Légende
  • Tête de course
  • Caravane
  • Ville de départ
  • Ville d'arrivée
  • Ravitaillement
  • Points chrono
  • Sprint
  • Dernier kilomètre
  • Col hors catégorie
  • Points d'intérêts

Sur la route

Département du Gers

Logo du Conseil général du GersCrédit : Conseil général du Gers

Préfecture : Auch
Sous-préfectures
 : Condom, Mirande
Population 
: 187 200 habitants
Sites web : www.cg32.fr  www.tourisme-gers.com
www.gers-gascogne.com

Le Tour de France s’invite cette année dans le Gers pour la troisième fois de son histoire. Le Gers, du nom d’un affluent de la Garonne, appartient à la « Gascogne bossue », composée d’une succession de collines et de vallées unissant Pyrénées et Garonne s’ouvrant largement en éventail du sud au nord.

L'économie dans le Gers tourne principalement autour de l'agriculture et du tourisme culinaire. Le département est producteur de maïs, de blé, de colza, de tournesol servant pour l'élevage de canards gras. Ceux-ci sont transformés en mets de luxe dans les fermes locales ou usines (Ducs de Gascogne, comtesse Dubarry, Montfort) comme le foie gras, le confit ou les cous farcis. On y produit aussi de l'alcool et du vin (armagnac, côtes-de-gascogne, floc de Gascogne, madiran, pousse-rapière, Côtes de Saint-Mont, AOC Tursan).

De grandes entreprises ont vu le jour autour de l'aérodrome d'Auch.

« De Toutes les provinces françaises, celle-ci est la plus discrète : elle ne se livre pas au touriste hâtif et au voyageur pressé, et à l’instar des âmes profondes, elle gagne à être connue. La beauté est ici synonyme de discrétion, de modération et de goût, et la vieille France a survécu à cette terre privilégiée qui s’obstine à ignorer la fièvre des grandes villes pour offrir à ses amis les ravissements d’explorateurs, toujours renouvelables et sans cesse renouvelés... car la Gascogne gersoise, cette tranche bossue de la France, est la clé véritable et la porte des Pyrénées.» Henri Polge, « Gers le complice des jours heureux. »

Département des Pyrénées-Atlantiques

Nouveau logo du Conseil Général des Pyrénées-Atlantiques Crédit : Conseil Général des Pyrénées-Atlantiques - CG64

Population : 650 000 habitants
Préfecture : Pau
Sous-préfectures : Bayonne, Oloron-Sainte-Marie
Site web : www.cg64.fr

Formé en 1790 à partir des terres du Béarn, de trois provinces basques et de terres gasconnes, les Pyrénées-Atlantiques comptent un peu plus de 650 000 habitants.  Entre Golfe de Gascogne et Pyrénées, c’est le 10e département français par sa superficie. Au sud, la chaîne des Pyrénées dresse ses cimes élancées ; au nord, le piémont, zone de coteaux, de collines boisées, de vallons verdoyants et de landes basses, est constitué d'alluvions. Les gaves y découpent des vallées étroites et profondes avant de s'élargir en de larges plaines. Le Béarn connut jusqu'à la Révolution une période économique brillante, suivie d'un déclin au XIXe. Le XXe a marqué le début d'une nouvelle ère de prospérité, caractérisée par l'adhésion à la société industrielle. La vigne produit d'excellents vins traditionnels. La découverte du gisement de gaz de Lacq a considérablement modifié le visage du Béarn, entraînant la création d'un vaste complexe pétrochimique. Les stations thermales sont célèbres depuis l'Antiquité.

Département de l'Ariège

Logo du département français de l'AriègeCrédit : Conseil Général de l'Ariège

Population : 151 600 habitants.
Préfecture : Foix
Sous-préfectures : Pamiers, Saint-Girons
Site web : www.cg09.fr www.ariegepyrenees.com

Blottie au cœur des Pyrénées, adossée à l’Andorre et à l’Espagne, l’Ariège est une terre de plaines, de montagnes et de lacs, marquée par la présence humaine depuis l’origine des temps. Douze grottes ornées recèlent ainsi de véritables trésors tandis que le Moyen Age a légué un patrimoine exceptionnel en matière d'art roman dans ce pays qui fut celui des Cathares. L’eau, l’air, la neige, le soleil : les meilleurs atouts sont réunis pour la pratique d’activités de pleine nature toute l’année, sans compter un réseau de plus de 2 500 kms de sentiers de randonnée balisés et deux « voies vertes » véritables paradis des marcheurs, vététistes et autres cavaliers.

Ce cadre naturel exceptionnel représente aussi un espace propice à la création et à l’innovation dans les entreprises. L’implication et la qualité du travail des Ariégeois n’est plus à démontrer, en témoigne la formule célèbre d’un officier de Napoléon : «l’Ariège produit des hommes et du fer». La construction de l'A 66, « L'Ariégeoise », accompagne aujourd’hui le mouvement de rénovation et de développement du territoire, profondément lié à l’essor de l’industrie aéronautique du bassin toulousain.

Le catharisme
Les cathares militaient pour une foi chrétienne conforme aux évangiles et dénonçaient les abus d’une église trop riche, trop liée aux puissants. Dans le sud de la France régnaient en maîtres les Comtes de Toulouse et de Foix qui voyaient dans cet élan spirituel un formidable contre-pouvoir au Roi de France et à l’Eglise Catholique. Pourchassés, persécutés pendant plus d’un siècle, ils ont trouvé refuge dans les vallées les plus reculées de l’Ariège et des Pyrénées. Autour de Montségur, symbole du pays cathare et de Montaillou, célèbre village occitan, on découvre quelques tours, des ruines d’enceintes fortifiées, un donjon surgi de nulle part, qui défient encore le temps.
Le Moyen-âge en Ariège, au-delà des Chevaliers cathares, c’est aussi la dynastie des Comtes de Foix, leur célèbre Château fort et ses deux plus célèbres fils : le flamboyant Gaston Phébus, prince des Pyrénées et Henri IV, roi de France, dernier comte qui a rattaché Foix et l’Ariège au royaume de France.

À VOIR
Le Palais des Evêques de Saint-Lizier. Ancienne résidence épiscopale, le Palais des Evêques a bénéficié d’une rénovation ambitieuse et prestigieuse initiée par le Conseil général. Il accueille aujourd’hui le musée départemental de l’Ariège, ainsi qu’un restaurant gastronomique réputé. S’il domine Saint-Girons, le site offre également un point de vue unique sur le « seigneur de l’Ariège », le Mont Valier et ses 2 838 m. Il est inscrit à la collection des Sites touristiques remarquables de l’Ariège.

Km 31.5 : Pessan

Abbaye bénédictine Saint-Michel de Pessan

Eglise abbatiale Saint-Michel

L'abbaye bénédictine a été fondée au VIIIe siècle. L'église est bâtie au XIe siècle à l'emplacement d'un édifice plus ancien. Au début du XIIe siècle, ajout de voûtes en plein cintre dans le transept. En 1250, un incendie dévaste l'abbaye. L'église est à nouveau dévastée par les guerres de Religion au XVIe siècle. À la Révolution, la communauté est dispersée et les biens de l'abbaye vendus. En 1798, le cloître et les bâtiments conventuels sont entièrement détruits

Région Midi-Pyrénées

Préfecture : Toulouse
Sites Web
: www.midipyrenees.fr www.tourisme-midi-pyrenees.com  http://grandsites.midipyrenees.fr/

Avec huit départements et 45.000 km² de superficie, Midi-Pyrénées est la région la plus étendue de France (avec la Guyane), plus vaste que le Danemark, la Belgique ou la Suisse. Cet immense espace coincé entre les Pyrénées au sud et le Massif central au nord-est est évidemment d'une grande disparité même si l'ensoleillement, l'amour de la gastronomie, du rugby et le sens de l'accueil sont des valeurs communes à tous ses départements.

L'économie de la région est dominée par la vitalité de Toulouse, capitale de région, dont l'activité conditionne celle des autres grandes villes proches, Pau ou Carcassonne. Troisième ville étudiante de France, la ville rose est également la capitale française de l'aéronautique.

Dans le reste de la région, l'armement (Tarbes) ou l'industrie pharmaceutique (Castres, Agen) sont des activités importantes, mais l'agriculture domine et fait de Midi-Pyrénées le deuxième pôle agricole du pays.

Le tourisme est, comme ailleurs en plein essor, et les nombreuses stations de sport d'hiver des Pyrénées attirent les amateurs de glisse et de nature.

En 2009 la création du label Grands Sites a permis la mise en valeur de différents patrimoines régional, naturel ou culturel, technologique ou historique.

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 20

Classements à l'issue de l'étape 20

Vainqueur de l'étapeRetrouvez les cotes du PMU avant le départ de l'étape
Vainqueur finalAucun pari n'est actuellement disponible

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Sondage

Mark Cavendish remportera-t-il une quatrième victoire consécutive sur les Champs-Elysées ?

  • Oui73.07%
  • Non26.93%
7171 votes

Partenaires du Tour