Un Italien... et deux Français
sur le podium !

Jeudi 31 juillet

Le pronostic serait passé pour farfelu il y a deux mois. Après trois semaines de course, ce sont pourtant bien les coureurs français, Péraud et Pinot en pointe, qui ont fait sensation derrière... Lire la suite

Nibali, c'est la totale !

Mardi 29 juillet

Dominateur sur les trois massifs montagneux au programme, après avoir été autoritaire sur les bosses du Yorkshire et éblouissant pour sa première expérience sur les pavés, Vincenzo Nibali a... Lire la suite

La consécration de Nibali ;
Kittel de bout en bout

Lundi 28 juillet

Dominateur sur l'ensemble de la 101ème édition du Tour de France, Vincenzo Nibali a scellé son succès en bouclant la dernière étape en 81ème position, après en avoir remporté quatre sur sa... Lire la suite

plus d'actus

Tour de France 2014 : trois massifs montagneux !

actualités23.10.2013Avant-course

© A.S.O.

Devant plus de 4000 spectateurs, dont une partie des prétendants au titre, le parcours du Tour de France 2014 a été dévoilé dans le détail au Palais des Congrès de Paris. Du Comté du Yorkshire jusqu'aux Champs-Elysées, la 101ème édition pourra se gagner ou se perdre un peu partout : les pavés de Paris-Roubaix tiendront leur rôle, tout comme les arrivées pyrénéennes en altitude ou l'unique contre-la-montre de Périgueux, mais les reliefs vosgiens pourraient aussi précipiter la sélection d'une manière inattendue.

La 101ème édition, c'est d'abord celle du retour en Angleterre. Ce quatrième séjour sur l'île correspond aussi au 20ème départ du Tour donné hors des frontières françaises, 60 ans après la première expérience d'Amsterdam, et sept ans après Londres. Le peloton garde un souvenir ému de l'accueil reçu en 2007, mais peut s'attendre à un engouement décuplé par les succès des coureurs britanniques. Entre temps, Mark Cavendish est devenu le plus gros collectionneur d'étapes en activité, avec 25 victoires, tandis que Bradley Wiggins et Chris Froome sont respectivement parvenus à la consécration en 2012 et en 2013. Les trois premières étapes, avec des arrivées programmées à Harrogate, Sheffield et Londres, promettent un spectacle de haute intensité.

Une fois sur le continent, d'autres retrouvailles sont organisées pour les coureurs du Tour, appelés à la plus grande vigilance sur les secteurs pavés de Paris-Roubaix, invités à intervalles plus ou moins réguliers à faire partie des séquences phares de la Grande Boucle. Neuf secteurs et une quinzaine de kilomètres de secousses au total, pourront semer le trouble dans la hiérarchie sur la 5ème étape. Avant d'atteindre la journée de repos, c'est ensuite en territoire vosgien que vont se départager les favoris. « Chacun pourra se rendre compte que le Tour compte bien trois massifs montagneux », souligne Christian Prudhomme, qui décrit par exemple l'étape de la Planche des Belles Filles comme un véritable défi de grimpeurs.

Les deux stations de ski de Chamrousse et Risoul accueillent les deux étapes alpestres sur lesquelles le festival d'escalade se poursuivra, au cours des 13ème et 14ème étapes. Mais l'ordonnancement des difficultés devrait maintenir le suspense jusqu'au triptyque pyrénéen… et au-delà ! Les as des gros pourcentages auront encore la parole sur les deux étapes particulièrement denses de Saint-Lary Soulan (125 km) et d'Hautacam (145 km). Ils auront tout intérêt à en tirer parti avant les 54 km du contre-la-montre reliant Bergerac et Périgueux, soit l'unique occasion pour les « rouleurs complets » de faire valoir leur supériorité dans l'exercice. Et pourquoi pas de signer le hold-up de la dernière chance ?

L'actualité en images

photo23/10/2013 

© A.S.O.

  •  
Voir toutes les actualités

Partenaires du Tour