Légende
  • Tête de course
  • Caravane
  • Ville de départ
  • Ville d'arrivée
  • Ravitaillement
  • Points chrono
  • Sprint
  • Dernier kilomètre
  • Col hors catégorie
  • Points d'intérêts
  • Secteur pavé

Sur la route

Haute-Corse (2B)

Préfecture : Bastia
Sous-préfectures : Calvi, Corte.
Population : 164 344 habitants
Site web : http://www.haute-corse.fr

Créé le 1er Janvier  1976, le département de la Haute-Corse (Cismonte en langue corse) dont le code officiel est 2B, appartient à la Corse, 22e région de France. Elle se situe sur la partie Nord-Est de l'Ile de Beauté et son chef-lieu est la ville de Bastia. Jusqu´en 1975, la Corse se composait d´un seul département. Depuis, la bi-départementalisation a été établie et rejoint l'histoire de l'île. En 1073, la Corse pisane avait créé les pieve (du latin plebs, plebis = peuple), ancêtres des cantons. Deux siècles plus tard (en 1284), la Corse génoise instaurait deux provinces, celle d´en-deçà des monts au nord-est, et celle d´au-delà des monts au sud-ouest. Les deux départements, le Golo au nord et le Liamone au sud, n´apparaissent qu´en 1768 lorsque la Corse devient française.

Enfin, la loi de 1975 donne naissance aux deux départements actuels, la Corse du Sud et la Haute-Corse composés de 5 arrondissements, 52 cantons et 360 communes.
La Haute-Corse a une superficie de 4 665,57 km2, pour une population de 164 344 habitants.

Le tourisme est l'une des ressources principales du département avec les sites exceptionnels du Cap Corse et ses exceptionnels muscats ou la Balagne avec Calvi et l'Île Rousse, mais la vitalité de Bastia et de son port sont également l'un des atouts majeurs du département. Historiquement, la Haute-Corse abrite aussi deux anciennes capitales de l'île, la ville d'Aléria, qui fut la capitale de la Corse antique et joua un rôle majeur dans la Méditerranée étrusque, grecque puis romaine, ainsi que Corte, capitale de Pascal Paoli et cœur intellectuel de l'île.

Corse-du-Sud (2A)

Préfecture : Ajaccio
Sous-préfecture : Sartène.
Population : 144 000 habitants.
Site web : http://www.cg-corsedusud.fr

La Corse-du-Sud est formée de la partie méridionale de l'île de Corse. Elle est limitrophe du département de la Haute-Corse au nord-est, baignée par la Méditerranée à l'ouest et la Mer Tyrrhénienne au sud-est, et contiguë à la Sardaigne au sud. Né comme la Haute-Corse de la loi de 1975 qui scindait la Corse en deux comme à l'époque génoise, le département de Corse-du-Sud s'articule autour de plusieurs pôles d'attraction, le premier étant la préfecture, Ajaccio, avec son port et son aéroport. Le département comprend trois autres ports, tout aussi actifs pour le transport de passagers, Porto-Vecchio, Propriano et Bonifacio, qui sont également des hauts lieux du tourisme insulaire. Les falaises de Bonifacio, les calanques de Piana ou le golfe de Portosont ainsi des lieux emblématiques de ce département, qui combine plages paradisiaques, comme à Porto-Vecchio, parcs naturels marins et magnifique arrière-pays comme dans l'Alta Rocca, le massif de l'Ospedale et les aiguilles de Bavella, ou autour de Vico. Si le patrimoine comme à Filitosa, à Bonficacio, Sartène et Ajaccio est un attrait non négligeable, l'agriculture n'est pas en reste et le département produit notamment d'excellents vins (Patrimonio, Fiumicicoli). La présence de deux aéroports, à Ajaccio et Figari, renforce cette attractivité.

Km 19 : Fuantanone (Vignale)

Population : 165 hab.

Vignale est un village perché, étiré sur une pente entre deux reliefs montagneux. Le patron de la commune est Saint Luxor, soldat et évêque romain qui fut lapidé. Le village fut le théâtre d'une terrible vendetta à la fin du XIXe siècle entre les familles Nicolaï et Olanda.
L'église massive et carrée, les ruines de la chapelle romane San Gavino, à deux heures de marche, ou les vestiges de la chapelle San Luxorius sont les sites les plus prisés, avec la cime des Taffoni (1.117 m) au nord du village.

Site internet : http://www.vignale.fr

Corse

Préfecture : Ajaccio

Constituée des départements de la Haute-Corse et de la Corse-du-Sud, l'île, qui possède le statut particulier de collectivité territoriale qui lui confère davantage d'autonomie que les autres régions métropolitaines, est caractérisée par une économie essentiellement tertiaire dans laquelle l'activité touristique occupe une place importante. Île montagneuse entourée d'une multitude de petites îles et îlots, la Corse possède un climat méditerranéen dégradé par l'altitude et ne comprend qu'une langue locale, le corse, qui découle du bas latin et du toscan médiéval.

Traversée du nord au sud par une chaîne de montagnes entrecoupée de dépressions, la Corse est structurée en trois zones principales à savoir l'ouest granitique, l'est schisteux sur socle d'ophiolites et l'extrême est qui comprend la péninsule du Cap Corse et les plaines alluviales côtières.

Célèbre pour la civilisation toréenne qui y érigea de nombreuses tours et statues-menhirs à partir de 1500 av. JC, la Corse se situait sur des voies commerciales antiques et a attiré de nombreux peuples sur ses côtes. Pbocéens, Romains et Carhaginois se la disputent pendant l'Antiquité, puis Pise, Gènes, et le royaume d'Aragon. La France fait valoir ses prétentions dès le 16esiècle et soumet, en 1769, l'île qui avait rédigé la première constitution mondiale sous Pascal Paoli. L'île, également marquée par la personnalité de Napoléon Bonaparte, est partagée en deux départements depuis 1976, retrouvant le découpage instauré à la Révolution et supprimé en 1811.

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 14

Classements à l'issue de l'étape 14

Vainqueur de l'étapeRetrouvez les cotes du PMU avant le départ de l'étape
Vainqueur finalAucun pari n'est actuellement disponible

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Sondage

Chris Froome va-t-il perdre une partie de son avantage dans l'étape de Lyon ?

  • Oui0%
  • Non0%
0 vote

Partenaires du Tour