Vaison-la-Romaine

Jardin des 9 Damoiselles

Installé à l'entrée de la ville, le Jardin des 9 Damoiselles est hérissé de 81 pierres dressées, œuvres des sculpteurs Fabienne Versé et Serge Boyer.
Prenant comme support, prétexte et symbolique, l'an 2000 et les 9 villes européennes de la culture : Reykjavik (poème de Halldor Kiljan laxness), Bergen (poème de Olan Hauge), Helsinki (poème de Samuli Paronen), Bruxelles (poème de Jean-Pierre Verheggen), Prague (poème de Jaroslav Seifert), Cracovie (poème de Jan Twardowski), Bologne (poème de Gregorio Scalise), Avignon (poème de Frédéric Mistral), Saint-Jacques-de-Compostelle (poème de Celsio Emilio Ferreiro), 81 pierres plantées, dont 9, au centre du jardin, portent les noms de ces mêmes villes, gravés.

Sur chacune d'elle est inscrite la phrase d'un poète de chaque cité, dans sa langue maternelle et sa traduction française.

Sur les pierres restantes sont à nouveau gravés et inaugurés tous les 21 juin, d'autres poèmes issus de villes de tous les continents afin de faire de cette œuvre un réel partage et une réelle ouverture aux autres et au monde.

De nouvelles villes ont fait chanter leur poète : Peter Horst Neumann (Nüremberg), Park-Jin et An-Seong (Corée du Sud), Maurice Chappaz (Martigny), Heinrich-Nus (Schaffhausen en Suisse), Jean-Pierre Fanue (Liège en Belgique), Rolf Jaculsen (Oslo en Norvège), Emily Bronte (Haworth aux Royaume-Uni), Ninomiya Sontoko (ville de Tochigi-ken au Japon), Liu-Xu-Gang (ville de Wuhan en Chine), Fodé Souleymane Kanté (ville de Dio Gare au Mali), Anise Kultz (ville de Luxembourg).
Il s'agit de tisser un verger de sagesse bruissant d'échos multiples à la dimension de la civilisation du XXIème siècle. Le jardin des 9 Damoiselles incite au dialogue pluriel entre les générations et entre les personnes d'origines sociales et culturelles diverses rassemblées autour de ce puits de sens.

Sites internet

Jardin des 9 Damoiselles - © Ville de Vaison-la-RomainJardin des 9 Damoiselles - © Ville de Vaison-la-RomainJardin des 9 Damoiselles - © Ville de Vaison-la-Romain
1 fois ville-étape
6 500 habitants (Vaisonnais, Vaisonnaise)
Chef-lieu de canton de Vaucluse (84)
Spécialités : vins, saucisson aux olives du Pontias
Économie : tourisme, vins, commerce.
Personnalités : Trogue Pompée (historien romain), Mimie Mathy (comédienne, y habite), Clovis Cornillac (comédien).
Sport : Rallye auto de Vaison-la-Romaine (février), La Bacchanale (course pédestre, novembre).
Festivals : rencontres autour des littératures policières (avril), Festival Brassens (avril-mai), Festival des Chœurs lauréats (juillet), Choralies, Festival au fil des voix (août), Festival d'automne (théâtre, octobre), Supervues (art contemporain, décembre)
Labels : Plus beaux détours de France, Capitale européenne du chant choral.

Les Grandes Dates

  • IVe siècle av. J.C

    Vasio devient la capitale de peuple celto-ligure des Voconces.
  • 125-118 av J.C.

    Occupée par les Romains, Vasio connaît son âge d’or au IIe siècle. Depuis le siècle précédent, théâtre, thermes, pont et aqueduc ont été construits.
  • IVe siècle

    Vaison devient le siège d’un évêché et accueille deux conciles en 442 et 529.
  • XIe siècle

    Construction de la cathédrale Notre-Dame de Nazareth.
  • 1108

    L’évêque de Vaison devient le seigneur de la ville.
  • 1195

    Raymond VI de Toulouse, comte de Provence, construit le château pour affirmer son pouvoir contre celui de l’évêque.
  • XIIIe siècle

    La population délaisse la ville romaine pour s’abriter sur le promontoire autour du château, devenue propriété papale.
  • 1645

    Fondation de la Confrérie de Saint Vincent.
  • 1793

    Création du département de Vaucluse, dans lequel est intégrée Vaison.
  • 1923

    Vaison devient « la Romaine ».
  • 1990

    Création de la communauté de communes du Pays Vaison Ventoux.
Façade de la Cathédrale Notre-Dame-de-Nazareth de Vaison-la-Romaine (Vaucluse, France) - ©Véronique PAGNIER
1 fois ville-étape
6 500 habitants (Vaisonnais, Vaisonnaise)
Chef-lieu de canton de Vaucluse (84)
Spécialités : vins, saucisson aux olives du Pontias
Économie : tourisme, vins, commerce.
Personnalités : Trogue Pompée (historien romain), Mimie Mathy (comédienne, y habite), Clovis Cornillac (comédien).
Sport : Rallye auto de Vaison-la-Romaine (février), La Bacchanale (course pédestre, novembre).
Festivals : rencontres autour des littératures policières (avril), Festival Brassens (avril-mai), Festival des Chœurs lauréats (juillet), Choralies, Festival au fil des voix (août), Festival d'automne (théâtre, octobre), Supervues (art contemporain, décembre)
Labels : Plus beaux détours de France, Capitale européenne du chant choral.

Sites internet

Vaisons-la-Romaine et le cyclisme

C'est déjà au lendemain d'une arrivée au Ventoux, en 2002, qu'un départ d'étape avait été donné de Vaison-la-Romaine, en direction des Deux-Alpes, où Santiago Botero s'était imposé. Axel Merckx avait alors terminé 3e, deux ans après avoir remporté une étape du Critérium du Dauphiné partie de Vaison pour se terminer à Grenoble. Il se trouve que son père, Eddy, avait lui aussi inscrit à son palmarès une étape qui quittait Vaison-la-Romaine, lors de Paris-Nice 1977.

Botero Santiago, Etape Vaison La Romaine/Les deux Alpes, Tour de France 2002 - ©Presse Sports/B.Papon
1 fois ville-étape
6 500 habitants (Vaisonnais, Vaisonnaise)
Chef-lieu de canton de Vaucluse (84)
Spécialités : vins, saucisson aux olives du Pontias
Économie : tourisme, vins, commerce.
Personnalités : Trogue Pompée (historien romain), Mimie Mathy (comédienne, y habite), Clovis Cornillac (comédien).
Sport : Rallye auto de Vaison-la-Romaine (février), La Bacchanale (course pédestre, novembre).
Festivals : rencontres autour des littératures policières (avril), Festival Brassens (avril-mai), Festival des Chœurs lauréats (juillet), Choralies, Festival au fil des voix (août), Festival d'automne (théâtre, octobre), Supervues (art contemporain, décembre)
Labels : Plus beaux détours de France, Capitale européenne du chant choral.

Sites internet

A voir

Le théâtre (Monument Historique)

Le théâtre antique est protégé au titre des monuments historiques depuis 1862. Témoin de la prospérité de la ville antique de Vasio, il est l'un des rares édifices publics, aujourd'hui visible, qui composait l'ensemble monumental de la cité. Sa construction date très probablement du Ier siècle de notre ère, sous le règne de l'empereur Claude ; sa décoration ayant été enrichie au début du siècle suivant.

Le pont romain (Monument Historique)

Le pont gallo-romain, classé Monument Historique en 1840, constitue le véritable lien entre la ville basse moderne et la cité médiévale ; il est l'un des monuments majeurs de la ville. Construit au Ier siècle après J. C., il est ancré dans la roche au niveau d'un rétrécissement de l'Ouvèze. Son arche unique, de 17 m d'ouverture et large de 9 m, est constituée de cinq arcs en plein cintre et s'appuie sur le rocher. Dans l'Antiquité, le pont dominait les installations de digues sur pilotis. La rivière favorisait un intense trafic commercial assuré par des corporations de navigateurs.

La rue des Boutiques

Cette magnifique rue est l'un des exemples les plus marquants de l'urbanisme de Vasio. Constituée de grandes dalles calcaires, disposées irrégulièrement pour réduire le cahot des roues des chariots qui l'empruntent chaque jour, c'est un axe Nord-Sud important de la ville. On y accédait à l'est par un large trottoir et à l'ouest par une galerie piétonne que l'on devine aux colonnes qui supportaient l'étage des bâtiments. Ainsi, à l'abri des intempéries et du soleil, les promeneurs pouvaient faire leurs achats.

Cathédrale Notre-Dame de Nazareth (Monument Historique)

La cathédrale Notre-Dame de Nazareth, église-mère du diocèse de Vaison (une quarantaine de paroisses dans l'Etat pontifical et le Dauphiné), se trouvait au centre d'une cité médiévale aujourd'hui disparue. Construite au XIème siècle à l'emplacement d'édifices paléochrétiens, selon un plan basilical, puis remaniée au siècle suivant, son architecture est un très bel exemple de l'art roman provençal.

Le château (Monument Historique)

Le château est composé de trois corps de bâtiments, flanqués d'un donjon carré, entourant une cour intérieure. Les remaniements et les adjonctions (bretèche, échauguette, barbacane) datent du XVe siècle. Ils confirment la fonction militaire du château, qui est un poste de surveillance plus qu'une résidence seigneuriale. L'édifice n'est plus occupé à partir de 1791, date à laquelle il est vendu à la communauté de Vaison.

Les Dentelles de Montmirail

Composé de falaises de calcaires et d'une altitude peu élevée, elles représentent pourtant, un véritable point d'observation dont la vue s'étend du Mont Ventoux jusqu'au Rhône. C'est un site très apprécié des amateurs de varappe.
 

Théâtre Antique - ©mairie de Vaison-la-RomainePont Romain - ©mairie de Vaison-la-RomaineLa rue des Boutiques ©mairie de Vaison-la-RomaineVue depuis les thermes du site de la Villasse - ©mairie de Vaison-la-Romaine
1 fois ville-étape
6 500 habitants (Vaisonnais, Vaisonnaise)
Chef-lieu de canton de Vaucluse (84)
Spécialités : vins, saucisson aux olives du Pontias
Économie : tourisme, vins, commerce.
Personnalités : Trogue Pompée (historien romain), Mimie Mathy (comédienne, y habite), Clovis Cornillac (comédien).
Sport : Rallye auto de Vaison-la-Romaine (février), La Bacchanale (course pédestre, novembre).
Festivals : rencontres autour des littératures policières (avril), Festival Brassens (avril-mai), Festival des Chœurs lauréats (juillet), Choralies, Festival au fil des voix (août), Festival d'automne (théâtre, octobre), Supervues (art contemporain, décembre)
Labels : Plus beaux détours de France, Capitale européenne du chant choral.

Sites internet

La Route des princes d'Orange

Vaison-la-Romaine se trouve au cœur de la Route des princes d'Orange, route touristique longue de 107 km qui relie la ville d'Orange au village d'Orpierre. Longeant l'Ouvèze, un affluent du Rhône, la route traverse les montagnes du Vaucluse, de la Drôme et des Hautes-Alpes.

Cet antique chemin de transhumance, reliant le Gapençais à la Vallée du Rhône, fut réutilisé par les Celtes puis par les Gallo-Romains.

En 1386, l'héritière de la Principauté d'Orange épousa son cousin Jean de Chalon, baron d'Orpierre. Et c'est ainsi que la voie qui unissait sa capitale à l'Orpierrois devint la « Route des Princes d'Orange ». Leur descendance est aujourd'hui la Maison d'Orange-Nassau, famille régnante des Pays-Bas.

Durant la Renaissance, cette voie était quotidiennement utilisée par de nombreux pèlerins, marchands de soierie, orfèvres, banquiers pour se rendre depuis Orange dans les fiefs des Baronnies. Le déclin de la Route des Princes fut marqué par les guerres de religion et le passage d'Orange et de ses baronnies à la Maison d'Orange-Nassau. La guerre entre la France et la Hollande prit fin en 1713 au Traité d'Utrecht, quand Orpierre, terminus de la Route des Princes fut rétrocédée à la France.

Afin de mettre en avant cet itinéraire touristique, la Route des Princes d'Orange a été inaugurée en juin 1956 en présence du Baron van Boetzelaer van Oosterhout, ambassadeur des Pays-Bas en France, et du préfet de Vaucluse.

Panneau de signalisation de la Route des Princes d’Orange - ©Denis RouxVue générale de la vallée du Céans en amont d'Orpierre (Hautes-Alpes) - ©DenisjcrouxVue général de la vallée de l'Ouvèze depuis le col de Perty - ©Denisjcroux
1 fois ville-étape
6 500 habitants (Vaisonnais, Vaisonnaise)
Chef-lieu de canton de Vaucluse (84)
Spécialités : vins, saucisson aux olives du Pontias
Économie : tourisme, vins, commerce.
Personnalités : Trogue Pompée (historien romain), Mimie Mathy (comédienne, y habite), Clovis Cornillac (comédien).
Sport : Rallye auto de Vaison-la-Romaine (février), La Bacchanale (course pédestre, novembre).
Festivals : rencontres autour des littératures policières (avril), Festival Brassens (avril-mai), Festival des Chœurs lauréats (juillet), Choralies, Festival au fil des voix (août), Festival d'automne (théâtre, octobre), Supervues (art contemporain, décembre)
Labels : Plus beaux détours de France, Capitale européenne du chant choral.

Sites internet

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 21

Classements à l'issue de l'étape 21

Vainqueur de l'étapeRetrouvez les cotes du PMU avant le départ de l'étape
Vainqueur finalAucun pari n'est actuellement disponible

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Sondage

5 coureurs ont gagné des étapes au sprint. Qui a le plus de chances de gagner à Paris ?

  • Marcel Kittel14.93%
  • Simon Gerrans1.08%
  • Mark Cavendish54.21%
  • André Greipel5.5%
  • Peter Sagan24.28%
14123 votes

Partenaires du Tour