Mardi 9 juillet 2013

Étape 10Saint-Gildas-des-Bois / Saint-Malo

Départ 12h55 GMT 2+

Kittel trace la diagonale Bastia - Saint-Malo

Résumé de l'étape09.07.2013Étape 10- Saint-Gildas-des-Bois / Saint-Malo

Après la première journée de repos du Tour, le peloton a repris sa route pour une traversée de la Bretagne qui n'a laissé que peu d'espoir aux échappés du jour, dont le sort a été calculé au plus près par les équipes de sprinteurs. L'explication finale s'est jouée au pied des remparts de Saint-Malo, d'où l'on a pu apercevoir au loin les bateaux du Tour de France à la voile, qui quittaient Deauville ce matin. Après une chute qui a mis à terre un des coureurs d'Argos-Shimano. Mais son leader, Marcel Kittel, bien en place sur ses pédales, est parvenu à revenir sur Andre Greipel et à le devancer d'une roue sur la ligne d'arrivée. Il remporte sa deuxième étape sur le Tour de France, après avoir endossé à Bastia le premier Maillot Jaune de la centième édition.


Ecart maximal : 5'05''
Fin connaisseur des routes empruntées par l'étape du jour, Julien Simon (Fra-SOJ) décide de les exploiter dès le premier kilomètre et lance un mouvement suivi par David Cousin (Fra-EUC), Juan Jose Oroz (Esp-EUS), Luis Mate (Esp-COF) et Lieuwe Westra (Hol-VCD). Les cinq associés progressent jusqu'à un écart de 5'05'', enregistré au km 32. Mais les équipes des sprinteurs affichent rapidement et clairement leurs intentions en se positionnant à l'avant du peloton pour maintenir l'écart autour des 4 minutes.

Chez Bobet et Hinault…
C'est donc sous contrôle que l'échappée traverse la Bretagne, avec un écart contenu à 3'35'' au passage à Saint-Méen-le-Grand, le village de Louison Bobet. André Greipel se montre une nouvelle fois le plus rapide au sein du peloton sur le sprint intermédiaire du Hinglé (km 127,5). Les manœuvres préparatoires à cette explication ont déjà rapproché le peloton des attaquants, qui atteignent un peu plus loin la commune de Bernard Hinault, Calorguen, avec 2'35'' d'avance.

Westra abdique le premier
La menace se précise à 30 km de l'arrivée, où l'échappée n'a plus que 1'15'' d'avance. Juan Jose Oroz tente en vain une attaque, mais ne passe qu'un petit kilomètre seul en tête. A 20 kilomètres de la ligne, Lieuwe Westra stoppe son effort le premier, laissant ses compagnons s'accrocher à un avantage infime, qui n'est plus que de 15'' à 15 km de l'arrivée.

Cavendish bien calé
Les échappés sont repris à l'entrée dans Saint-Malo, à 6 km de l'arrivée. Un sprint massif est alors en préparation, avec les équipes Argos-Shimano et Lotto-Belisol particulièrement actives. Mark Cavendish rentre dans le dernier kilomètre bien calé dans la roue d'Andre Greipel. Un incident provoque au moment de l'accélération finale la chute d'un coureur d'Argos. Mais Marcel Kitttel, épargné par l'écart, parvient à se lancer et réagit à l'anticipation d'Andre Greipel, qu'il devance d'une roue sur la ligne d'arrivée.   

Étape 10 Saint-Gildas-des-Bois / Saint-Malo

Tout sur l'étape journal de l'étape

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 21

Classements à l'issue de l'étape 21

Vainqueur de l'étapeRetrouvez les cotes du PMU avant le départ de l'étape
Vainqueur finalAucun pari n'est actuellement disponible

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Sondage

5 coureurs ont gagné des étapes au sprint. Qui a le plus de chances de gagner à Paris ?

  • Marcel Kittel14.93%
  • Simon Gerrans1.08%
  • Mark Cavendish54.21%
  • André Greipel5.5%
  • Peter Sagan24.28%
14123 votes

Partenaires du Tour