Légende
  • Tête de course
  • Caravane
  • Ville de départ
  • Ville d'arrivée
  • Ravitaillement
  • Points chrono
  • Sprint
  • Dernier kilomètre
  • Col hors catégorie
  • Points d'intérêts

Sur la route

Rhone (69)

Préfecture : Lyon
Sous-préfectures : Villefranche-sur-Saône
Population : 1,7 million d'habitants
Site web : www.rhone.fr

Le département tire son nom du Rhône, fleuve qui le traverse. La majeure partie du territoire est composée des moyennes montagnes des monts du Beaujolais au nord, et des monts du Lyonnais au sud. Elles sont bordées à l'est par la plaine de la Saône, puis, à partir de Lyon, par la vallée du Rhône. À l'est de Lyon, la plaine de l'Est lyonnais forme une excroissance caractéristique. Créé en 1793 par le démembrement du département de Rhône-et-Loire, le département s'est agrandi à plusieurs reprises de communes des environs de Lyon, détachées des départements voisins de l'Ain et de l'Isère.

Economiquement, l'activité se concentre autour de Lyon, troisième ville et deuxième agglomération de France, particulièrement bien placée dans la technologie de pointe. Chimie, pétrochimie et les activités liées aux hydrocarbures se concentrent au sud du département le long de l'autoroute A7. La vallée du Gier connaît une difficile reconversion d'activités industrielles liées à l'extraction et à la transformation de matières premières. La crise du textile n'a pas non plus épargné le département.

Mais le Rhône, c'est aussi le Beaujolais, qui exporte son vin à travers le monde. Et le département est de ce fait, mais aussi par la présence de quelques-uns des meilleurs chefs français, l'un des points forts de la gastronomie française, dont Lyon est considérée comme la capitale.

Isère (38)

Préfecture : Grenoble.
Sous-préfectures : La Tour-du-Pin, Vienne
Population : 1,21 million d'habitants.
Site web : www.cg38.fr

Au cœur des Alpes, à moins de trois heures de Paris en TGV, ce département présente un profil géographique singulier, qui se décline des hauts sommets du massif de l'Oisans jusqu'aux rives du Rhône, de Vienne la « romaine » et de ses parfums du sud. Parmi ses richesses à découvrir, le domaine de Vizille, qui comprend au sein d'un parc de 100 hectares le château du duc de Lesdiguières, construit au XVIIe siècle. Ce dernier abrite le musée de la Révolution française. Mais aussi Saint-Antoine l'Abbaye, haut lieu de la foi catholique au Moyen âge, un village touristique fréquenté pour son architecture médiévale. Baignée par le Rhône, Vienne est de son côté imprégnée de son passé gallo-romain.

Adossé aux pentes rocheuses du mont Pipet, le théâtre romain accueille depuis plus de vingt ans le célèbre festival Jazz à Vienne. Impossible d'oublier la préfecture, Grenoble, ville étudiante, cosmopolite, cultivée, pionnière avec son célèbre téléphérique urbain et sa maison de culture. Le département, qui ne comporte pas moins d'un parc national (les Ecrins) et de deux régionaux (Chartreuse et Vercors), 11 réserves naturelles et plus de 4.400 hectares d'espaces naturels sensibles, attire en masse les touristes. Fort de ses 466.00 emplois pour 1.150.000 habitants, l'Isère affiche un taux de chômage restreint (6,4%) et constitue notamment le premier pôle de recherche publique français, après Paris.

Drome (26)

Préfecture : Valence
Sous-préfectures : Die, Nyons
Population : 483 000 habitants
Site web : www.ladrome.fr

Montagnarde dans le Vercors et le Dévoluy, provençale au Sud, active et dynamique en plaine, à Valence, Romans ou Montélimar, la Drôme est un résumé à elle seule de toute la région Rhône-Alpes.
Si sa vocation industrielle (agroalimentaire, habillement, aéronautique) ne faiblit pas et s'adapte aux réalités modernes, le département conserve une agriculture de haute qualité à l'image de ses vins (Hermitage, clairette de Die), de son huile de Nyons ou de ses truffes.

Pour le touriste, les raisons de visiter la Drôme sont nombreuses. Le département marque déjà la frontière avec le sud ensoleillé et les sites remarquables sont légion : château de Grignan, palais idéal du facteur Cheval, village de Mirmande.
Mais c'est peut-être encore la nature qui constitue le principal fleuron du département, dans le Vercors notamment.

Vaucluse (84)

Préfecture : Avignon.
Sous-préfectures : Apt, Carpentras.
Population : 555 000 habitants
Site web : www.vaucluse.fr

Vaucluse vient du latin Vallis Clausa, qui signifie « Vallée close ». Du sommet du Ventoux (1.912 m), aux crêtes du Luberon, du plateau du pays de Sault aux gorges de la Nesque, entre les rivières du pays des Sorgues et la garrigue des Monts du Vaucluse s'ouvre un univers naturel aussi exceptionnel que varié. Le département, jardin de la France et paradis des plantes aromatiques, abrite près de 1.500 espèces végétales. Par ailleurs, 545 monuments et sites culturels y sont classés et trois inscrits au Patrimoine mondial de l'Unesco. Châteaux, églises, théâtres antiques à Orange et Vaison-la-Romaine, villages perchés (Gordes, Lourmarin) constituent autant de sites à découvrir.

Plus petit département de la Provence, le Vaucluse regorge aussi de produits du terroir : raisin muscat noir du Ventoux, olive de Nyons, melon de Cavaillon, fraise de Carpentras, cerise des Monts de Venasque ou truffe. Sans oublier ses vins de Châteauneuf-du-Pape, Gigondas, Vacqueyras, Cairanne, Rasteau ou Beaumes-de-Venise, qui ont conquis le monde. Toujours côté gastronomie, Avignon, célèbre pour son festival et son palais des Papes, compte pas moins de neuf chefs étoilés.

Enfin, dans ce département d'environ 555 000 âmes, quatre villes dépassent les 20 000 habitants: Avignon, Orange, Carpentras et Cavaillon.

Km 4 : Saint-Roman-En-Gal

Site gallo-romain de Saint-Romain-en-Gal © GachepiThermes du Palais du Miroir © Otourly

Population : 1700 hab.

À 30 km au sud de Lyon, sur la rive droite du Rhône, le site archéologique de Saint-Romain-en-Gal offre sur plus de trois hectares les vestiges d'un quartier de la ville romaine de Vienne. Dans l'Antiquité, Vienna, capitale d'un vaste territoire couvrant le Dauphiné et la Savoie, s'étendait de chaque côté du Rhône. Aujourd'hui, le site archéologique et le musée de Saint-Romain-en-Gal transportent le visiteur 2 000 ans en arrière, dans l'une des plus riches cités de la Gaule romaine.

Sur la rive droite du Rhône s'était développé un quartier essentiellement résidentiel et commercial, dont le site classé de Saint-Romain-en-Gal offre une image très fidèle. Le centre politique et religieux, ainsi que les édifices de spectacles étaient implantés sur la rive gauche. Dès le XVIe siècle, érudits et chercheurs se passionnent pour les antiquités qui apparaissent partout sur le territoire de l'ancienne cité. Sur la rive droite, les vestiges des grands thermes publics restés en élévation, et connus sous le nom de Palais du Miroir, attestent de la splendeur passée de la ville romaine. Jusqu'au début du XXe siècle, les découvertes de mosaïques, le plus souvent fortuites, seront nombreuses sur tout le territoire de Sainte-Colombe et de Saint-Romain-en-Gal.

Pour répondre aux exigences d'un musée de site, assurer la présentation, l'étude et la conservation des collections, Philippe Chaix et Jean-Paul Morel ont réalisé deux bâtiments très différents dans leur conception. L'ensemble, achevé en 1996, représente une surface de plus de 12 000 m². Le long du fleuve, le bâtiment d'exposition permanente édifié au-dessus d'une maison romaine est implanté sur pilotis.

Rhône-Alpes

Préfecture : Lyon

Deuxième par sa taille, par son poids économique et sa population, la région Rhône-Alpes  est aussi la sixième d'Europe, articulée autour de quatre pôles principaux : Lyon, Grenoble, Saint-Etienne et même Genève qui, par sa proximité, joue un rôle crucial dans l'économie et les échanges. Dans ce vaste ensemble se trouvent rassemblées toutes les industries imaginables, mais la région n'oublie jamais sa vocation agricole, sa production de fruits et de grands vins. Sur le plan touristique, la région concentre les stations de ski les plus célèbres de France, mais est aussi largement ouverte au tourisme vert, dans l'Ain comme dans l'Ardèche ou la Drôme. .

La gastronomie est, à l'image de Lyon, sa capitale, à l'honneur dans l'ensemble de la région.

Site web : www.rhonealpes.fr

Tour de France des Monuments Nationaux

Château de Chareil-Cintrat

Château de Chareil-Cintrat - Salle d’Adonis - © Centre des Monuments Nationaux de FranceChâteau de Chareil-Cintrat - © Centre des Monuments Nationaux de FranceChâteau de Chareil-Cintrat - Voûte à décor de grotesques - © Centre des Monuments Nationaux de France

Remarquables décors sculptés et peints de la Renaissance.

Situé au pied d'une colline couverte de vignes, le château de Chareil-Cintrat se distingue par ses intérieurs. Des décors peints et sculptés ornent les cheminées monumentales et les plafonds. Réalisés avec soin au XVIe siècle, ces décors évoquent les cinq sens, la mythologie, l'astrologie et s'inspirent de l'Antiquité. La visite du château de Chareil-Cintrat est un voyage à travers l'art et l'humanisme de la Renaissance. À l'extérieur du château, la visite se poursuit librement dans le conservatoire des anciens cépages des pays de Chareil et de Saint-Pourçain.

Voir la fiche

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 21

Classements à l'issue de l'étape 21

Vainqueur de l'étapeRetrouvez les cotes du PMU avant le départ de l'étape
Vainqueur finalAucun pari n'est actuellement disponible

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Sondage

5 coureurs ont gagné des étapes au sprint. Qui a le plus de chances de gagner à Paris ?

  • Marcel Kittel14.93%
  • Simon Gerrans1.08%
  • Mark Cavendish54.21%
  • André Greipel5.5%
  • Peter Sagan24.28%
14123 votes

Partenaires du Tour