame

Tours de la cathédrale Notre-Dame - © Centre des Monuments Nationaux de FranceCathédrale Notre-Dame de Paris - © Centre des Monuments Nationaux de FranceGargouille de la cathédrale Notre-Dame - © Centre des Monuments Nationaux de France

Au coeur de l'Île de la Cité, une vue exceptionnelle sur Paris.

La visite des Tours de Notre-Dame de Paris, construites au milieu du XIIIe siècle dans le style gothique rayonnant, permet de découvrir la cathédrale, ses arcs-boutants, ses flèches et ses toitures. Gargouilles et chimères ornent la galerie reliant la Tour Nord, avec sa salle à ogives, à la Tour Sud, avec son beffroi abritant le Bourdon Emmanuel. Du sommet, on peut contempler Paris, la Seine et l'enfilade de ses ponts.

Cathédrale inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Voir la fiche

Sainte-Chapelle

La chapelle haute - © Centre des Monuments Nationaux de FranceLa chapelle haute - © Centre des Monuments Nationaux de FranceVitrail de la “Passion du Christ”, le Couronnement d’Épines (baie H) - © Centre des Monuments Nationaux de France

La première des Saintes-Chapelles, ornée d'un exceptionnel ensemble de vitraux.

Au milieu du XIIIe siècle, Louis IX fit édifier la Sainte-Chapelle au coeur de sa résidence parisienne, le Palais de la Cité. Conçue comme un monumental reliquaire, elle abritait alors la Couronne d'Épines du Christ. Ornée d'un ensemble unique de quinze verrières et d'une grande rose formant de véritables murs de lumière, la Sainte-Chapelle constitue le joyau du gothique français.

Voir la fiche

Arc de Triomphe

Arc de triomphe - © Centre des Monuments Nationaux de FranceArc de triomphe - © Centre des Monuments Nationaux de FranceArc de triomphe - © Centre des Monuments Nationaux de France

Un panorama unique sur les Champs Élysées, la plus belle avenue du monde. 

En 1806, Napoléon Ier ordonne la construction de l'Arc de triomphe en l'honneur de la Grande Armée. Inspiré des arcs antiques, ce monument emblématique porte les noms illustres de la nation et abrite la tombe du soldat inconnu dont la flamme est ravivée tous les soirs. La muséographie permet de mieux comprendre l'histoire du monument ainsi que son importance symbolique nationale et internationale. De la terrasse, vous pourrez admirer, de jour comme de nuit, un panorama unique sur les Champs Élysées.

Voir la fiche

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 14

Classements à l'issue de l'étape 14

Vainqueur de l'étapeRetrouvez les cotes du PMU avant le départ de l'étape
Vainqueur finalAucun pari n'est actuellement disponible

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Sondage

Chris Froome va-t-il perdre une partie de son avantage dans l'étape de Lyon ?

  • Oui0%
  • Non0%
0 vote

Partenaires du Tour