Historique du Tour de France

Année 1953

L'HISTOIRE

  • Robic (équipe de l'Ouest) entre en guerre contre l'équipe de France et s'empare du Maillot Jaune, de même que ses équipiers F. Mahé et Mallejac, mais s'expose à une violente riposte des Tricolores au cours de l'étape Albi - Béziers. Bobet s'impose comme leader de l'équipe de France et gagne le Tour dans l'Izoard, sous les yeux de Coppi venu en spectateur. Il réussit à sa sixième tentative, ajoutant à son succès la moyenne-record (34,593 km/h.). Défaillance, chute et abandon de Koblet dans le Soulor. Révélation de Roger Hassenforder (Maillot Jaune de Caen à Bordeaux) et d'André Darrigade (première victoire d'étape). Benjamin du Tour : Charly Gaul (20 ans). - Mallejac (2ème), premier régional.

  • L'offensive magistralement préparée de Bobet dans la Vallée du Guil (étape Gap - Briançon) avec l'aide de Deledda.

  • Robic s'empare d'un bidon de plomb au sommet du Tourmalet pour s'alourdir dix kilos dans la descente. Dans le cadre du Cinquantenaire, quinze anciens vainqueurs sont réunis à l'arrivée au Parc des Princes. Parmi eux, Maurice Garin, Garrigou, L. Buysse, Ph. Thys, R. et S. Maës, A. Leducq, A. Magne, G. Speicher, R. Lapébie, Kubler auxquels s'est joint E. Christophe, premier détenteur du Maillot Jaune. Emission par les PTT du timbre du cinquantenaire du Tour (12 Francs). Lanterne rouge : Rouer (76ème) à 4 h 9min.10 sec.

  • L'affaire de Béziers : Après avoir éliminé Robic, Bobet et Geminiani se querellent pour une question de bonifications, Louison ayant raté son sprint. La réconciliation, le lendemain, grâce à la diplomatie de Marcel Bidot et de Raymond Le Bert, scelle l'unité de l'équipe de France. Bobet remporte le Tour à sa sixième tentative, trente ans après Henri Pélissier auquel on le comparait.

illustration
© A.S.O. / Amaury Sport Organisation - Tous droits réservés. aso