Montpellier

Port Marianne, le nouveau Montpellier

Port Marianne est le nouveau quartier où Montpellier travaille et se détend, un univers vivant et convivial, avec des terrasses, des parcs et des esplanades. En passant par les domaines verdoyants des Jardins de la Lironde, on rejoint en traversant le parc Marianne la place Ernest Granier et son pôle de bureaux, ainsi que le bassin Jacques Cœur. Port Marianne, c'est aussi les loisirs à plein temps. On y savoure la fraîcheur du Lez, le temps d'un déjeuner dans les guinguettes des berges du fleuve ou d'une promenade en barque. Port Marianne est l'exemple parfait du centre urbain du XXIème siècle et il s'est construit grâce à l'inventivité d'André Fainsilber, René Dottelonde, Claude Vasconi, Rob Krier et Nicolas Lebunetel, Architecture Studio, Christian de Portzamparc, Jean Nouvel, François Fontès, Antoine Garcia-Diaz, Denis Bedeau ou Philippe Bonon... En développant son propre espace, chaque architecte et créateur a réalisé sa part de rêve, une entité urbaine à part entière.
Le 14 novembre 2011, le nouvel hôtel de ville de Montpellier a ouvert ses portes à l'intersection entre le centre ancien et les nouveaux quartiers de Port Marianne. Symbole du prolongement du centre de la ville vers l'Est, en bordure du Lez, il a été conçu par Jean Nouvel et François Fontès comme le bâtiment phare d'une ville portuaire, telle que Jacques Cœur l'avait imaginée dès 1440, et le maire Pagézy à la fin du XIXème siècle. Plus qu'un bâtiment isolé, il s'agit d'un véritable nouveau quartier parfaitement équipé, qui couvrira à terme un territoire d'environ 9 ha de parcs, de jardins et de promenades sur les berges.

Sites Internet

La ZAC Jacques Cœur, dans le quartier montpelliérain de Port Marianne © Elmontpelierano
Ville-étape pour la 32e fois
Préfecture de l'Hérault (34)
434 000 habitants pour les 31 communes de Montpellier Méditerranée Métropole

Économie : un développement autour des filières d'avenir (santé, numérique, transports et mobilités, développement économique, touristique et industriel, agro-écologie et alimentation, culture, commerce et artisanat). 5e rang national dans le domaine de la recherche, 1er rang national pour le campus agronomique, faculté de médecine de renommée internationale, secteur hospitalier et industries pharmaceutiques de pointe, vivier de start-up

Culture : cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul de Maguelone à Villeneuve lès-Maguelone (XIIe siècle), château de Castries (XVIIe siècle), musée Fabre à Montpellier, musée Henri Prades à Lattes

Sport : équipements : stade de la Mosson (football), Altrad Stadium Complexe sportif Yves du Manoir (rugby), piscine olympique d'Antigone. Événements : Jumping national, Festikite (Festival international de kite), Urban trail nocturne

Spécialités : cuisine méditerranéenne, vins AOC Languedoc (Grés de Montpellier et Cru Pic Saint-Loup), fromage du Pic Saint-Loup

Développement durable : aménagement de l'espace maîtrisé, espaces naturels et agricoles préservés, cadre de vie plébiscité, alliant patrimoine et richesses naturelles des garrigues au littoral

Labels : French Tech, Territoire à énergie positive pour la croissance verte

La défaillance de Coppi

Souvent désignée depuis 1930 pour ponctuer une étape de transition entre les Alpes et les Pyrénées, Montpellier a le plus souvent fait le bonheur des sprinteurs, sacrant des coureurs comme André Darrigade, Olaf Ludwig, Robbie McEwen, Mark Cavendish ou en 2013 André Greipel. Ce n'est pourtant pas une fatalité, particulièrement lorsque le vent ou la chaleur s'en mêlent. En 1951, une étape similaire entre Carcassonne et Montpellier avait vu Fausto Coppi subir une lourde défaillance sous la canicule. Malade, livide, le Campionissimo, flanqué de six équipiers, avait atteint la préfecture de l'Hérault avec 33 minutes de retard sur le vainqueur du jour, Hugo Koblet. Le Suisse, intouchable cette année-là, avait alors signé sa quatrième victoire d'étape de ce Tour pour conforter son Maillot Jaune avec 1'32'' d'avance sur Raphaël Geminiani. Le Français Gilbert Bauvin, deuxième au départ, cédait pour sa part douze minutes et rétrogradait à la 4ème place du général.

Fausto Coppi à la peine sur les routes entre Carcassonne et Montpellier © Presse Sports
Ville-étape pour la 32e fois
Préfecture de l'Hérault (34)
434 000 habitants pour les 31 communes de Montpellier Méditerranée Métropole

Économie : un développement autour des filières d'avenir (santé, numérique, transports et mobilités, développement économique, touristique et industriel, agro-écologie et alimentation, culture, commerce et artisanat). 5e rang national dans le domaine de la recherche, 1er rang national pour le campus agronomique, faculté de médecine de renommée internationale, secteur hospitalier et industries pharmaceutiques de pointe, vivier de start-up

Culture : cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul de Maguelone à Villeneuve lès-Maguelone (XIIe siècle), château de Castries (XVIIe siècle), musée Fabre à Montpellier, musée Henri Prades à Lattes

Sport : équipements : stade de la Mosson (football), Altrad Stadium Complexe sportif Yves du Manoir (rugby), piscine olympique d'Antigone. Événements : Jumping national, Festikite (Festival international de kite), Urban trail nocturne

Spécialités : cuisine méditerranéenne, vins AOC Languedoc (Grés de Montpellier et Cru Pic Saint-Loup), fromage du Pic Saint-Loup

Développement durable : aménagement de l'espace maîtrisé, espaces naturels et agricoles préservés, cadre de vie plébiscité, alliant patrimoine et richesses naturelles des garrigues au littoral

Labels : French Tech, Territoire à énergie positive pour la croissance verte

Sites Internet

A voir

Le Corum
Situé en ville, ce Palais des Congrès héberge aussi l'Opéra Berlioz (2 000 places) renommé pour ses qualités acoustiques et son Orchestre National. Le Corum unit plusieurs mondes en un même lieu : les manifestations professionnelles de 50 à 2000 personnes, salons, musique classique ou contemporaine et festivals. Il a été imaginé par l'architecte Claude Vasconi et inauguré en 1988.

L'Opéra Comédie (1 200 places)
Inauguré en 1735, il a été détruit deux fois par le feu (en1785 et en 1881). Suite au dernier incendie, il a été entièrement re-créé par l'architecte Joseph-Marie Cassien-Bernard, disciple de Charles Garnier. Il accueille principalement les productions de l'Opéra, de l'Orchestre National de Montpellier Languedoc-Roussillon, mais aussi de l'Opéra Junior.

Le Couvent des Ursulines
La congrégation des Ursulines a fait réaliser son couvent par l'architecte Jean Bonnassier au XVIIème siècle. Il fut transformé en prison au XIXème siècle puis en caserne. Situé dans l'Ecusson, cet édifice est inscrit aux monuments historiques et abrite actuellement le centre chorégraphique national de Montpellier et le festival Montpellier danse.

Le Carré Ste-Anne
Église néogothique désacralisée à la fin des années 1980, le Carré Sainte-Anne s'est métamorphosé pour devenir depuis 2011 un espace d'exposition d'art contemporain (JonOne, Léopold Rabus, Combas etc)

Antigone
Ce quartier emblématique de Montpellier, imaginé par Ricardo Bofill, est remarquable par ses multiples références au classicisme grec : colonnades, statues, fontaines. Lieu privilégié de promenade, il a été la première extension de la ville qui s'est poursuivie par Port Marianne.

Le Corum, palais des Congrès de Montpellier © Ville de Montpellier Montpellier Méditerranée MétropoleL’Opéra-Comédie de Montpellier, sur la place de la Comédie © Andreas SandbergLe couvent des Ursulines © Ville de Montpellier Montpellier Méditerranée MétropolePanorama du quartier d’Antigone © Paul-Louis Ferrandez
Ville-étape pour la 32e fois
Préfecture de l'Hérault (34)
434 000 habitants pour les 31 communes de Montpellier Méditerranée Métropole

Économie : un développement autour des filières d'avenir (santé, numérique, transports et mobilités, développement économique, touristique et industriel, agro-écologie et alimentation, culture, commerce et artisanat). 5e rang national dans le domaine de la recherche, 1er rang national pour le campus agronomique, faculté de médecine de renommée internationale, secteur hospitalier et industries pharmaceutiques de pointe, vivier de start-up

Culture : cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul de Maguelone à Villeneuve lès-Maguelone (XIIe siècle), château de Castries (XVIIe siècle), musée Fabre à Montpellier, musée Henri Prades à Lattes

Sport : équipements : stade de la Mosson (football), Altrad Stadium Complexe sportif Yves du Manoir (rugby), piscine olympique d'Antigone. Événements : Jumping national, Festikite (Festival international de kite), Urban trail nocturne

Spécialités : cuisine méditerranéenne, vins AOC Languedoc (Grés de Montpellier et Cru Pic Saint-Loup), fromage du Pic Saint-Loup

Développement durable : aménagement de l'espace maîtrisé, espaces naturels et agricoles préservés, cadre de vie plébiscité, alliant patrimoine et richesses naturelles des garrigues au littoral

Labels : French Tech, Territoire à énergie positive pour la croissance verte

Sites Internet

La pie-Grièche

La Pie-grièche écorcheur est un migrateur au long cours qui va hiverner au sud du Sahara et qui revient en France à partir du mois de mai. Cette espèce présente la particularité de réaliser des « garde-mangers ». Elle se nourrit essentiellement d'insectes qu'elle « empale » sur des épines de ronciers. Cette habitude lui a valu le qualificatif « d'oiseau boucher ». C'est un rapace en miniature, dont les effectifs diminuent en raison de la dégradation des paysages de bocage et de la disparition progressive de ses proies.

Et le patrimoine géologique ?
Les ocres
Des paysages frappent par leur couleur ocre, célèbres dans le Luberon, et qui ont donné leur nom a des villages : Rustrel, Roussillon …Cette couleur plus ou moins rouille est due au fer contenu dans ces sables. Cette matière est utilisée depuis la Préhistoire comme en attestent les gravures rupestres.

Pie-grièche écorcheur © JP siblet
Ville-étape pour la 32e fois
Préfecture de l'Hérault (34)
434 000 habitants pour les 31 communes de Montpellier Méditerranée Métropole

Économie : un développement autour des filières d'avenir (santé, numérique, transports et mobilités, développement économique, touristique et industriel, agro-écologie et alimentation, culture, commerce et artisanat). 5e rang national dans le domaine de la recherche, 1er rang national pour le campus agronomique, faculté de médecine de renommée internationale, secteur hospitalier et industries pharmaceutiques de pointe, vivier de start-up

Culture : cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul de Maguelone à Villeneuve lès-Maguelone (XIIe siècle), château de Castries (XVIIe siècle), musée Fabre à Montpellier, musée Henri Prades à Lattes

Sport : équipements : stade de la Mosson (football), Altrad Stadium Complexe sportif Yves du Manoir (rugby), piscine olympique d'Antigone. Événements : Jumping national, Festikite (Festival international de kite), Urban trail nocturne

Spécialités : cuisine méditerranéenne, vins AOC Languedoc (Grés de Montpellier et Cru Pic Saint-Loup), fromage du Pic Saint-Loup

Développement durable : aménagement de l'espace maîtrisé, espaces naturels et agricoles préservés, cadre de vie plébiscité, alliant patrimoine et richesses naturelles des garrigues au littoral

Labels : French Tech, Territoire à énergie positive pour la croissance verte

Sites Internet

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 21

Classements à l'issue de l'étape 21

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Chiffres clés

Championnats d'Europe de Cyclisme 2016

Mécénat et Environnement

Amaury Sport Organisation est engagée depuis sa création dans diverses activités de mécénat. C’est la dimension généreuse du sport que l’on retrouve dans un certain nombre d’actions qui visent à s’investir dans la vie même des disciplines (mécénat auprès de la Fédération Française de Cyclisme), dans un cadre humanitaire et social, (Mécénat Chirurgie Cardiaque, Actions Dakar, Un Techo Para Mi Pais) ou environnemental (Madre De Dios, tri selectif...). Lire la suite

A.S.O. est engagée dans une démarche d’intégration de l’environnement dans l’organisation de ses courses. Les axes prioritaires d’intervention sont : 1 La limitation des émissions de CO2 ; 2 Une politique qualitative de gestion des déchets pour le public mais également pour l’organisation et les coureurs ; 3 La promotion du vélo, moyen de transport de substitution respectueux de l’environnement au travers des Printemps du Tour. Lire la suite

Découvrir le guide historique

Les maillots du Tour

Chronométreur officiel

Partenaires du Tour