Un final cruel pour Hushovd,
radieux pour Kristoff...

Jeudi 14 août

En presence du Premier Ministre de Norvège, Erna Solberg, la deuxième edition de l'Arctic Race of Norway a connu un final palpitant à Tromsø, devant un public nombreux et passionné, excité... Lire la suite

Kittel candidat contre Hushovd, Kristoff, Nordhaug...

actualités09.07.2014Avant-course

© A.S.O

En marge des derniers préparatifs pour la première étape du Tour de France, les organisateurs ont  pu donner rendez-vous aux journalistes, spectateurs et téléspectateurs pour une autre échéance qui mobilisera la planète vélo cet été. La deuxième Arctic Race of Norway, plus septentrionale encore que la première avec une arrivée d'étape au Cap Nord, mettra aux prises Marcel Kittel (Giant-Shimano) et les sprinters norvégiens du 14 au 17 août, sur un parcours durci qui pourrait aussi sourire aux puncheurs.

Alors que le Tour de France prend à Leeds le Grand Départ le plus septentrional de son histoire après cent éditions déjà bouclées, l'Arctic Race of Norway, née l'an passé, prolongera l'événement du mois de juillet en emmenant le peloton international jusqu'au Cap Nord, théâtre de l'arrivée de la première étape, à laquelle assistera Christian Prudhomme, directeur du cyclisme d'Amaury Sport Organisation, le 14 août, à partir de Hammerfest. « Cette expédition est pour le monde du cyclisme une bouffée d'air frais », relève-t-il. « Cette magnifique épreuve, dont l'impact a déjà été retentissant l'an passé, montre que le cyclisme est, par excellence, le sport qui permet d'explorer de nouveaux horizons », ajoute Yann Le Moënner, directeur général d'ASO.


Les équipes professionnelles sont déjà séduites. Parmi les vingt formations engagées, déjà présentées en exclusivité sur les réseaux sociaux de l'épreuve, neuf sont également en lice sur le Tour de France : Belkin Pro Cycling Team, BMC Racing Team, Bretagne-Séché Environnement, Cannondale, Cofidis-Solutions crédits, IAM Cycling, Giant-Shimano, Katusha et NetApp-Endura. Quelques grands noms sont déjà connus : Thor Hushovd, vainqueur de la première édition et ambassadeur de l'Arctic Race of Norway, a prévu de disputer à cette occasion sa dernière course internationale en Norvège puisqu'il a annoncé sa retraite sportive, à 36 ans, après les championnats du monde en septembre ; Alexander Kristoff, seul Norvégien sur le Tour de France cette année et nouvelle star de son pays depuis sa victoire à Milan-San Remo en mars ; Simon Spilak et Yuriy Trofimov, ses coéquipiers chez Katusha, vainqueurs d'étapes sur le Critérium du Dauphiné ; Lars-Petter Nordhaug, meilleur grimpeur de l'ARN en 2013 et qui présente un profil de grand favori cette année ; Vegard Stake Laengen, prometteur Norvégien de Bretagne-Séché Environnement…


Mais les vikings, sur leurs terres, devront faire face à une menace d'invasion puisque Marcel Kittel, quadruple vainqueur d'étapes du Tour de France 2013, est programmé dans l'effectif de Giant-Shimano. « C'est un honneur pour nous de savoir que des champions de ce calibre ont envie de découvrir notre épreuve et le nord de la Norvège », signale Knut-Eirik Dybdal, le directeur de l'épreuve, qui se réjouit de l'émergence de talents cyclistes dans son pays. Le plus prometteur, Sondre Holst Enger, 20 ans, médaillé de bronze au dernier Mondial U23, effectuera ses débuts comme stagiaire avec IAM Cycling, guidé par le vétéran Sébastien Hinault. Et les regards se tourneront vers le tout nouveau champion de Norvège élite, Tormod Hausken Jacobsen (Øster Hus-Ridley), qui fêtera ses 21 ans le jour de l'arrivée à Tromsø !


L'Arctic Race of Norway prépare aussi l'après-demain du cyclisme norvégien en reconduisant, en collaboration avec la fédération cycliste norvégienne, l'opération « Arctic Morgendagens Helter Rittet » (les héros de demain), chère à Statoil, partenaire majeur de l'épreuve, qui attire, pour une compétition unique, les meilleurs juniors de chaque région de Norvège et de plusieurs pays étrangers (Royaume-Uni, Russie…), en prélude à la dernière étape. L'avenir du cyclisme national s'écrit aussi par la participation de cinq équipes continentales norvégiennes : Joker, FixIT.no, Øster Hus-Ridley, Ringeriks-Kraft, Sparenbanken-Sør. Les autres formations en lice seront : Wanty-Groupe Gobert, Topsport Vlaanderen-Baloise, Unitedhealthcare, Roubaix-Lille Métropole, Wallonie-Bruxelles et MTN-Qhubeka, cette dernière apportant le fort symbole d'aligner, au-delà du cercle arctique, des coureurs d'Afrique sub-saharienne (Ethiopie, Afrique du Sud), qui seront, comme les Scandinaves, éligibles pour le titre de « Viking du jour ». Cette nouvelle récompense sera attribuée par les internautes appelés à désigner via twitter le coureur ayant le plus fait preuve de courage, de ténacité, de persévérance et de dévouement à son équipe, et qui se verra remettre le « Viking Jersey ».
Les téléspectateurs norvégiens seront gâtés par 120 minutes de retransmission quotidienne (contre 90 minutes l'an passé) sur TV2. En plus d'Eurosport 2, la diffusion de l'épreuve en direct s'élargit à la France (L'Équipe 21), à l'Asie-Pacifique (Eurosport Asie), à l'Amérique latine (TDN), à la République tchèque et à la Slovaquie (DIGI Sport), tandis que le résumé sera visible sur tous les continents.

L'actualité en images

photo09/07/2014 

© A.S.O

  •  
Voir toutes les actualités

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 4

Classements à l'issue de l'étape 4

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur l'Arctic Race of Norway

Arctic Race of Norway Challenge

Informations pratiques et inscriptions pour les trois événements amateurs officiels de l'édition 2014.

Arctic Race of Norway Challenge

Produits dérivés

Visitez la boutique en ligne et ses produits dérivés officiels de l'Arctic Race of Norway

Produits dérivés

Ren Idrett

L'ARN s'associe à la campagne "Ren Idrett", défendant un sport propre et une société sans dopage

Ren Idrett

Partenaires de l'Arctic Race of Norway