Jeudi 20 juillet 2017

étape 18Briançon / Izoard

Départ 12h55 (Heure locale)
  • Le commentaire de Christian Prudhomme

    Ce sera l'ultime bataille des grimpeurs au coeur du théâtre de sport le plus somptueux et le plus étonnant qui soit. Voilà de quoi inspirer les attaquants de tempérament. De Barcelonnette au col de Vars, les esprits comme les jambes seront échauffés. Les dix derniers kilomètres avant le sommet d'Izoard sont au-dessus de 9 % de pente moyenne. Le rendez-vous de la Casse Déserte ajoute de la solennité à la rudesse des pourcentages.

L'étape en vidéos

vidéo23/06/2017 

Visitez Le Queyras en été

  • Visitez Le Queyras en été

Côté tourisme

Sur la route

Préfecture : Gap

Sous-préfecture : Briançon

Population : 139 883 hab.
Superficie : 5549 km2

Spécialités : Tourtons (beignets), Oreilles d'âne (gratin à base de crème, lasagnes et épinards), miels (montagne, lavande, toutes fleurs…), vins (Tallard et vallée de l'Avance), fruits (Pommes et Poires du val de Durance), fromages…

Économie : tourisme (plus de 20 millions de nuitées), avec 27 stations et 25 sites nordiques l'hiver. Agriculture (élevage bovin et ovin, production laitière et céréalière, arboriculture).

Sport : Deuxième département de France en termes de licenciés par habitant, dans près de 500 clubs et une cinquantaine de disciplines allant du ski alpin au Hockey-sur-Glace (Diables Rouges de Briançon et Rapaces de Gap) en passant par le vélo (cyclo, VTT), les sports collectifs (football, rugby, handball, basket), l'athlétisme, la natation...

Culture et patrimoine : Parc National des Écrins, Parc Naturel Régional du Queyras, Parc Naturel des Baronnies Provençales. Deux sites fortifiés inscrits au Patrimoine Mondial de l'Unesco : Briançon et Montdauphin.

Sites Internet : www.hautes-alpes.fr / www.hautes-alpes.net / www.phenomenalpes.com

Sébastien Hosy © La chapelle Saint-Jean

2 300 habitants
Même si l'Argentière a un passé agricole, ce sont les mines d'argent qui lui ont donné son nom et sa prospérité depuis l'époque romaine. L'exploitation des mines se développa au Moyen-âge et se poursuivit jusqu'au début du XXe siècle. Les anciens équipements industriels et miniers ont été réhabilités et sont ouverts à la visite. Un musée rend hommage à ce passé.
L'Argentière-La Bessée s'est ensuite tourné vers l'aluminium jusqu'à la fermeture en 1985 de l'usine Péchiney qui a entraîné une reconversion vers le tourisme.

Chapelle Saint-Jean
Jadis liée à une maison des Hospitaliers, cette chapelle a été bâtie sur un piton rocheux au bord du chemin connu sous le nom latin via per alpem. Elle a joué un rôle majeur dans l'histoire de la région. 

Population : 161 588 hab.

Préfecture : Digne-les-Bains

Sous-préfectures : Barcelonnette, Castellane, Forcalquier

Superficie : 6 925 km2

Spécialités : lavande, miel de lavande, agneau de Sisteron, fromage de Banon, Génépi de la vallée de l'Ubaye, truffe, huile d'olive, vins de Pierrevert.

Evénements sportifs : Championnat du Monde de parapente (2016), criterium du Dauphiné, Enduro-Raid des terres noires, Open de tennis de Pra-Loup, tournoi international de squash, Championnat de France de Kayak

Principaux sites touristiques : gorges du Verdon, lac d'Allos, Parc National du Mercantour, Parcs naturels régionaux du Luberon et du Verdon, Unesco Géoparc de Haute Provence, thermes de Gréoux et Digne les Bains, village de Moustiers-Sainte-Marie, citadelle de Sisteron

Festivals : festival des enfants du jazz à Barcelonnette, nuits de la citadelle à Sisteron, l'été astro à Saint-Michel-l'Observatoire, Les riches heures musicales de Simiane-la-Rotonde, journées de la Préhistoire à Quinson, Corsos de la lavande.

Économie : tourisme ; agriculture ; filières cosmétiques, saveurs et senteurs, agro-alimentaire, énergies renouvelables. Fabrication de produits de beauté, parfums, filière structurée autour de grands noms à l'image de l'Occitane. Culture de plantes médicinales et aromatiques, herboristerie, cuisine et liqueurs. Hydraulique (les barrages de la Durance et du Verdon assurent 12 % de la production hydroélectrique française), bois (les forêts couvrent près de la moitié du département), et photovoltaïque (1er département en PACA).

Sites web et réseaux sociaux : www.tourisme-alpes-haute-provence.com / www.mondepartement04.fr / www.facebook.com/departement04 / www.facebook.com/alpesdehauteprovence/

Sébastien Hosy © La chapelle Saint-Jean

2 300 habitants
Même si l'Argentière a un passé agricole, ce sont les mines d'argent qui lui ont donné son nom et sa prospérité depuis l'époque romaine. L'exploitation des mines se développa au Moyen-âge et se poursuivit jusqu'au début du XXe siècle. Les anciens équipements industriels et miniers ont été réhabilités et sont ouverts à la visite. Un musée rend hommage à ce passé.
L'Argentière-La Bessée s'est ensuite tourné vers l'aluminium jusqu'à la fermeture en 1985 de l'usine Péchiney qui a entraîné une reconversion vers le tourisme.

Chapelle Saint-Jean
Jadis liée à une maison des Hospitaliers, cette chapelle a été bâtie sur un piton rocheux au bord du chemin connu sous le nom latin via per alpem. Elle a joué un rôle majeur dans l'histoire de la région. 

Chronométreur officiel

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 21

Les équipes

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Gagnez votre Maillot Jaune

Réservez gratuitement vos places à l'Orange Vélodrome

Dictee du Tour

Découvrir le guide historique

Mécénat et Environnement

Amaury Sport Organisation est engagée depuis sa création dans diverses activités de mécénat. C’est la dimension généreuse du sport que l’on retrouve dans un certain nombre d’actions qui visent à s’investir dans la vie même des disciplines (mécénat auprès de la Fédération Française de Cyclisme), dans un cadre humanitaire et social, (Mécénat Chirurgie Cardiaque, Actions Dakar, Un Techo Para Mi Pais) ou environnemental (Madre De Dios, tri selectif...). Lire la suite

A.S.O. est engagée dans une démarche d’intégration de l’environnement dans l’organisation de ses courses. Les axes prioritaires d’intervention sont : 1 La limitation des émissions de CO2 ; 2 Une politique qualitative de gestion des déchets pour le public mais également pour l’organisation et les coureurs ; 3 La promotion du vélo, moyen de transport de substitution respectueux de l’environnement au travers des Printemps du Tour. Lire la suite

Partenaires du Tour