Embrun

Le triathlon le plus dur au monde

Depuis 1984, Embrun accueille l'Embrunman, qui fêtera le 15 août prochain sa 30e édition. Au cours de ces trois décennies, l'épreuve s'est installée dans le calendrier comme l'une des plus dures, sinon la plus dure, au monde puisqu'elle dure deux heures de plus que la plupart des autres triathlons Ironman. Avec 3,8 km de natation et un départ de nuit dans les eaux du lac de Serre-Ponçon, 186 km de cyclisme dont le franchissement du col d'Izoard et d'autres difficultés pour un dénivelé positif total de plus de 3 600 m puis un véritable marathon où le dénivelé est de 400 m environ, l'Embrunman est une redoutable épreuve de force. Depuis sa création, elle a surtout consacré des triathlètes français, comme Yves Cordier, quintuple vainqueur, et espagnols, comme l'actuel tenant du titre, Marcel Zamora, sacré à trois reprises. Le record de l'Embrunman est détenu depuis 2011 par le Français Hervé Faure en 9 heures 34 minutes et dix secondes. Chez les femmes, où les Françaises brillent aussi régulièrement, c'est la Britannique Bella Comerford qui a le plus marqué l'épreuve avec trois succès.

Pour la 30e édition, entre le 11 et le 15 août, les organisateurs ont ajouté de nouvelles épreuves au programme. En plus du triathlon courte distance, un tri sprint, un aquathlon, un duathlon ainsi qu'un « run & bike » permettront au plus grand nombre de décliner cette épreuve en fonction de leurs goûts et de leurs moyens.

Sites internet

L’Embrunman - ©Embrunman/Christophe GuiardL’Embrunman - ©Embrunman/Christophe GuiardL’Embrunman - ©Embrunman/Christophe Guiard
3 fois ville-étape
6 500 habitants
Chef-lieu de canton des Hautes-Alpes (05)
Superficie : 36,39 km2
Altitude : 778 m (mini) – 2 800 m (maxi)
Surnom : « La petite Nice des Alpes »
Spécialités : tourton du Champsaur, miel, truites, gibier, fromages
Économie : tourisme, agriculture, élevage
Personnalités : Marcellin d'Embrun (évêque), Jean Morel (érudit de la Renaissance), Clovis Hugues (écrivain et politicien),  Eric Boyer (cycliste), Luc Eyriey (chocolatier).
Sport : Embrunman (triathlon), marathon d'Embrun.
Festivals : Salon de l'Elevage Haut-Alpin (avril), Festival de l'accordéon (avril), Festival Trad'In musique actuelle (juillet), Fête médiévale « Au temps des bâtisseurs de cathédrales » (août)
Labels : Ville fleurie (2), Pays d'Art et d'Histoire

Les Grandes Dates

  • Epoque romaine

    Embrun est la capitale des Alpes cottiennes.
  • 354

    Embrun dévient le siège d’un évêché avec Saint Marcellin.
  • 1160

    Le comte de Provence et l’archevêque se partagent la ville.
  • 1170

    Construction de la cathédrale Notre-Dame du Réal.
  • 1210

    Le Dauphin devient seigneur de la ville.
  • 1349

    Embrun est rattachée à la France.
  • 1510

    Naissance de l’humaniste et érudit Jean Morel, formé dans les universités italiennes et proche ami d’Erasme et des poètes de la Pléiade.
  • XVIe siècle

    La ville est conquise par Lesdiguières qui en fait sa capitale.
  • XVIIe siècle

    Embrun est fortifiée par Vauban.
  • 1692

    La ville est conquise par Victor-Amédée II de Savoie.
  • 1872

    La citadelle d’Embrun est déclassée.
  • 1907

    Clovis Hugues est enterré à Embrun.
  • 1955

    Construction du lac de Serre-Ponçon.
La nef principale, avec ses ogives gothiques ; au fond du chœur, l'abside romane - ©Fr.LatreilleVictor-Amédée II de Savoie, portrait par Maria Giovanna Clementi, 1706.
3 fois ville-étape
6 500 habitants
Chef-lieu de canton des Hautes-Alpes (05)
Superficie : 36,39 km2
Altitude : 778 m (mini) – 2 800 m (maxi)
Surnom : « La petite Nice des Alpes »
Spécialités : tourton du Champsaur, miel, truites, gibier, fromages
Économie : tourisme, agriculture, élevage
Personnalités : Marcellin d'Embrun (évêque), Jean Morel (érudit de la Renaissance), Clovis Hugues (écrivain et politicien),  Eric Boyer (cycliste), Luc Eyriey (chocolatier).
Sport : Embrunman (triathlon), marathon d'Embrun.
Festivals : Salon de l'Elevage Haut-Alpin (avril), Festival de l'accordéon (avril), Festival Trad'In musique actuelle (juillet), Fête médiévale « Au temps des bâtisseurs de cathédrales » (août)
Labels : Ville fleurie (2), Pays d'Art et d'Histoire

Sites internet

Embrun et le cyclisme

En 2008, c'est après un départ donné à Embrun que Carlos Sastre allait signer un joli doublé à l'Alpe-d'Huez : victoire d'étape et Maillot Jaune. Dans cette édition, la ville avait eu le privilège d'accueillir deux départs d'étape ; la première s'était conclue à Prato Nevoso par la victoire de l'Australien Simon Gerrans.

En 1973, c'est vers Nice que s'étaient rendu les coureurs et l'Espagnol Vicente Lopez Carril s'y était adjugé la première de ses trois victoires d'étapes dans le Tour, un an avant de terminer sur le podium derrière Eddy Merckx et Raymond Poulidor.

Embrun est également la ville d'adoption d'Eric Boyer, cinquième du Tour de France 1988 et ancien manager de l'équipe Cofidis.

Passage du peloton sur le lac de Ponçon, Etape Gap/Pinerolo, Tour de France 2011 - ©Presse Sports/Sunada
3 fois ville-étape
6 500 habitants
Chef-lieu de canton des Hautes-Alpes (05)
Superficie : 36,39 km2
Altitude : 778 m (mini) – 2 800 m (maxi)
Surnom : « La petite Nice des Alpes »
Spécialités : tourton du Champsaur, miel, truites, gibier, fromages
Économie : tourisme, agriculture, élevage
Personnalités : Marcellin d'Embrun (évêque), Jean Morel (érudit de la Renaissance), Clovis Hugues (écrivain et politicien),  Eric Boyer (cycliste), Luc Eyriey (chocolatier).
Sport : Embrunman (triathlon), marathon d'Embrun.
Festivals : Salon de l'Elevage Haut-Alpin (avril), Festival de l'accordéon (avril), Festival Trad'In musique actuelle (juillet), Fête médiévale « Au temps des bâtisseurs de cathédrales » (août)
Labels : Ville fleurie (2), Pays d'Art et d'Histoire

Sites internet

A voir

La cathédrale Notre Dame du Réal (Monument Historique)

Construite entre 1170 et 1220, elle est considérée comme le monument religieux le plus important des Alpes françaises. Son architecture s'inspire largement de la tradition lombarde.

Chapelle du couvent des Cordeliers (Monument Historique)

Hébergeant l'actuel office du tourisme, elle date de 1447 et conserve de magnifiques fresques des XVe et XVIe siècles redécouvertes et restaurées dans les années 70.

La Tour brune (Monument Historique)

La tour Brune est un ancien donjon des archevêques d'Embrun. Elle constitue un des derniers vestiges de l'ensemble épiscopal construit à partir du XIIIe siècle contre la partie la plus ancienne du Palais archiépiscopal, à proximité immédiate de la cathédrale ; cette imposante tour carrée, couronnée de merlons et de mâchicoulis, marque fortement de sa présence le paysage embrunais.

Le lac de Serre-Ponçon

Les crues dévastatrices de la Durance, en 1843 et 1856, ont conduit à des études de faisabilité d'un barrage. La perméabilité des sols a cependant nécessité l'émergence de nouvelles techniques et ce n'est qu'en 1948 qu'un ingénieur d'origine moscovite, Ivan Wilhem, proposa un projet viable. Les travaux d'aménagement débutent en 1955 avec Jean de Mailly pour architecte, aidé de Jean Prouvé, et la mise en eau de la retenue s'effectue à partir de novembre 1959 pour s'achever en mai 1961. Environ 1.500 personnes ont été déplacées et leurs villages (Savines, Ubaye, Rousset) inondés. Le village de Savines a été reconstruit et le nouveau Savines-le-lac a été inauguré en 1962.
Le Lac de Serre-Ponçon est le deuxième plus grand lac artificiel d'Europe.


Embrun - Couvent des Cordeliers - Chapelles latérales de l'église - Actuel office du tourisme - ©MOSSOTla Tour Brune - ©Fr.LatreilleLac de Serre-Ponçon, vue sur Savines et le pont sur Serre-Ponçon - ©Sylvain05
3 fois ville-étape
6 500 habitants
Chef-lieu de canton des Hautes-Alpes (05)
Superficie : 36,39 km2
Altitude : 778 m (mini) – 2 800 m (maxi)
Surnom : « La petite Nice des Alpes »
Spécialités : tourton du Champsaur, miel, truites, gibier, fromages
Économie : tourisme, agriculture, élevage
Personnalités : Marcellin d'Embrun (évêque), Jean Morel (érudit de la Renaissance), Clovis Hugues (écrivain et politicien),  Eric Boyer (cycliste), Luc Eyriey (chocolatier).
Sport : Embrunman (triathlon), marathon d'Embrun.
Festivals : Salon de l'Elevage Haut-Alpin (avril), Festival de l'accordéon (avril), Festival Trad'In musique actuelle (juillet), Fête médiévale « Au temps des bâtisseurs de cathédrales » (août)
Labels : Ville fleurie (2), Pays d'Art et d'Histoire

Sites internet

Clovis Hugues, premier élu d'un parti ouvrier

Poète, romancier et politicien, Clovis Hugues est l'une des célébrités d'Embrun, où il repose à sa demande, ayant aimé toute sa vie se ressourcer dans cette ville. Ce Provençal, fils de meunier, poète de talent et agitateur dans l'âme, tient une place à part dans l'histoire politique française en tant que premier député d'un parti ouvrier à l'Assemblée nationale. Journaliste à Marseille, il prit ainsi part à la Commune de la ville en 1871 et condamné à quatre ans de prison tandis que son compagnon de route, l'avocat Gaston Crémieux, fut fusillé sur ordre d'Adolphe Thiers. En 1879, Clovis Hugues participe à Marseille à la constitution du Parti ouvrier français (POF), ancêtre du Parti Socialiste. C'est sous cette étiquette qu'il devient un pionnier à la Chambre des députés en 1881 : « je ferai des petits », annonce-t-il lors de son élection.

Très virulent à la Chambre, où il brette contre Jules Ferry ou Léon Gambetta, il publie des poèmes sensibles et empreints d'un grand classicisme. Détesté par la bourgeoisie de son temps, il voit son couple faire l'objet d'une campagne de calomnie, menée par un « corbeau » du nom de Morin que son épouse Jeanne, excédée, finit par abattre d'un coup de revolver. Elle est acquittée.
Figure de Montmartre, séduit par le boulangisme, Clovis Hugues sera élu de ce mouvement jusqu'en 1906. À sa mort, l'année d'après, il demande à être inhumé à Embrun, qui a donné son nom à l'une des rues principales de la ville et a érigé une statue à son souvenir. Plusieurs villes ont donné son nom à des rues et l'écrivain Jean-Claude Izzo lui consacra un ouvrage.

Poète Clovis Hugues – Domaine public des Etats-UnisTombe de Clovis Hugues à Embrun - ©Ceddit
3 fois ville-étape
6 500 habitants
Chef-lieu de canton des Hautes-Alpes (05)
Superficie : 36,39 km2
Altitude : 778 m (mini) – 2 800 m (maxi)
Surnom : « La petite Nice des Alpes »
Spécialités : tourton du Champsaur, miel, truites, gibier, fromages
Économie : tourisme, agriculture, élevage
Personnalités : Marcellin d'Embrun (évêque), Jean Morel (érudit de la Renaissance), Clovis Hugues (écrivain et politicien),  Eric Boyer (cycliste), Luc Eyriey (chocolatier).
Sport : Embrunman (triathlon), marathon d'Embrun.
Festivals : Salon de l'Elevage Haut-Alpin (avril), Festival de l'accordéon (avril), Festival Trad'In musique actuelle (juillet), Fête médiévale « Au temps des bâtisseurs de cathédrales » (août)
Labels : Ville fleurie (2), Pays d'Art et d'Histoire

Sites internet

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 21

Classements à l'issue de l'étape 21

Vainqueur de l'étapeRetrouvez les cotes du PMU avant le départ de l'étape
Vainqueur finalAucun pari n'est actuellement disponible

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Sondage

5 coureurs ont gagné des étapes au sprint. Qui a le plus de chances de gagner à Paris ?

  • Marcel Kittel14.93%
  • Simon Gerrans1.08%
  • Mark Cavendish54.21%
  • André Greipel5.5%
  • Peter Sagan24.28%
14123 votes

Partenaires du Tour