Stybar : "Mon rêve était d'arriver avec Tom sur le vélodrome"

interview09.04.2017La course- Compiègne / Roubaix

Zdenek Stybar, deuxième de Paris-Roubaix :

"Finir deuxième est décevant. Mais on a tout fait pour Tom (Boonen). J'ai fini par me retrouver en position de gagner la course. Il n'était pas facile de changer de rôle parce que j'ai beaucoup eu à travailler tôt dans la course. Mon rêve était d'arriver ici avec Tom, ensemble sur le vélodrome. C'est un coureur exceptionnel, quelqu'un d'exceptionnel et un ami exceptionnel. C'est bête qu'on n'ait pas pu l'amener à la victoire aujourd'hui mais on a donné notre meilleur pour lui.

Vers la fin, j'ai pu m'installer dans les roues mais, sur Paris-Roubaix, ce n'est pas comme s'installer dans un sofa. J'ai seulement pensé au sprint à 4 kilomètres de l'arrivée, quand on m'a dit dans l'oreillette : 'Tu peux y aller'. Greg (Van Avermaet) est très fort au sprint, particulièrement après une course aussi difficile. C'est Paris-Roubaix et il n'y a pas eu une seconde de répit du départ à l'arrivée. J'espérais que Greg soit fatigué. Peut-être que j'aurais pu attendre 50 mètres de plus avant de lancer mon sprint. C'était un pari, c'est toujours un sprint spécial sur le vélodrome."

  • Le rêve est devenu réalité pour Van Avermaet

    Greg Van Avermaet (BMC) a remporté à 31 ans le premier Monument de sa carrière en dominant Zdenek Stybar (Quick-Step Floors) et Sebastian Langeveld (Cannondale Drapac) sur le vélodrome de Roubaix. Frustré sur le Tour des Flandres, le champion olympique poursuit sa moisson dans un printemps historique, après ses succès sur le Het Nieuwsblad, le GP E3 et Gand-Wevelgem. En difficulté avant Arenberg, Van Avermaet a tenu bon dans les moments-clefs de la course, quand Peter Sagan...

    lire la suite

La course Compiègne / Roubaix

parcours journal de l'épreuve

Chronométreur officiel

Tableau d'honneur 2017

Chiffres clés

Vivre à vélo

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur Paris-Roubaix

Partenaires de Paris-Roubaix