Légende
  • Tête de course
  • Caravane
  • Ville de départ
  • Ville d'arrivée
  • Ravitaillement
  • Points chrono
  • Sprint
  • Dernier kilomètre
  • Col hors catégorie
  • Points d'intérêts

Sur la route

Département de la Meurthe-et-Moselle

Logo du Conseil général de Meurthe-et-MoselleCrédit : Conseil général de Meurthe-et-Moselle

Population : 731 000 habitants
Préfecture
: Nancy
Sous-préfectures
: Briey, Lunéville, Toul
Site web
: www.cg54.fr

Contrairement aux autres départements français, créés en 1790, la Meurthe-et-Moselle est née en 1871 après la guerre franco-prussienne. Cette survivance historique donne un département à la forme particulière, à la fois démesurée (200 km du nord au sud) et étriquée. Son territoire recouvre des réalités bien différentes entre le Pays Haut, marqué par la sidérurgie, mais dont les perspectives s'ouvrent grâce aux frontières belges et luxembourgeoises, le Saintois aux traditions rurales, l'agglomération nancéienne tournée vers les services, la recherche et l'enseignement supérieur et le Lunévillois s’ouvre à la culture et au tourisme.

L’histoire de la Meurthe-et-Moselle a souvent été bouleversée par les guerres, notamment la guerre de Trente ans (1618-1648) et celle de 1870. Elle a connu une période particulièrement glorieuse au XVIIIe siècle avec les cours de Léopold et de Stanislas Leszczynski, beau-père de Louis XV, installées à Nancy et Lunéville.

La sidérurgie a dominé l'économie lorraine durant plus d'un siècle.

Depuis une vingtaine d'années, le département est en passe de réussir sa reconversion en valorisant la recherche scientifique et les nouvelles technologies au travers du pôle universitaire de Nancy.

Département des Vosges

Blason de Vosges

Population : 383 000 hab.
Préfecture
: Epinal
Sous-préfectures
: Neufchâteau, Saint-Dié-des-Vosges
Site web
: www.vosges.fr

Le département a la particularité d'être à cheval sur trois bassins fluviaux  : celui du Rhin avec la Moselle et ses affluents, dont la Vologne et la Meurthe, celui du Rhône par la Saône, et celui de la Meuse qui draine l'extrême Ouest où elle reçoit le Vair.

Le département n'est en adéquation avec son nom que dans sa partie est, montagneuse. Avec ses 280 000 hectares de forêt, ses 508 communes classées forestières (sur 515) et ses 13 000 emplois dédiés à la filière, les Vosges, est le deuxième département de France pour le volume de bois produit. De nombreuses entreprises de la filière-bois et papier sont implantées dans le département dont NSI, Soffimat, Clairefontaine. Ce secteur a encore de beaux jours devant lui puisqu'il se tourne également vers des technologies d'avenir très prometteuses telles que la biomasse et la bioénergie.

Le thermalisme (Contrexeville, Vittel) et les sports d'hiver (Gérardmer, La Bresse) font aussi du tourisme l'une des ressources majeures pour les  vosgiens.

Département de la Haute-Saône

Logo Haute-SaôneCrédit : Haute-SaôneLogo du Conseil général de Saône-et-LoireCrédit : Conseil général de Saône-et-Loire

Population : 238 500 habitants
Préfecture
: Vesoul
Sous-préfecture
: Lure
Sites web
  : www.cg70.fr www.destination70.com

La Haute Saône est un département du Grand-Est de la France, situé au pied du massif des Vosges, à mi-chemin entre l'Alsace et la Bourgogne, et à proximité de l'Allemagne et de la Suisse. La Haute-Saône, qui occupe toute la partie Nord de la région Franche-Comté, tient son nom de la rivière « la Saône » qui traverse les multiples forêts de ce département qui est l’un des plus boisés de France.

Depuis plus d’une dizaine d’années, le territoire accueille toujours plus de visiteurs et de nouveaux résidents qui choisissent ce département pour son charme et sa qualité de vie. Son patrimoine architectural d’exception et ses paysages préservés y sont pour beaucoup dans cette vitalité démographique.

De l’Ecomusée de la cerise de Fougerolles (le kirsch de Fougerolles est une AOC) à la chapelle le Corbusier de Ronchamp, des plaines traversées par la Saône aux plateaux calcaires et ses réseaux karstiques, des reliefs boisés de la Vallée du Breuchin aux plans d'eau fascinants de la région des Mille étangs, toute la Haute-Saône est une invitation au voyage.

Le département compte cinq petites villes, Gray, Héricourt, Lure, Luxeuil-les-Bains et Vesoul qui en est le chef-lieu et le siège du premier magasin mondial de pièces détachées automobiles pour le site PSA Peugeot Citroën. Département de tradition industrielle, et en particulier de tradition métallurgique ancienne, la Haute-Saône héberge de grands groupes industriels : Vétoquinol, Swedspan, Silac, gestamp, Tryba, Velux, John Deere…

Km 9 : Saint-Nicolas-de-Port

Façade de la basilique de Saint-Nicolas-de-Port - Crédit : Berthold WernerTour de brassage du Musée de la brasserie - Crédit : Antoine Taveneaux

La basilique

Vers 1090, Charles Aubert de Varangéville rapporte de Bari une relique de Saint- Nicolas qui justifie en 1101 la construction d'une première église. Après la bataille de Nancy en 1477, l'accueil des pèlerins suscite la création d'une « grande église ». C'est ainsi qu'en 1481 commence la construction de la  basilique, qui sera consacrée en 1560. Dès lors, ducs et célébrités de Lorraine, princes et rois de France se succèdent pour demander la protection de Saint Nicolas. La basilique subit d'importantes dégradations au cours du XVIIe siècle alors que la ville perd de son importance commerciale. Elle est restaurée, mais la Révolution française et les bombardements de 1940 achèvent de détériorer l'édifice. Pie XII la consacre basilique en 1950. À son décès en mars 1980, Camille Croué Friedman, Portoise émigrée aux Etats-Unis, lègue à l'évêché une somme fabuleuse qui permet de lancer le chantier de restauration de la basilique. L'édifice est exceptionnel par l'unité de son architecture. Il se caractérise par une grande sobriété de style et surtout une déviation de la nef, due à de mauvaises évaluations de la composition du sol. Son plan de type basilical, en forme de croix latine, ainsi que sa façade occidentale, lui confèrent une harmonie et en font un des édifices gothiques flamboyants les plus majestueux de Lorraine et sans doute le plus homogène d'Europe.  Le trésor est composé de plusieurs pièces inestimables, dont le Bras reliquaire de Saint-Nicolas en vermeil, or et argent.

Musée français de la brasserie

Implanté dans l'ancienne brasserie de Saint-Nicolas-de-Port, le Musée français de la brasserie est l'héritier d'une longue tradition brassicole en Lorraine. À Saint-Nicolas-de-Port même, hormis la fabrication domestique dont l'origine se perd dans la nuit des temps, la brasserie locale existe depuis 1786. Rachetée, modifiée, agrandie à plusieurs reprises, elle s'installe dans son bâtiment actuel en 1931 jusqu'à sa fermeture en 1986. L'ensemble architectural comprenant les bâtiments de brassage et administratif est alors classé au titre de la conservation du patrimoine industriel et devint un musée.

Site web : www.saintnicolasdeport.com

Région Lorraine

Préfecture : Metz
Sites web
: www.lorraine.eu www.tourisme-lorraine.fr

Marquée dans les années 80 par la crise des industries lourdes, la région Lorraine a su rebondir d'une façon spectaculaire grâce au dynamisme de ses populations, de ses grandes villes, mais aussi à sa situation privilégiée aux frontières de trois pays  : Belgique, Allemagne et Luxembourg.

L'arrivée en 2007 du TGV a en outre placé la Lorraine à 1h20 de Paris tout en la rapprochant de grandes métropoles comme Francfort ou Zurich.  

Sa restructuration précoce en a fait une région innovante, qui a mis l'accent sur la recherche, l'export et le soutien aux PME. Première Région de France à soutenir la géothermie et deuxième à favoriser l'énergie photovoltaïque, la Lorraine est pionnière en matière d'énergies renouvelables. Soucieuse de la sauvegarde de ses richesses naturelles, la Lorraine, troisième région forestière de France, accueille aussi la première réserve naturelle régionale labellisée du pays.

La Lorraine n'oublie pas son patrimoine et son savoir-faire passé. Daum, Baccarat, Saint-Louis, Meisenthal  : les plus grands noms de la cristallerie sont nés en Lorraine. De nombreux métiers d'art s'y perpétuent avec talent. Le tourisme de mémoire rencontre un franc succès grâce à un patrimoine exceptionnel, comme les nombreuses réalisations de Vauban ou la place Stanislas de Nancy.

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 20

Classements à l'issue de l'étape 20

Vainqueur de l'étapeRetrouvez les cotes du PMU avant le départ de l'étape
Vainqueur finalAucun pari n'est actuellement disponible

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Sondage

Mark Cavendish remportera-t-il une quatrième victoire consécutive sur les Champs-Elysées ?

  • Oui73.07%
  • Non26.93%
7171 votes

Partenaires du Tour