Légende
  • Tête de course
  • Caravane
  • Ville de départ
  • Ville d'arrivée
  • Ravitaillement
  • Points chrono
  • Sprint
  • Dernier kilomètre
  • Col hors catégorie
  • Points d'intérêts

Sur la route

Département de la Seine-Maritime

Logo du Conseil général de Seine-MaritimeCrédit : Conseil général de Seine-Maritime

Population : 1 250 000 hab.
Préfecture : Rouen
Sous-préfectures : Le Havre, Dieppe.
Sites web : www.seinemaritime.net www.seine-maritime-tourisme.com

Le département de la Seine-Inférieure a été créé à la Révolution française, le 4 Mars 1790, à partir d'une partie de la province de Normandie. Elle a pris le nom de Seine-Maritime le 18 Janvier 1955. Ses habitants sont appelés les Seinomarins. La Seine-Maritime, baignée par la Manche de l'estuaire de la Seine jusqu'à l'embouchure de la Bresle, fait partie de la région Haute-Normandie. Elle est limitrophe des départements de la Somme, de l'Oise et de l'Eure. Les principales villes du département sont Rouen, le Havre, Dieppe, Fécamp et Elbeuf.
Attaché aux valeurs de l’accès au sport pour tous, le Département de Seine-Maritime participe et soutient de nombreuses manifestations sportives. Côté cyclisme, la Viking 76 et le Tour de Normandie se sont inscrites comme des courses incontournables en Seine-Maritime.La Seine-Maritime : une terre de culture

Chaque été depuis 2006, le Département de Seine-Maritime invite tous ses habitants, les badauds ou les vacanciers à venir Lire à plage. Dans le cadre de cette opération des bibliothèques éphémères sont installées dans des cabanes sur les plages du département. Les lecteurs prennent place dans un transat et peuvent ainsi découvrir, gratuitement, l’un des 1 000 livres proposés dans tous les styles littéraires. Cette année, les cabanes de Lire à la plage sont ouvertes du 3 juillet au 30 août, 7 jours sur 7, sur 12 plages de Seine-Maritime. Pour poursuivre ces découvertes estivales, le Département propose également des visites guidées gratuites le long du littoral ou au cœur des espaces naturels sensibles. Toute l’année, les sites et musées départementaux comme le parc de Clères, le château de Martainville, le musée Victor Hugo, le musée Pierre Corneille, le musée des Antiquités, le musée de la Corderie Vallois ou l’abbaye de Jumièges ouvrent également leurs portes.

La Seine-Maritime : un Département sportif et solidaire

Devenir la base arrière des Jeux Olympiques de Londres, c’était le projet lancé en 2009 par Didier Marie, Président du département de Seine-Maritime. Pour concrétiser ce tremplin pour les Jeux, le département de Seine-Maritime a signé un contrat de collaboration pour l’accueil d’athlètes internationaux originaires de pays émergents. Aujourd’hui, la Seine-Maritime qui est devenue l’unique centre d’entraînement solidaire français pour les pays émergents, accueille ainsi 16 sportifs boursiers qui peuvent préparer leur qualification aux JO de 2012 dans des structures adaptées et ouvertes aux autres délégations sportives.

Département de la Somme

Baie de SommeLogo du Conseil général de la SommeCrédit : Conseil général de la Somme

Population : 582 000 hab.
Préfecture : Amiens.
Sous-préfectures : Abbeville, Montdidier, Péronne.
Site web : www.somme.fr

Cœur historique de la Picardie, la Somme a toujours été l’objet de convoitises en raison de sa situation stratégique entre Paris et les Flandres. Ce territoire largement ouvert a été le théâtre de certaines des batailles les plus marquantes de l'histoire de la France, et notamment la Bataille de la Somme, qui  s'est déroulée en 1916 et dont le centenaire commence à se préparer dans un esprit de fraternité et dans un esprit de paix durable pour toutes les jeunesses à venir.

Depuis le 1er janvier 2012, les habitants s’appellent les Samariens, de Samara, le nom originel de la Somme, le fleuve qui donne son nom au département, valorisé au travers du Grand Projet Vallée de Somme  : mise en place de transports éco durables comme la Véloroute Voie Verte mais aussi le tourisme fluvial grâce à ses canaux.

Son économie a longtemps reposé sur une agriculture prospère et une industrie textile puissante. Sa situation au carrefour de l’Europe a été un atout de ses reconversions. Le tourisme est une activité en plein essor autant autour d’Amiens avec son incontournable et majestueuse cathédrale qui apparaît comme un phare, en réponse à la Baie de Somme, l’une des plus belles baies du monde qui vient d’être labellisée Grand site de France.

Km 29.5 : Eu

Château d’Eu - Crédit : Markus3Collégiale Notre-Dame-et-Saint-Laurent d'Eu - Crédit : Markus3

Érigée en comté pour protéger la Normandie, terre de Guillaume le Conquérant, qui se maria au château, Eu a conservé de sa longue histoire un patrimoine remarquable, de la collégiale, consacrée à l’archevêque irlandais Saint Laurent, au château construit par le Duc de Guise et agrandi par la Grande Mademoiselle, où vécut plus tard Louis-Philippe, personnalité marquante de la ville. La Reine Victoria vint à deux reprises lui rendre visite au château et jeter les bases de l’Entente cordiale. Eu est aussi la ville où étudia Gaston Leroux, tout comme son célèbre reporter : Rouletabille !

Le château d’Eu

Un des attraits majeurs de la ville est le château et son Musée Louis-Philippe. Celui-ci abrite une collection caractérisée par son ampleur et sa diversité : peintures, arts graphiques, sculptures, mobilier, objets d'art, souvenirs du Brésil. Ils forment un ensemble unique et cohérent, qui évoque l'histoire du lieu, de ses résidents, et le règne de Louis-Philippe.

Le château fut construit à partir de 1578 par Catherine de Clèves, comtesse d’Eu, et son époux, le Duc de Guise, dont l’assassinat interrompt les travaux. En 1160, la Grande Mademoiselle y passe une large partie de son exil et le fait agrandir tout en y installant sa collection de portraits. Louis-Philippe hérite du château en 1821 et le fait moderniser. Lors de son accession au trône en 1830, le château devient résidence royale. Par deux fois, la reine Victoria vient y négocier l’Entente cordiale. Le musée Louis-Philippe ouvre en 1973.

La collégiale Notre Dame et Saint Laurent O’Toole

Considérée comme un chef-d’œuvre de l’art ogival du XIIIe siècle, l’église est construite entre 1186 et 1240. Elle était à l’origine l’église de l’abbaye des chanoines de Saint Victor, dont les bâtiments monastiques s’appuyaient contre l’église. Le monastère fut détruit à la Révolution française. L’édifice s’étend sur 80 m de long et 17 m de large (dans la nef), et s’élève à 21 m. Le célèbre architecte Viollet-le-Duc disait de l’église : « j’ai vu plus grand, j’ai vu plus haut, mais je n’ai jamais vu plus beau ».  La collégiale renferme de très nombreuses œuvres remarquables, la plupart inscrites sur la liste des Monuments Historiques.

Le site web de la commune : www.ville-eu.fr

Haute-Normandie

Préfecture : Rouen

La Haute-Normandie, terre d’énergies !

Aux portes de Paris, la Haute-Normandie bénéficie d’un patrimoine naturel et historique et culturel exceptionnel. Ses grands sites sont connus dans le monde entier : les falaises d’Etretat, la Maison et les jardins de Claude Monet à Giverny, la cathédrale de Rouen, le Pont de Normandie …

Région chère à Claude Monet, dont le tableau Impression, soleil levant, a donné son nom au mouvement, la Haute-Normandie fut le berceau et le creuset de l’impressionnisme, inspirant des peintres comme Renoir, Pissarro ou Turner.  Le Havre et Rouen disposent en outre des deux principaux musées consacrés à l’impressionnisme après le Musée d’Orsay à Paris.

Les peintres ne pouvaient qu’être saisis pas la beauté majestueuse de la région, et notamment ses 120 km de falaises blanches. Paysage unique au monde, ce haut mur de calcaire est ponctué, ça et là, de stations balnéaires réputées, telles que Dieppe ou Etretat. Ce patrimoine naturel exceptionnel fait l’objet, tout comme la vallée de la Seine, d’une demande de classement au patrimoine mondial de l’humanité.

Son décor naturel et ses jardins ne doivent pas faire oublier son patrimoine architectural : le long des boucles de la Seine, pas moins d'une vingtaine d'abbayes jalonnent un parcours touristique exceptionnel. C’est que la Haute-Normandie conserve avec fierté les traces de son passé : Jeanne d’Arc, Rollon ou Guillaume le Conquérant ont marqué l’histoire locale et celle de leur temps. Mais la région compte également de célèbres écrivains, tels que Corneille, Gustave Flaubert, Guy de Maupassant, Maurice Leblanc ou aujourd’hui Philippe Delerm.

La figure historique du cyclisme régional est bien sûr Jacques Anquetil. Mais d’autres sportifs ont fait leurs classes ou leur carrière sportive en Haute-Normandie, tels que Tony Parker ou le nageur Hugues Duboscq, double médaillé de bronze aux Jeux olympiques de Pékin en 2008.

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 20

Classements à l'issue de l'étape 20

Vainqueur de l'étapeRetrouvez les cotes du PMU avant le départ de l'étape
Vainqueur finalAucun pari n'est actuellement disponible

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Sondage

Mark Cavendish remportera-t-il une quatrième victoire consécutive sur les Champs-Elysées ?

  • Oui73.07%
  • Non26.93%
7171 votes

Partenaires du Tour