Arc-et-Senans

130 000 visiteurs par an

La vie économique de la commune est largement tournée vers le tourisme et notamment grâce à la Saline royale qui attire chaque année 130 000 visiteurs. C’est sans doute son architecture singulière, étonnante et fascinante à la fois, qui a fait de la Saline royale le premier monument distingué par le Patrimoine mondial de l’Humanité en 1982. Le musée Ledoux, seul musée d’Europe consacré à un architecte, permet de parcourir, au travers d’une soixantaine de maquettes, l’œuvre du créateur de la saline royale, dont ne subsistent que peu de bâtiments soit qu’ils n’aient jamais été édifiés (projet de la Cité idéale de Chaux qui devait entourer la Saline), soit qu’ils aient été détruits par le temps et les hommes. Il reste cependant, outre la saline, la Rotonde de la Villette (place de Stalingrad dans le XIXe arrondissement de Paris) et le Château de Bénouville près de Caen.

Le « Festival des Jardins » décline chaque année, de juin à octobre, une thématique mise en scène par des écoles d’horticulture locales qui laissent libre cours à leur créativité. La foule se presse aussi régulièrement au cœur de l’édifice, pour profiter d’expositions temporaires, concerts, pièces de théâtre, festivals ou encore colloques et séminaires.

Depuis 2010, 32 chambres de 25 à 35 m² ont été rénovées et meublées selon les dessins du célèbre designer Jean-Michel Wilmotte et s’offrent aux visiteurs désireux de séjourner dans un lieu porteur d’utopies.

*******

«  Cité des Utopies »

Propriétaire de la Saline, le Conseil général du Doubs s’attache à faire vivre ce monument d’exception. La saline royale construit ainsi aujourd’hui « la Cité des Utopies » tout en restant fidèle à son passé et en créant un lieu de rencontres entre le monde économique, le monde de l’art, le monde des sciences et celui de la philosophie. En 2012, « la Cité des Utopies » initie un premier voyage en invitant un large public à redécouvrir la fécondité et la force de la pensée de Rousseau sur la nature, l’art, la politique, la musique et l’éducation à l’occasion du tricentenaire de sa naissance. 

Sites internet

La Saline Royale organise le Festival des Jardins - © www.salineroyale.com
1 fois ville-étape
1 500 habitants (Arc-et-Senantais, Arc-et-Senantaises)
Commune du Doubs (25)
Économie  : tourisme, bois, agriculture.
Spécialités  : sel, pain d’épice de Dôle, saucisse de Morteau, brési, vins de Buffard.
Sport  : FC Mouchard Arc-et-Senans.
Personnalités  : Claude-Nicolas Ledoux, marquis de Grammont.
Festivals  : Festival des jardins (mai), Fête de l’Air (montgolfières, septembre).
Labels  : Saline Royale classée au patrimoine mondial de l’Unesco. 

Les Grandes Dates

  • 1049

    Le village d'Arcum est cité depuis cette date.
  • Moyen-âge

    Arc-en-Valloye et Senans sont protégés par deux maisons-fortes : Roche-sur-Loue, à l'Est, Château-Rouillaud (incendié en 1638) à l'Ouest.
  • 1593

    On compte 109 « feux », soit environ 500 personnes qui vivent de l'agriculture et de la forêt. Arc-et-Senans est soumis aux comtes de Salins, vassaux des comtes de Bourgogne, puis des Habsbourg et donc inclus dans l'empire espagnol de Charles-Quint.
  • 1678

    La Franche-Comté est définitivement rattachée à la Couronne de France par le traité de Nimègue.
  • 1745

    La population est passée à 150 « feux », soit 720 personnes, 64 maisons et 57 charrues pour la culture.
  • 1756

    Le marquis de Grammont achète le domaine de Roche et transforme la vieille forteresse en un château élégant.
  • 1775

    En raison de l’immense ressource en bois de combustible de la forêt de Chaux, Arc-et-Senans est choisi comme le site d’une gigantesque Saline royale, dont les plans sont confiés à l’architecte Claude Nicolas Ledoux. Le premier quintal de sel sort de l’usine en 1799.
  • 1895

    Fermeture de la Saline royale.
  • 1923

    - La société suisse des Limes de Vallorbe installe une fabrique le long de l'avenue des Salines, amorce de la zone industrielle aujourd'hui en plein développement.
  • 1927

    Le département du Doubs rachète la Saline à l'abandon. Par des restaurations successives, elle retrouve son caractère de monument historique majeur, essentiel dans le développement touristique régional.
Claude Nicolas Ledoux, architecte de la Saline Royale. Peinture attribuée à Antoine-François Callet, exposée au Musée Carnavalet, Paris.
1 fois ville-étape
1 500 habitants (Arc-et-Senantais, Arc-et-Senantaises)
Commune du Doubs (25)
Économie  : tourisme, bois, agriculture.
Spécialités  : sel, pain d’épice de Dôle, saucisse de Morteau, brési, vins de Buffard.
Sport  : FC Mouchard Arc-et-Senans.
Personnalités  : Claude-Nicolas Ledoux, marquis de Grammont.
Festivals  : Festival des jardins (mai), Fête de l’Air (montgolfières, septembre).
Labels  : Saline Royale classée au patrimoine mondial de l’Unesco. 

Sites internet

Arc-et-Senans et le cyclisme

Arc-et-Senans a été choisie par Louis XV pour accueillir la Saline Royale dès 1771, mais a attendu 1996 pour voir le peloton du Tour. C’était à l’occasion d’une étape qui s’était élancée d’ici, dans le Doubs, pour rallier Aix-les-Bains. Un néophyte du nom de Michael Boogerd s’y était imposé, la première des deux victoires d’étape dans la Grande Boucle du Néerlandais.

Michael Boogerd, vainqueur de l’Amstel Gold Race en 2005, s’était aussi imposé sur une étape du Tour partie d’Arc-et-Senans en 1996 - © Presse Sports
1 fois ville-étape
1 500 habitants (Arc-et-Senantais, Arc-et-Senantaises)
Commune du Doubs (25)
Économie  : tourisme, bois, agriculture.
Spécialités  : sel, pain d’épice de Dôle, saucisse de Morteau, brési, vins de Buffard.
Sport  : FC Mouchard Arc-et-Senans.
Personnalités  : Claude-Nicolas Ledoux, marquis de Grammont.
Festivals  : Festival des jardins (mai), Fête de l’Air (montgolfières, septembre).
Labels  : Saline Royale classée au patrimoine mondial de l’Unesco. 

Sites internet

A voir

Le château de Roche sur Loue

Château fort du XIIe siècle entièrement reconstruit au XVIIIe siècle en château de style classique. À l'origine, il verrouillait un nœud de communication et un gué sur la Loue. En 1756, il est entièrement reconstruit par le marquis de Grammont qui entend en faire une résidence. C'est le fruit de ces travaux que l'on peut voir aujourd'hui. Le corps du bâtiment est flanqué de deux tours carrées au toit à l'impériale. Il est classé monument historique depuis 1974.

L'église Saint-Bénigne.

Construite en 1852 par l’architecte Max Painchaux, à qui l’on doit de nombreuses églises franc-comtoises. L’architecture adopte le style classique, inspiré de l’époque gréco-latine, avec l’usage des lignes droites et des perspectives qui accentuent le jeu des ombres et lumières. Elle abrite de beaux vitraux, une collection de tableaux des XVIe et XVIIe siècles ainsi qu’un chemin de croix, unique en son genre, composé de quatorze tableaux en cuir repoussé, œuvre de Dulud.

Maison atelier de Bernard Jobin

Dessinateur, lithographe et sculpteur, Bernard Jobin est né à Arc-et-Senans en 1945. Dans sa maison-atelier, on découvre un monde onirique où le magique voisine avec une manière de travailler qu’il est désormais seul en France à pratiquer encore : la sculpture sur cuivre avec découpe des feuilles de métal, martelage, mise en forme, soudure. Cinq œuvres monumentales sont à découvrir sur la commune d’Arc-et-Senans : « Regard de l’artiste », « L’antique aux bossages », « Convergence », « Les trois forges » et « Porte de la Fraternité ».

La Fête de lAir

Chaque année, en septembre, les passionnés de montgolfières de la région se réunissent pour la « Fête de l’air » à la Saline d’Arc-et-Senans et offrir au public un spectacle de grande qualité avec notamment l’envol groupé de plus de 40 montgolfières le soir au-dessus de la Saline.

La Saline Royale de nuit - © Lionel GeorgesLe château de Roche sur la Loue - © Aurore Galland
1 fois ville-étape
1 500 habitants (Arc-et-Senantais, Arc-et-Senantaises)
Commune du Doubs (25)
Économie  : tourisme, bois, agriculture.
Spécialités  : sel, pain d’épice de Dôle, saucisse de Morteau, brési, vins de Buffard.
Sport  : FC Mouchard Arc-et-Senans.
Personnalités  : Claude-Nicolas Ledoux, marquis de Grammont.
Festivals  : Festival des jardins (mai), Fête de l’Air (montgolfières, septembre).
Labels  : Saline Royale classée au patrimoine mondial de l’Unesco. 

Sites internet

Une histoire qui ne manque pas de sel

Classée au Patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1982, la Saline royale d’Arc-et-Senans est le chef-d'œuvre de Claude-Nicolas Ledoux (1736-1806), architecte visionnaire du siècle des Lumières. Elle constitue également un témoignage rare dans l'histoire de l'architecture industrielle.

Manufacture destinée à la production de sel, la Saline royale a été créée par la volonté de Louis XV et bâtie entre 1775 et 1779, soit dix ans avant la Révolution française. À cette époque, le sel était utilisé notamment pour la conservation des aliments, la fabrication du verre et de l'argenterie, l'agriculture et la médecine. L’État prélevait sur sa vente une lourde taxe impopulaire, la gabelle, qui alimentait en grande partie ses caisses. L'importance économique du sel était donc fondamentale.

La Saline royale fonctionnait comme une usine intégrée où vivait presque toute la communauté du travail. Construite en forme d'arc de cercle, elle abritait lieux d’habitation et de production, soit onze bâtiments en tout : la maison du directeur, les écuries, les bâtiments des sels et ouest, les commis est et ouest, les berniers est et ouest, la tonnellerie, le bâtiment des gardes, la maréchalerie.

Le processus de fabrication du sel était particulièrement compliqué puisque la matière première se trouvait à une vingtaine de kilomètres d'Arc-et-Senans. Partant du principe qu'il était plus facile de « faire voyager l’eau que de voiturer la forêt », des canalisations souterraines en bois permettaient de faire venir la saumure (eau salée) depuis son lieu d'extraction, Salins. Quant au combustible nécessaire à sa cuisson, on le trouvait en périphérie, dans la forêt de Chaux, la plus grande de France à cette époque. Une fois acheminée sur place, la saumure était chauffée dans des grandes poêles pour procéder à l’évaporation de l’eau. Le sel ainsi recueilli était vendu en grains ou moulé en pains selon sa destination. Rendue obsolète par l'apparition de nouvelles technologies, la Saline royale a fermé ses portes en 1895. Abandonnée, pillée, endommagée par un incendie en 1918, on commençait même à faire le commerce de ses pierres lorsqu’en 1927, le Département du Doubs en fit l'acquisition, la sauvant ainsi de la ruine. Trois campagnes de restauration successives achevées en 1996 par le réaménagement des espaces verts, lui redonnèrent son éclat.

Le Palais Granvelle - © Ville de Besançon
1 fois ville-étape
1 500 habitants (Arc-et-Senantais, Arc-et-Senantaises)
Commune du Doubs (25)
Économie  : tourisme, bois, agriculture.
Spécialités  : sel, pain d’épice de Dôle, saucisse de Morteau, brési, vins de Buffard.
Sport  : FC Mouchard Arc-et-Senans.
Personnalités  : Claude-Nicolas Ledoux, marquis de Grammont.
Festivals  : Festival des jardins (mai), Fête de l’Air (montgolfières, septembre).
Labels  : Saline Royale classée au patrimoine mondial de l’Unesco. 

Sites internet

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 20

Classements à l'issue de l'étape 20

Vainqueur de l'étapeRetrouvez les cotes du PMU avant le départ de l'étape
Vainqueur finalAucun pari n'est actuellement disponible

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Sondage

Mark Cavendish remportera-t-il une quatrième victoire consécutive sur les Champs-Elysées ?

  • Oui73.07%
  • Non26.93%
7171 votes

Partenaires du Tour