Porto-Vecchio

Station balneaire par excellence

Troisième ville de Corse, Porto-Vecchio dont l'économie reposait autrefois sur l'exploitation du sel, du bois et du liège, est aujourd'hui une station balnéaire attractive.

Mer et montagne sont à portée de main et dévoilent des panoramas exceptionnels. Impossible d'ignorer la beauté des plages de sable fin de Santa Giulia et Palombaggia, où se reposent des eaux calmes et turquoise. Ni de rester indifférent aux contrastes de couleurs éblouissantes et à la diversité exceptionnelle de la faune et de la flore du massif de l'Ospedale.

Afin de dynamiser et développer l'attractivité du territoire, une grande diversité d'activités de pleine nature est proposée. Toute une palette de sports nautiques est à disposition : plongée sous-marine, croisières, kite-surf, ski nautique, planche à voile, jet-ski, kayak, catamaran, etc…

Côté montagne, les randonnées, la via ferrata, le canyoning, les balades à dos d'âne, le VTT, sont des incontournables. Pour les amateurs de sensations fortes, le parachutisme, les balades en hélicoptère, en quad, à cheval, donnent accès à des paysages uniques, difficilement accessibles.

La ville ne cesse d'évoluer. L'accueil de manifestations d'envergure se multiplie, notamment au niveau culturel et sportif, ce qui entraine, entre autres, des investissements en matière d'infrastructures.

Sites internet

Activité nautique © Ville de Porto VecchioActivité nautique © Ville de Porto VecchioActivité randonnée ©ille de Porto VecchioBaie de Santa Giulia © Ville de Porto VecchioBaie de Santa Giulia © Ville de Porto VecchioPlage de santa Giulia © Ville de Porto VecchioPlage de Palombaggia © Ville de Porto VecchioCascade Piscia di Ghjaddu © Ville de Porto Vecchio
Ville étape inédite
11.800 habitants
Chef lieu de canton de Corse-du-Sud (2A)
Spécialités : sartinese (fromage), charcuterie corse, vins AOC, huile d'olive, figatelli.
Économie : tourisme, transport maritime.
Personnalités : Jean-Paul de Rocca Serra (politique), Yves Loubet (rallye), Priscilla Gneto (judo), Claude Papi et Nicolas Penneteau (football)
Sport : Critérium international - Mémorial Jean-Marc Saladini (pétanque) - Tour de Corse historique
Culturel : Cinémathèque Régionale Casa di Lume (unique en Corse) - Festival de musique classique et culturelle (février), Scen'E Sonniu (avril), Semaine de la Critique Cannes à la Cinémathèque (mai), Lire au soleil (juin), Porto-Vecchio Festival musique (juillet), Festival international de danse latine, foire artisanale (septembre)
Label : port exemplaire.

Les Grandes Dates

  • 6750 av J.C.

    Découverte en 1972 de la « dame de Bonifacio » femme préhistorique de 35 ans.
  • Préhistoire

    Quatre sites majeurs, Torre de Ceccia, castellu de Tappa, Tiuolaghju et le site de Torre témoignent que la ville fut le centre de la civilisation torréenne (entre 3000 et 2000 avant JC).
  • 1539

    Première occupation génoise et début de la construction d’une forteresse. Plusieurs phases d’occupation se succèdent. La citadelle est abandonnée en 1600. Fin du XVIIIe siècle – La fin de la guerre d’indépendance permet à Porto-Vecchio de reprendre son essor malgré la concurrence de Bonifacio. La ville devient chef-lieu de canton.
  • 1803

    Election du premier maire issu de la famille Rocca Serra, qui va donner neuf autres maires à la ville.
  • 1848

    Entrée en service de la route nationale 198.
  • 1850

    Début de l’assainissement des marais qui se poursuivront près d’un siècle.
  • 1920

    La ville poursuit sa croissance et atteint les 4 000 habitants.
  • 1950

    La fin de l’assainissement des marais coïncide avec l’essor touristique. Porto-Vecchio devient la troisième ville de Corse.
Casteddu Di Tappa, Corsica © VistaTorre Di Ceccia, Corsica © IKAlLa Citadelle © Ville de Porto VecchioLa tour gênoise de Fautea vue de la route nationale 198, entre Porto-Vecchio et Solenzara © Fr.Latreille
Ville étape inédite
11.800 habitants
Chef lieu de canton de Corse-du-Sud (2A)
Spécialités : sartinese (fromage), charcuterie corse, vins AOC, huile d'olive, figatelli.
Économie : tourisme, transport maritime.
Personnalités : Jean-Paul de Rocca Serra (politique), Yves Loubet (rallye), Priscilla Gneto (judo), Claude Papi et Nicolas Penneteau (football)
Sport : Critérium international - Mémorial Jean-Marc Saladini (pétanque) - Tour de Corse historique
Culturel : Cinémathèque Régionale Casa di Lume (unique en Corse) - Festival de musique classique et culturelle (février), Scen'E Sonniu (avril), Semaine de la Critique Cannes à la Cinémathèque (mai), Lire au soleil (juin), Porto-Vecchio Festival musique (juillet), Festival international de danse latine, foire artisanale (septembre)
Label : port exemplaire.

Sites internet

Porto Vecchio et le cyclisme

Rôdée par l'organisation de quatre éditions du Critérium international, Porto-Vecchio était le point de départ logique de cette 100ème édition. Le peloton connaît maintenant fort bien les routes du massif de l'Ospedale, où Pierrick Fédrigo a pris coutume de s'imposer tandis que le contre-la-montre tracé autour de la troisième ville de Corse a souri à de vrais spécialistes : Richie Porte (2013), Cadel Evans (2012), Andreas Klöden (2011) et David Millar (2010). Voilà bientôt un demi-siècle, en 1964, Raymond Poulidor y avait gagné une étape de Paris-Nice qui faisait escale en Corse. Le lendemain de sa victoire à Porto-Vecchio, Poulidor comblait son retard au classement général sur Jan Janssen lorsque le Néerlandais chuta dans le contre-la-montre de Bastia et dut abandonner. Depuis, la ville a souvent accueilli des étapes du Tour de Corse.

Richie Porte vainqueur du clm de Porto Vecchio sur le Critérium International 2013 © ASOPeloton à Olmiccia, Critérium International 2013 © ASO/P.PerreveCol de l'Ospedale, Critérium International 2012 © ASO/P.Perreve
Ville étape inédite
11.800 habitants
Chef lieu de canton de Corse-du-Sud (2A)
Spécialités : sartinese (fromage), charcuterie corse, vins AOC, huile d'olive, figatelli.
Économie : tourisme, transport maritime.
Personnalités : Jean-Paul de Rocca Serra (politique), Yves Loubet (rallye), Priscilla Gneto (judo), Claude Papi et Nicolas Penneteau (football)
Sport : Critérium international - Mémorial Jean-Marc Saladini (pétanque) - Tour de Corse historique
Culturel : Cinémathèque Régionale Casa di Lume (unique en Corse) - Festival de musique classique et culturelle (février), Scen'E Sonniu (avril), Semaine de la Critique Cannes à la Cinémathèque (mai), Lire au soleil (juin), Porto-Vecchio Festival musique (juillet), Festival international de danse latine, foire artisanale (septembre)
Label : port exemplaire.

Sites internet

A voir

La citadelle et ses bastions (Monument Historique)

C'est sur un vaste rocher d'immenses porphyres roses que les sénateurs de Gènes proposèrent en 1539 à l'Office de San Giorgio, richissime banque génoise, d'élever une forteresse permettant la mise en valeur de la plaine et l'exportation de denrées vers leur propre cité.

Ainsi naît la Citadelle de Porto-Vecchio. Malgré un golfe large et un arrière-pays fertile, l'endroit n'en demeure pas moins une très forte aire de paludisme et un vrai nid de pirates barbaresques.

De 1540 à 1589, la citadelle a été trois fois détruite puis reconstruite. La République de Gênes finit par céder l'île à la France en 1768.

Un an plus tard, les troupes du Roi Louis XV prennent possession du « Bastion de France » ainsi rebaptisé et s'installent sur un espace fortifié de 3 hectares.
Ce Bastion de France dans lequel sont organisées chaque été des expositions d'art, peintures et sculptures, est le plus célèbre. Les quatre autres bastions privés sont le Bastion de Sant' Antonu, le Bastion du moulin à vent, le Bastion du Palazzo et le Bastion Funtana vechja.

La forêt de l'Ospedale

L'Ospedale doit son nom à un ancien ermitage qui accueillait, dès le XVe siècle, les voyageurs et les bergers en route vers la montagne. Dans le hameau, l'église San Leonardo a été restaurée en 1996. Le site de l'Ospedale offre par temps clair un magnifique point de vue sur le golfe de Porto-Vecchio. Un peu au-dessus du village, à 948 m d'altitude se trouve un lac artificiel. Les environs des hameaux d'Agnaroru et de Cartalavonu peuvent aussi être des bases de départ pour des promenades en montagne. Le sommet de la Vacca Morta est facilement accessible, et sa situation de belvédère au-dessus du hameau de Cartalavonu, vaut à elle seule le détour. L'Ospedale est une très belle forêt de pins et de hêtres dans laquelle de nombreux sentiers de randonnée peuvent être empruntés. Elle a servi d'arrivée d'étape au Critérium international ces quatre dernières années.

Réserve naturelle des Bouches de Bonifacio

Partie française du projet de Parc marin international situé entre Corse et Sardaigne, la réserve naturelle des Bouches de Bonifacio, d'une superficie de 80 000 ha (la plus importante de France métropolitaine) est complétée sur les domaines maritimes et insulaires par la réserve naturelle des îles Cerbicales et les cantonnements de pêche. La biodiversité y est très importante, concentrée au niveau des îles et îlots notamment dans une flore cosmopolite avec des plantes ouest-méditerranéennes et même africaines. Le silène velouté et l'ensemble des espèces endémiques corses et sardes font l'objet de toutes les attentions des scientifiques de la réserve, ainsi que les colonies d'oiseaux marins nicheurs que sont les cormorans huppés, les goélands d'Audouin, les pétrels tempête, les puffins cendrés qui font la réputation ornithologique du Parc Marin International.

Plages

Au sud du Golfe de Porto-Vecchio, la plage de Palombaggia (Palumbaghja) et la baie de Santa Giulia (Santa Ghjulia), aux  allures de lagons polynésiens, sont emblématiques des beautés naturelles du Territoire Sud Corse.

La citadelle © Ville de Porto VecchioLa citadelle © Ville de Porto VecchioForêt de l’Ospédale © Ville de Porto VecchioRéserve naturelle des Bouches de Bonifacio, falaises calcaires © Markus3Plage de Palombaggia © Ville de Porto VecchioBaie de Santa Giulia © Ville de Porto VecchioPlage de Santa Giulia © Les éditions CorsePlace de la république © Ville de Porto VecchioEglise Saint Jean baptiste © Ville de Porto Vecchio
Ville étape inédite
11.800 habitants
Chef lieu de canton de Corse-du-Sud (2A)
Spécialités : sartinese (fromage), charcuterie corse, vins AOC, huile d'olive, figatelli.
Économie : tourisme, transport maritime.
Personnalités : Jean-Paul de Rocca Serra (politique), Yves Loubet (rallye), Priscilla Gneto (judo), Claude Papi et Nicolas Penneteau (football)
Sport : Critérium international - Mémorial Jean-Marc Saladini (pétanque) - Tour de Corse historique
Culturel : Cinémathèque Régionale Casa di Lume (unique en Corse) - Festival de musique classique et culturelle (février), Scen'E Sonniu (avril), Semaine de la Critique Cannes à la Cinémathèque (mai), Lire au soleil (juin), Porto-Vecchio Festival musique (juillet), Festival international de danse latine, foire artisanale (septembre)
Label : port exemplaire.

Sites internet

Porto-Vecchio ville des stars

Longtemps réputé insalubre en raison de la présence de marais et peu sûr parce qu'infesté de repaires de pirates barbaresques, le site de Porto-Vecchio s'est bien rattrapé depuis un demi-siècle puisque la troisième ville de Corse est devenue un site touristique couru, et notamment par les stars, qui apprécient tout autant ses plages de rêves que la tranquillité des paysages de l'Alta Rocca et de l'Ospedale, où s'élèvent parfois leurs villas. La liste est longue des personnalités qui possèdent ou possédèrent une résidence dans la région. La chanteuse Dalida a fait office de pionnière en s'installant dans une maison du quartier de Marina de Fiori. Suivirent Christian Clavier, Michel Sardou, Mylène Farmer, l'ancien président Nicolas Sarkozy et son épouse Carla Bruni, Jean Reno, Christophe Maé, Jenifer et même Paris Hilton. D'autres ont épousé des Porto-Vecchiaises comme Yves Duteil ou Daniel Auteuil. Conquis par ce cadre de vie, Christian Clavier et Jean Reno ont tourné à Porto-Vecchio le film « L'enquête corse » tandis que Christophe Maé y réalisera le clip « C'est ma terre ». Cette concentration de membres de la jet-set peut faire sourire lorsque l'on sait que la région fut le bastion des Giovannali, secte franciscaine du XIVe siècle qui avait fait vœu de pauvreté et fut massacrée sans merci.

Lac d’Ospédale © Ville de porto VecchioLac d’Ospédale © Ville de porto VecchioLac d’Ospédale © Ville de porto Vecchio
Ville étape inédite
11.800 habitants
Chef lieu de canton de Corse-du-Sud (2A)
Spécialités : sartinese (fromage), charcuterie corse, vins AOC, huile d'olive, figatelli.
Économie : tourisme, transport maritime.
Personnalités : Jean-Paul de Rocca Serra (politique), Yves Loubet (rallye), Priscilla Gneto (judo), Claude Papi et Nicolas Penneteau (football)
Sport : Critérium international - Mémorial Jean-Marc Saladini (pétanque) - Tour de Corse historique
Culturel : Cinémathèque Régionale Casa di Lume (unique en Corse) - Festival de musique classique et culturelle (février), Scen'E Sonniu (avril), Semaine de la Critique Cannes à la Cinémathèque (mai), Lire au soleil (juin), Porto-Vecchio Festival musique (juillet), Festival international de danse latine, foire artisanale (septembre)
Label : port exemplaire.

Sites internet

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 21

Classements à l'issue de l'étape 21

Vainqueur de l'étapeRetrouvez les cotes du PMU avant le départ de l'étape
Vainqueur finalAucun pari n'est actuellement disponible

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Sondage

5 coureurs ont gagné des étapes au sprint. Qui a le plus de chances de gagner à Paris ?

  • Marcel Kittel14.93%
  • Simon Gerrans1.08%
  • Mark Cavendish54.21%
  • André Greipel5.5%
  • Peter Sagan24.28%
14123 votes

Partenaires du Tour