Rouen

Rouen s'anime

Au fil des semaines, la ville et les quartiers de Rouen changent parfois de visage et souvent d'ambiance. Du Printemps des musées à Rouen Givrée, en passant par Rouen sur mer, le festival J'entends des voix, les Récrés d'été, les Terrasses du jeudi ou la Fête du ventre, il y en a pour tous les publics et tous les goûts.

Rouen sur mer

Le parfum des vacances règne, entre les ponts Corneille et Boieldieu, rive gauche. En juillet, une plage de sable de 6000 m² borde les quais de Seine où chacun peut trouver son bonheur. Détente et repos pour les uns, ateliers (démonstrations culinaires, ateliers de création), modelages, concerts et théâtre pour les autres…

Les Terrasses du Jeudi

Rendez-vous tous les jeudis du mois de juillet pour des concerts aux styles variés : rock, électro, jazz, chanson, musique traditionnelle,… sur les terrasses des cafés partenaires du festival, dans les rues et sur les places. Un moment de rafraîchissement en plein cœur de l’été et de soutien à la jeune création.

Printemps de Rouen

Durant les deux semaines des vacances de printemps, l’événement donne la possibilité de visiter tous les musées de Rouen gratuitement. Parallèlement, des animations, des spectacles, des contes, des concerts sont organisés pendant les week-ends durant la manifestation.

Ville en Seine, quai rive gauche

Rouen réaménage les quais bas de la rive gauche de la Seine. Le projet vise à créer un nouvel espace public de qualité, de convivialité et de promenade comprenant des espaces de loisirs pour tous. Il prévoit également l'aménagement de la Presqu'île de Waddington. L’aménagement est prévu en deux temps : du pont Corneille au pont Jeanne d’Arc entre fin 2012 et l'hiver 2013, puis jusqu’au pont Guillaume-le-Conquérant de l’été 2013 à début 2014. Le projet prévoie le transfert de la foire Saint-Romain plus en aval de la Seine, entre le pont Jeanne d’Arc et les abords du 106.  

Sites internet

19 fois ville-étape
113 200 habitants (Rouennais, Rouennaises)
Préfecture de la Seine-Maritime (76)
Économie
  : port autonome (1er port céréalier de France), marché d’intérêt national, assurances (Matmut, AXA), Renault (construction des véhicules électriques à Cléon), 
Spécialités
  : canard ou caneton à la rouennaise, cidre, sucre de pomme, tarte aux pommes, crème, beurre et fromage (Neufchâtel), Confiseries (larmes de Jeanne d’Arc, pavé du Vieux Marché, macarons de Grand’Mère, …)
Surnom
  : La Ville aux cent clochers
Slogans
  : Rouen, un R de capitale, Capitale de la lumière
Sport 
: Rouen Hockey Elite 76 « Les Dragons » (Champions de France 2011), SPO Rouen (basket), FC Rouen (football). En septembre 2012, ouverture du palais des sports Kind Arena
Personnalités
  : Jeanne d’Arc, Corneille, Gustave Flaubert, Théodore Géricault, Camille Corot, Claude Monet, Simone de Beauvoir, Rufus, Philippe Torreton, Karyn Viard, Franck Dubosc, Jean Lecanuet, Laurent Fabius, François Hollande, Jacques Anquetil, Stéphane Caron, David Douillet, David Trézeguet
Festivals
  : «  les Méridiennes  » (depuis 2009 pause culturelle gratuite le vendredi midi d’octobre à juin), Festival Regards sur le cinéma du monde (février), festival Normandie impressionniste, Fêtes de Rouen et de Jeanne d’Arc (mai), Musicales de Normandie (août), Automne en Normandie (musique / chant contemporain  / danse, octobre), Chants d’Elles (festival de la chanson de femmes, novembre), Festival du livre jeunesse et « Rouen givrée » (décembre), l’Armada (concentration de voiliers, tous les 5 ans depuis 1989)
Labels
  : Ville d’art et d’histoire, ville fleurie *

Les Grandes Dates

  • Ier siècle

    Fondation d’une ville sur la rive droite de la Seine qui prend le nom de Rotomagus, qui atteint son apogée au IIIe siècle.
  • 841

    La ville est attaquée par les Vikings.
  • 911

    Par le traité de Saint-Clair-sur-Epte, le chef viking Rollon devient le premier Duc de Normandie et fait de Rouen sa capitale.
  • 1066

    La conquête de l’Angleterre par Guillaume le Conquérant renforce la position de Rouen.
  • 1204

    Philippe Auguste prend la ville et rattache la Normandie à la France. XIIIe siècle. Construction de la cathédrale.
  • 1349

    Peste noire en pleine Guerre de Cent ans.
  • 1419

    Les Anglais s’emparent de Rouen.
  • 1431

    Jeanne d’Arc est brûlée vive sur la place du Vieux Marché.
  • 1449

    Les Français reprennent la ville.
  • XVIe siècle

    Renaissance et prospérité. Rouen est la deuxième ville du royaume.
  • 1940

    L’armée allemande rentre dans Rouen le 9 juin.
  • 1979

    Inauguration de l’église Sainte Jeanne d’Arc.
19 fois ville-étape
113 200 habitants (Rouennais, Rouennaises)
Préfecture de la Seine-Maritime (76)
Économie
  : port autonome (1er port céréalier de France), marché d’intérêt national, assurances (Matmut, AXA), Renault (construction des véhicules électriques à Cléon), 
Spécialités
  : canard ou caneton à la rouennaise, cidre, sucre de pomme, tarte aux pommes, crème, beurre et fromage (Neufchâtel), Confiseries (larmes de Jeanne d’Arc, pavé du Vieux Marché, macarons de Grand’Mère, …)
Surnom
  : La Ville aux cent clochers
Slogans
  : Rouen, un R de capitale, Capitale de la lumière
Sport 
: Rouen Hockey Elite 76 « Les Dragons » (Champions de France 2011), SPO Rouen (basket), FC Rouen (football). En septembre 2012, ouverture du palais des sports Kind Arena
Personnalités
  : Jeanne d’Arc, Corneille, Gustave Flaubert, Théodore Géricault, Camille Corot, Claude Monet, Simone de Beauvoir, Rufus, Philippe Torreton, Karyn Viard, Franck Dubosc, Jean Lecanuet, Laurent Fabius, François Hollande, Jacques Anquetil, Stéphane Caron, David Douillet, David Trézeguet
Festivals
  : «  les Méridiennes  » (depuis 2009 pause culturelle gratuite le vendredi midi d’octobre à juin), Festival Regards sur le cinéma du monde (février), festival Normandie impressionniste, Fêtes de Rouen et de Jeanne d’Arc (mai), Musicales de Normandie (août), Automne en Normandie (musique / chant contemporain  / danse, octobre), Chants d’Elles (festival de la chanson de femmes, novembre), Festival du livre jeunesse et « Rouen givrée » (décembre), l’Armada (concentration de voiliers, tous les 5 ans depuis 1989)
Labels
  : Ville d’art et d’histoire, ville fleurie *

Sites internet

Rouen et le cyclisme

Ignorée avant-guerre au profit de Caen ou du Havre, la capitale normande est devenue une étape régulière du Tour de France après être entrée sur la carte du parcours pour la première fois en 1949. Si Victor Hugo était impressionné par « la ville aux cent clochers », Rouen reste surtout pour l’amateur de vélo le bastion de Jacques Anquetil. Pour son baptême du Tour en 1957, celui qui n’avait pas encore gagné le surnom de Maître Jacques remportait à domicile sa première demi-étape. Trois semaines plus tard, il achevait son premier Tour de France avec le Maillot Jaune sur les épaules.

Le Normand n’avait pourtant disputé sa première course que six ans plus tôt, pour imiter son ami Maurice Dieulois, licencié à l’AC Sotteville d’André Boucher, et dont les succès lui attiraient des succès féminins  ! Jacques Anquetil se révéla, dès ses débuts, un rouleur exceptionnel contre-la-montre, et dépassa bien vite son copain de collège. Maurice Dieulois n’a pas oublié les débuts de celui qui, à 14 ans, faisait toutes les semaines à vélo les 15 km qui séparaient son village de Quincampoix du collège où il préparait un CAP de tourneur-fraiseur. «  Il descendait tous les lundis matin à vélo. À ses yeux, c'était uniquement un moyen de transport  », a raconté Maurice Dieulois. «  Le jeudi après-midi, nous allions nous balader sur la route ou dans les sous-bois. Quelquefois, nous poussions jusqu'à la mer. Jacques était un homme de défis. Alors on se chatouillait souvent dans les bosses. Jacques ne voulait jamais s'avouer battu.  »

Cette soif de vaincre ne l’a jamais lâché. Après son décès prématuré en 1987, la ville de Rouen a donné le nom du quintuple vainqueur du Tour à un quai le long de la Seine, et à un centre sportif.

19 fois ville-étape
113 200 habitants (Rouennais, Rouennaises)
Préfecture de la Seine-Maritime (76)
Économie
  : port autonome (1er port céréalier de France), marché d’intérêt national, assurances (Matmut, AXA), Renault (construction des véhicules électriques à Cléon), 
Spécialités
  : canard ou caneton à la rouennaise, cidre, sucre de pomme, tarte aux pommes, crème, beurre et fromage (Neufchâtel), Confiseries (larmes de Jeanne d’Arc, pavé du Vieux Marché, macarons de Grand’Mère, …)
Surnom
  : La Ville aux cent clochers
Slogans
  : Rouen, un R de capitale, Capitale de la lumière
Sport 
: Rouen Hockey Elite 76 « Les Dragons » (Champions de France 2011), SPO Rouen (basket), FC Rouen (football). En septembre 2012, ouverture du palais des sports Kind Arena
Personnalités
  : Jeanne d’Arc, Corneille, Gustave Flaubert, Théodore Géricault, Camille Corot, Claude Monet, Simone de Beauvoir, Rufus, Philippe Torreton, Karyn Viard, Franck Dubosc, Jean Lecanuet, Laurent Fabius, François Hollande, Jacques Anquetil, Stéphane Caron, David Douillet, David Trézeguet
Festivals
  : «  les Méridiennes  » (depuis 2009 pause culturelle gratuite le vendredi midi d’octobre à juin), Festival Regards sur le cinéma du monde (février), festival Normandie impressionniste, Fêtes de Rouen et de Jeanne d’Arc (mai), Musicales de Normandie (août), Automne en Normandie (musique / chant contemporain  / danse, octobre), Chants d’Elles (festival de la chanson de femmes, novembre), Festival du livre jeunesse et « Rouen givrée » (décembre), l’Armada (concentration de voiliers, tous les 5 ans depuis 1989)
Labels
  : Ville d’art et d’histoire, ville fleurie *

Sites internet

A voir

La cathédrale

La construction de la cathédrale Notre-Dame de Rouen a été entreprise au milieu du XIIe siècle, à l'emplacement de la cathédrale romane dont on a conservé la crypte. Une centaine d'années plus tard, elle était achevée, mais elle fut remaniée et terminée au cours des siècles suivants. La façade représente ainsi un précieux témoignage de l'évolution de l'art gothique du milieu du XIIe siècle jusqu'au début du XVIe siècle. La jolie tour lanterne a reçu au XIXe siècle une flèche en fonte qui s'élève à 151 mètres. Toute l'histoire du vitrail du XIIIe siècle à nos jours peut se lire à l'intérieur de l'église.

Église Sainte Jeanne dArc

Le vaste édifice qui s'élève depuis 1979 sur la place du Vieux Marché où elle a été brûlée répond à une double reconnaissance : c'est à la fois une église pour honorer sainte Jeanne d'Arc et un mémorial civil pour commémorer l'héroïne célébrée par la France le deuxième dimanche du mois de mai. À Rouen, les fêtes Jeanne d'Arc ont lieu le dimanche le plus proche du 30 mai. Son architecte, Louis Arretche, a voulu renouer avec la tradition de beaucoup de vieilles églises normandes en donnant à l'édifice la forme d'un bateau renversé. Il a pour cela retrouvé les principes de la construction navale traditionnelle et la structure en bois reste apparente au-dessus de la nef.

Église Saint-Maclou

L'église Saint-Maclou est dédiée à un saint breton nommé aussi Malo. La construction de cette église, considérée par les historiens d'art comme un joyau de l'art gothique flamboyant, a débuté en 1437. Elle possède un célèbre portail à cinq porches ornés de magnifiques portes en bois sculptées datant de la Renaissance.

Abbatiale Saint-Ouen

C’était l’église de l’abbaye de Saint-Ouen, un des plus puissants monastères bénédictins de Normandie entre le XIVe et XVIe siècle. Elle possède une belle lumière grâce à quatre-vingt vitraux et le dernier grand orgue construit par Cavaillé-Coll, un des instruments les plus enregistrés au monde. L’hôtel-de-Ville est installé dans l’ancien dortoir des moines de l’abbaye

Palais de justice

C'est l'une des plus importantes et des plus belles réalisations de l'architecture civile à la fin du Moyen-âge. La partie la plus ancienne est l'aile ouest, construite à partir de 1499 pour abriter tout à la fois le Parloir aux Bourgeois et l'Échiquier de Normandie (haute cour judiciaire et financière). Dès 1508, on entreprit de l'agrandir par un nouveau bâtiment perpendiculaire, le Palais Royal, terminé vers le milieu du XVIe siècle. Entre temps, François Ier avait transformé l'Echiquier en Parlement. Cette aile centrale a reçu un décor des plus extraordinaires. Se détachant sur la pente du toit, on peut admirer de grandes lucarnes et une balustrade hérissées de pinacles, et reliées entre elles par des contreforts ajourés.

19 fois ville-étape
113 200 habitants (Rouennais, Rouennaises)
Préfecture de la Seine-Maritime (76)
Économie
  : port autonome (1er port céréalier de France), marché d’intérêt national, assurances (Matmut, AXA), Renault (construction des véhicules électriques à Cléon), 
Spécialités
  : canard ou caneton à la rouennaise, cidre, sucre de pomme, tarte aux pommes, crème, beurre et fromage (Neufchâtel), Confiseries (larmes de Jeanne d’Arc, pavé du Vieux Marché, macarons de Grand’Mère, …)
Surnom
  : La Ville aux cent clochers
Slogans
  : Rouen, un R de capitale, Capitale de la lumière
Sport 
: Rouen Hockey Elite 76 « Les Dragons » (Champions de France 2011), SPO Rouen (basket), FC Rouen (football). En septembre 2012, ouverture du palais des sports Kind Arena
Personnalités
  : Jeanne d’Arc, Corneille, Gustave Flaubert, Théodore Géricault, Camille Corot, Claude Monet, Simone de Beauvoir, Rufus, Philippe Torreton, Karyn Viard, Franck Dubosc, Jean Lecanuet, Laurent Fabius, François Hollande, Jacques Anquetil, Stéphane Caron, David Douillet, David Trézeguet
Festivals
  : «  les Méridiennes  » (depuis 2009 pause culturelle gratuite le vendredi midi d’octobre à juin), Festival Regards sur le cinéma du monde (février), festival Normandie impressionniste, Fêtes de Rouen et de Jeanne d’Arc (mai), Musicales de Normandie (août), Automne en Normandie (musique / chant contemporain  / danse, octobre), Chants d’Elles (festival de la chanson de femmes, novembre), Festival du livre jeunesse et « Rouen givrée » (décembre), l’Armada (concentration de voiliers, tous les 5 ans depuis 1989)
Labels
  : Ville d’art et d’histoire, ville fleurie *

Sites internet

Les derniers instants de Jeanne d'Arc

Héroïne de la Guerre de Cent ans, inspirée par des voix célestes, Jeanne d’Arc finit par gêner malgré ses victoires et ses faits d’armes. L’Église accepte mal cette simple bergère qui échappe à leur contrôle et invoque l’inspiration divine. Le roi Charles VII, dont elle a permis l’accession au trône, est parvenu à ses fins et doit ménager les Bourguignons.

Le 23 mai 1430, en défendant Compiègne contre les Bourguignons, elle est faite prisonnière par ces derniers. Les Anglais rachètent leur ennemie jurée pour dix mille livres tournois sans que le roi capétien fasse un geste en sa faveur.

Jeanne est emmenée à Rouen et enfermée dans la forteresse du Bouvreuil en vue d'être jugée par un tribunal d'Église. Ces religieux acceptent mal ses professions de foi et politiquement, elle s’est fait des ennemis en intervenant dans la querelle entre Armagnacs et Bourguignons. Ils reprochent à Jeanne d'avoir revêtu des habits d'homme, d'avoir essayé de se suicider lors d'une tentative d'évasion et surtout de s’être appuyée sur de fausses visions, inspirées non par Dieu, mais par le Diable.

Interrogée par Jean Beaupère, l'un des juges, sur son état de grâce, elle répond : « Si je n'y suis, Dieu m'y mette. Si j'y suis, Dieu m'y tienne ! »

Les actes du procès témoignent de l'extraordinaire force de caractère de l'inculpée. On la menace de torture, sans s’y résoudre, et on lui montre les instruments. Elle est enfin condamnée à mort et à être exécutée dans le cimetière de l'abbatiale de Saint-Ouen, à Rouen. Mais le 21 mai 1431, au terme de ce qui doit être sa dernière nuit, elle a un moment de faiblesse, se rétracte et signe d’une croix un document par lequel elle accepte de se soumettre à l'Église et de reprendre ses habits de femme. La sentence de mort est commuée en un emprisonnement à vie.

Jeanne regagne sa cellule au grand mécontentement des Anglais, qui auraient voulu une exécution rapide. Mais, quelques jours plus tard, elle reprend ses habits d'homme et invoque à nouveau ses voix, ce qui lui vaut d'être cette fois condamnée au bûcher comme relapse.

Vêtue d'une robe soufrée destinée à la faire brûler plus vite et coiffée d'une mitre sur laquelle sont écrits des mots infâmants, la jeune fille est conduite sur le lieu de son supplice. L’exécution est atroce  : le bûcher étant trop élevé, le bourreau se trouve dans l'impossibilité d'étrangler sa victime avant que les flammes ne l'atteignent, ce qui vaut à Jeanne de périr vive dans de grandes souffrances.

Un des juges, pris de remords, confie : « Je voudrais que mon âme fût où je crois qu'est l'âme de cette fille ! »

Le procès fut révisé en 1456 et l’éleva au rang de martyre. Elle fut canonisée en 1920. 

19 fois ville-étape
113 200 habitants (Rouennais, Rouennaises)
Préfecture de la Seine-Maritime (76)
Économie
  : port autonome (1er port céréalier de France), marché d’intérêt national, assurances (Matmut, AXA), Renault (construction des véhicules électriques à Cléon), 
Spécialités
  : canard ou caneton à la rouennaise, cidre, sucre de pomme, tarte aux pommes, crème, beurre et fromage (Neufchâtel), Confiseries (larmes de Jeanne d’Arc, pavé du Vieux Marché, macarons de Grand’Mère, …)
Surnom
  : La Ville aux cent clochers
Slogans
  : Rouen, un R de capitale, Capitale de la lumière
Sport 
: Rouen Hockey Elite 76 « Les Dragons » (Champions de France 2011), SPO Rouen (basket), FC Rouen (football). En septembre 2012, ouverture du palais des sports Kind Arena
Personnalités
  : Jeanne d’Arc, Corneille, Gustave Flaubert, Théodore Géricault, Camille Corot, Claude Monet, Simone de Beauvoir, Rufus, Philippe Torreton, Karyn Viard, Franck Dubosc, Jean Lecanuet, Laurent Fabius, François Hollande, Jacques Anquetil, Stéphane Caron, David Douillet, David Trézeguet
Festivals
  : «  les Méridiennes  » (depuis 2009 pause culturelle gratuite le vendredi midi d’octobre à juin), Festival Regards sur le cinéma du monde (février), festival Normandie impressionniste, Fêtes de Rouen et de Jeanne d’Arc (mai), Musicales de Normandie (août), Automne en Normandie (musique / chant contemporain  / danse, octobre), Chants d’Elles (festival de la chanson de femmes, novembre), Festival du livre jeunesse et « Rouen givrée » (décembre), l’Armada (concentration de voiliers, tous les 5 ans depuis 1989)
Labels
  : Ville d’art et d’histoire, ville fleurie *

Sites internet

vidéo05/07/2012 

Les villes étapes 2012 : visitez Rouen

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 5

Classements à l'issue de l'étape 5

Vainqueur de l'étapeRetrouvez les cotes du PMU avant le départ de l'étape
Vainqueur finalAucun pari n'est actuellement disponible

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Sondage

Peter Sagan est-il capable de battre Greipel et Cavendish dans un sprint massif ?

  • Oui0%
  • Non0%
0 vote

Partenaires du Tour