Tomblaine

Vivre ensemble...

Tomblaine, située dans l’agglomération nancéienne, développe des projets d’envergure. C’est au cœur même de son quartier en pleine rénovation urbaine qu’il a été choisi d’implanter le village départ du Tour de France. Plus de 70 millions d’euros sont investis dans la restructuration d’équipements (un groupe scolaire, un espace socio-culturel) et dans la transformation du quartier (224 logements démolis, construction de programmes pavillonnaires HQE).

Par ailleurs, c’est toute la ville qui est en profonde mutation avec le développement d’une Zone d’Aménagement Concerté de plus de 60 hectares et le classement en Espace Naturel Sensible de deux îles sur la Meurthe d’une superficie de 17 hectares.

Toutes les politiques publiques sont au cœur du projet de développement de Tomblaine. L’objectif est de permettre à chacun de trouver sa place, de continuer à faire de Tomblaine une ville où il fait bon « vivre ensemble ».

Ils sont champions  !

Le 3 février dernier, lors d’une cérémonie présidée par Bernard Hinault, des champions de Lorraine et de France en gymnastique et volley-ball, un champion d’Alsace Lorraine Mini-Kart, des champions d’Europe et du Monde de marathon en kayak, un vice-champion de France en Handisport Boccia (équivalent de la pétanque), tous formés dans des clubs de Tomblaine, ont été récompensés. Anne-Sophie Mathis, championne du monde de boxe et tomblainoise, a également été mise à l’honneur. Tomblaine est aussi la commune sur laquelle sont concentrées le plus grand nombre d’infrastructures sportives en Meurthe-et-Moselle : le stade Marcel Picot (AS Nancy-Lorraine), le stade Raymond Petit (meeting Stanislas d’athlétisme), la Maison Régionale des Sports, la piscine du Lido, etc.

Sites internet

Anne-Sophie Mathis, championne du monde de boxe - © Cédric Poulmaire/Sportiva-infos
Ville-étape inédite
8 000 habitants (Tomblainois, Tomblainoises)
Chef-lieu de canton de Meurthe-et-Moselle (54)
Économie
  : aéroport de Nancy-Essey, tertiaire, commerce.
Spécialités
  : mirabelles, bergamotes
Sport
  : Tomblaine Basket Club (Pré-Nationale féminin), Stade Marcel Picot, Stade Raymond Petit.
Personnalités
  : Marcel Picot, Michel Platini, Mathieu De Dombasle (inventeur de la charrue moderne), Gilbert Bauvin (2ème du Tour 1956),  Anne-Sophie Mathis (boxe).
Festivals
  : Rencontres théâtrales de Tomblaine (mai), Tempo (musique, juin), Automne des Arts (salon artistique, octobre)
Labels 
: Ville amie des enfants. 

Les Grandes Dates

  • 770

    Angelram évêque de Metz donne aux moines de Gorze des terres, dont celles qui composent la commune de Tomblaine.
  • 1263

    Tomblaine, Essey, St Max et Dommartemont sont regroupées dans un fief qui est repris au Duc Ferry III par Miles de Vandières, sire d’Essey, pour en faire une seule paroisse. C’est au XIIIe siècle que Tomblaine reprend son indépendance et la dédie à St Pierre (nom actuel de l’église de Tomblaine).
  • 1367

    Andenas de Laveline rend au bâtard de Lorraine Aubert tout ce qu’il possède, en particulier Tomblaine.
  • 1379

    Aubert échange Tomblaine à Jean de Lorraine, c’est à partir de cette date que les premiers documents sont signés par Johannes de Tomblaini (Jean de Tomblaine).
  • 1785

    Cerf Beer devient seigneur de Tomblaine et ordonne la construction du château et de sa ferme.
  • 1842

    Le pont de Tomblaine est construit par le Baron Buquet (ancien député de l’Empire) en remplacement d’un bac qui relie la ville à Nancy depuis 1540.
  • 1879

    Le château de Tomblaine devient une Ecole d’agriculture par arrêté du Ministère de l’agriculture le 31 Octobre 1879.
  • 1881

    Tomblaine devient officiellement une commune, avec à sa tête un maire (Charles Louis) et un conseil municipal.
  • 1914-1918

    Le 10 Septembre 1914, la commune subit un bombardement de l’armée allemande. Les richesses créées par les entreprises sont réquisitionnées et pillées.
  • 1926

    Construction du Stade Marcel Picot.
  • 1939-1945

    Le 17 Septembre 1944, la Résistance détruit une dizaine d’avions allemands qui étaient stationnés sur l’aérodrome. Le même jour, en représailles, l’aviation allemande bombarde le centre de Tomblaine ne laissant que des ruines.
  • 1983

    Tomblaine subit de très importantes inondations. En 2001 de grands travaux sont réalisés sur les berges de la Meurthe pour éviter de nouvelles inondations.
  • 1996

    Tomblaine intègre la Communauté urbaine du Grand Nancy.
Les Houillères de Ronchamp ont fermé en 1958 - © Bourgeois.ALe stade Marcel Picot a été construit en 1926 - © Presse SportsLe pont de Tomblaine a été construit en 1842 - © Ville de Tomblaine
Ville-étape inédite
8 000 habitants (Tomblainois, Tomblainoises)
Chef-lieu de canton de Meurthe-et-Moselle (54)
Économie
  : aéroport de Nancy-Essey, tertiaire, commerce.
Spécialités
  : mirabelles, bergamotes
Sport
  : Tomblaine Basket Club (Pré-Nationale féminin), Stade Marcel Picot, Stade Raymond Petit.
Personnalités
  : Marcel Picot, Michel Platini, Mathieu De Dombasle (inventeur de la charrue moderne), Gilbert Bauvin (2ème du Tour 1956),  Anne-Sophie Mathis (boxe).
Festivals
  : Rencontres théâtrales de Tomblaine (mai), Tempo (musique, juin), Automne des Arts (salon artistique, octobre)
Labels 
: Ville amie des enfants. 

Sites internet

Tomblaine et le cyclisme

Nouvelle venue sur la carte du Tour de France, Tomblaine vit dans la zone d’influence de Nancy, où le peloton a ses habitudes depuis 1905. Fausto Coppi, Louison Bobet ou encore Bernard Hinault y ont laissé leur nom, mais les souvenirs les plus frais renvoient à l’amère désillusion de Christophe Mengin dans le Tour 2005. Régional de l’étape, il s’était donné toutes les chances de s’imposer en intégrant l’échappée du jour. Puis, en lâchant dans le final ses compagnons de route. Les quelques secondes d’avance qui lui restaient après la flamme rouge devaient lui suffire à conclure, mais, piégé par la pluie, le Lorrain achevait sa route dans les barrières bordant le dernier virage. Son malheur faisait les affaires de l’Italien Lorenzo Bernucci.

C’est à Tomblaine que se trouve le Comité régional de cyclisme de Lorraine, qui gère le Pôle Espoirs de Lorraine situé tout près de là, à Essey. Parmi les coureurs passés par le pôle espoirs, on note par exemple Anthony Roux (FDJ) ou Geoffroy Lequatre (RadioShack). 

Thibaut Pinot pourrait jouer à domicile s’il participe à son premier Tour de France cette année - © Presse SportsEn 2005, Christophe Mengin a chuté à deux cents mètres d’une victoire d’étape qui lui tendait les bras, à Nancy - © Presse SportsAnthony Roux - © Presse Sports
Ville-étape inédite
8 000 habitants (Tomblainois, Tomblainoises)
Chef-lieu de canton de Meurthe-et-Moselle (54)
Économie
  : aéroport de Nancy-Essey, tertiaire, commerce.
Spécialités
  : mirabelles, bergamotes
Sport
  : Tomblaine Basket Club (Pré-Nationale féminin), Stade Marcel Picot, Stade Raymond Petit.
Personnalités
  : Marcel Picot, Michel Platini, Mathieu De Dombasle (inventeur de la charrue moderne), Gilbert Bauvin (2ème du Tour 1956),  Anne-Sophie Mathis (boxe).
Festivals
  : Rencontres théâtrales de Tomblaine (mai), Tempo (musique, juin), Automne des Arts (salon artistique, octobre)
Labels 
: Ville amie des enfants. 

Sites internet

A voir

LEspace Jean Jaurès

Lieu de vie socioculturel installé dans une ancienne friche industrielle, l’espace Jean Jaurès est prisé de tous les Tomblainois. Il a été inauguré par Job Durupt, conseiller régional de Lorraine et maire de Tomblaine le 24 Avril 1994. Dans ces locaux se trouvait l’usine Bouyer qui fabriquait des motoculteurs qui étaient distribués dans toute l’Europe.

Le Stade Marcel Picot

Construit en 1926, il fut agrandi et modernisé en 1973 puis de 1999 à 2003. Il devait faire l’objet de nouveaux travaux pour l’Euro 2016 qui auraient étendu sa capacité à 32 000 places, mais le projet a été abandonné, faute de moyens. Stade de l’AS Nancy-Lorraine, il porte depuis 1963 le nom d’un ancien président du club.

Musée de laéronautique de Nancy-Essey

Rassemblement d'appareils restaurés, dû en partie à des cessions du ministère de la Défense. Les collections sont consacrées presque essentiellement à l'histoire de l'aviation de chasse à réaction de 1948 à 1984.

Les bords de Meurthe

Avec l’étang de la Méchelle, les îles du Foulon et de l’Encensoir, ils forment un poumon vert de 17 hectares au milieu de la ville. La zone est classée en Espace Naturel Sensible.

Le stade Marcel Picot - © Presse SportsLes bords de Meurthe - © Ville de Tomblaine
Ville-étape inédite
8 000 habitants (Tomblainois, Tomblainoises)
Chef-lieu de canton de Meurthe-et-Moselle (54)
Économie
  : aéroport de Nancy-Essey, tertiaire, commerce.
Spécialités
  : mirabelles, bergamotes
Sport
  : Tomblaine Basket Club (Pré-Nationale féminin), Stade Marcel Picot, Stade Raymond Petit.
Personnalités
  : Marcel Picot, Michel Platini, Mathieu De Dombasle (inventeur de la charrue moderne), Gilbert Bauvin (2ème du Tour 1956),  Anne-Sophie Mathis (boxe).
Festivals
  : Rencontres théâtrales de Tomblaine (mai), Tempo (musique, juin), Automne des Arts (salon artistique, octobre)
Labels 
: Ville amie des enfants. 

Sites internet

Pelé, Platini et Maradona

Chacun a marqué son époque, mais c’est à Tomblaine, et nulle part ailleurs, que Pelé, Diego Maradona et Michel Platini ont évolué ensemble sur une pelouse de football. La commune limitrophe de Nancy est en effet celle du stade Marcel Picot, jardin de l’AS Nancy-Lorraine, où débuta Michel Platini et où il fêtait son jubilé le 23 mai 1988. C’est à cette occasion que le Français, aujourd’hui président de l’UEFA, se frotta sur le terrain au Brésilien et à l’Argentin, sans doute les deux meilleurs joueurs de tous les temps.

Cette pelouse de Marcel Picot (du nom d’un ancien président de l’AS Nancy-Lorraine) «  Platoche  » l’a foulé dès ses débuts professionnels, puisque l’enfant de Joeuf signa son premier contrat avec Nancy après avoir été refoulé par le FC Metz pour «  insuffisance respiratoire  »  !

Platini restera sept saisons à Nancy avant de rejoindre Saint-Etienne puis la Juventus de Turin. Mais c’est logiquement à Tomblaine qu’il vint faire ses grands adieux.

Le stade, inauguré en 1926, s’appelait à l’origine Parc des Sports du pont d’Essey et fut rebaptisé en 1963.

L’enceinte, qui reçut plus de 30 000 spectateurs pour un Nancy - Saint-Etienne en 1976, a aujourd’hui une capacité de 25 000 places et bénéficie du meilleur taux de remplissage de Ligue 1, avec 93 %.

C’est aussi à Marcel Picot qu’Arsène Wenger fit ses vrais débuts d’entraîneur pro en 1984.

 

Le jubilé de Michel Platini, au stade Marcel Picot en mai 1988 - © Presse SportsLe jubilé de Michel Platini, au stade Marcel Picot en mai 1988 - © Presse SportsLe jubilé de Michel Platini, au stade Marcel Picot en mai 1988 - © Presse Sports
Ville-étape inédite
8 000 habitants (Tomblainois, Tomblainoises)
Chef-lieu de canton de Meurthe-et-Moselle (54)
Économie
  : aéroport de Nancy-Essey, tertiaire, commerce.
Spécialités
  : mirabelles, bergamotes
Sport
  : Tomblaine Basket Club (Pré-Nationale féminin), Stade Marcel Picot, Stade Raymond Petit.
Personnalités
  : Marcel Picot, Michel Platini, Mathieu De Dombasle (inventeur de la charrue moderne), Gilbert Bauvin (2ème du Tour 1956),  Anne-Sophie Mathis (boxe).
Festivals
  : Rencontres théâtrales de Tomblaine (mai), Tempo (musique, juin), Automne des Arts (salon artistique, octobre)
Labels 
: Ville amie des enfants. 

Sites internet

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 5

Classements à l'issue de l'étape 5

Vainqueur de l'étapeRetrouvez les cotes du PMU avant le départ de l'étape
Vainqueur finalAucun pari n'est actuellement disponible

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Sondage

Peter Sagan est-il capable de battre Greipel et Cavendish dans un sprint massif ?

  • Oui0%
  • Non0%
0 vote

Partenaires du Tour