Légende
  • Tête de course
  • Caravane
  • Ville de départ
  • Ville d'arrivée
  • Ravitaillement
  • Points chrono
  • Sprint
  • Dernier kilomètre
  • Col hors catégorie
  • Points d'intérêts

Sur la route

Département de la Marne

Logo de la MarneCrédit : Conseil Général de la Marne

Préfecture : Châlons-en-Champagne
Sous-préfectures : Epernay, Reims, Sainte-Menehould, Vitry-le-François
Population : 566 000 hab.
Site web : www.cg51.fr

Le département de la Marne se situe dans la partie est du Bassin parisien, où le relief de côtes est le plus marqué. La production de champagne dans la région de Reims et d'Epernay a fait la réputation de la province dans le monde entier, au point qu’elle vient au premier rang des exportations de produits alimentaires. Parallèlement, l'industrie s'est diversifiée (métallurgie, chimie, mécanique, électronique). Peuplé à l'époque de la colonisation romaine par les Rèmes et les Catalaunes, le territoire de l'actuel département fut incorporé à la Belgique au IIe siècle, avec Reims pour capitale. L'art gothique s'est épanoui très tôt, dans une région de faible tradition romane  : l'école gothique champenoise a été l'une des plus brillantes. Ainsi, la cathédrale de Reims est l'un des plus beaux et des plus importants monuments de France. On trouve la marque de son influence dans l'Europe entière.

Département de la Meuse

Logo du département de la MeuseCrédit : Département la Meuse

Population : 194 000 habitants
Préfecture : Bar-le-Duc.
Sous-préfectures : Commercy, Verdun
Site web : www.cg55.fr

La Meuse est la partie la plus occidentale de l’ancienne province de Lorraine. Ce département  frontalier eut beaucoup à souffrir des guerres. La Meuse fut l'un des principaux théâtres de combat de la Première Guerre mondiale, particulièrement à Verdun en 1916. Après l'armistice, les dégâts étaient tels que 20 000 hectares de terres furent considérés Zone rouge (séquelles de guerre).

Dans un rayon de 500 kilomètres, pas moins de 7 capitales européennes se bousculent aux portes de la Meuse : Paris, Londres, Bruxelles, Luxembourg, Berlin, Amsterdam…La Meuse est idéalement située au cœur du marché européen avec plus de 400 millions d'habitants dans un rayon 900 km.

Les « côtes de Meuse », en bordure Est du Bassin Parisien, sont la forme de relief la plus caractéristique du département. Les fronts, bien drainés, sont favorables à la culture des arbres fruitiers, particulièrement des mirabelles, et autrefois de la vigne. Le revers, plateau calcaire aux vallées bien marquées, est aujourd'hui entièrement occupé par des cultures céréalières. Les nouvelles énergies nouvelles et le tourisme vert sont deux des axes du développement moderne du département.

Département de la Moselle

Logo du Conseil général de la MoselleCrédit : Conseil général de la Moselle

Population : 1 000 000 d’habitants
Préfecture : Metz
Sous-préfectures : Thionville, Sarreguemines, Sarrebourg, Boulay-Moselle, Château-Salins, Forbach.
Site web : www.cg57.fr

Créé en 1790, le département de la Moselle disparut en 1871 avec l’annexion de la partie orientale de la Lorraine par l’Allemagne à la suite du Traité de Francfort. Le département de la Meurthe-et-Moselle fut créé avec les cantons restés français. En 1918, après l’armistice, la partie du département réintégrée à la France redevint la Moselle. À nouveau annexé pendant la Seconde Guerre mondiale, le département en a gardé un droit local. Le département est géographiquement organisé autour de la vallée de la Moselle. La région, couloir d'invasion depuis l'Antiquité, est longtemps restée une « marche », entre Alsace et Nord, relativement pauvre jusqu'au XIXe siècle, et donc peu urbanisée et peu peuplée. Les gisements de fer de Lorraine en ont fait au XIXe siècle une terre industrielle, articulée autour de la sidérurgie et de l’automobile.

Elle se réoriente aujourd’hui vers les nouvelles technologies et les matériaux innovants.

Culturellement, le département est scindé en deux parties, la Moselle romane autour de Metz et la Moselle germanophone, proche de l’Alsace.

Département de la Meurthe-et-Moselle

Logo du Conseil général de Meurthe-et-MoselleCrédit : Conseil général de Meurthe-et-Moselle

Population : 731 000 habitants
Préfecture
: Nancy
Sous-préfectures
: Briey, Lunéville, Toul
Site web
: www.cg54.fr

Contrairement aux autres départements français, créés en 1790, la Meurthe-et-Moselle est née en 1871 après la guerre franco-prussienne. Cette survivance historique donne un département à la forme particulière, à la fois démesurée (200 km du nord au sud) et étriquée. Son territoire recouvre des réalités bien différentes entre le Pays Haut, marqué par la sidérurgie, mais dont les perspectives s'ouvrent grâce aux frontières belges et luxembourgeoises, le Saintois aux traditions rurales, l'agglomération nancéienne tournée vers les services, la recherche et l'enseignement supérieur et le Lunévillois s’ouvre à la culture et au tourisme.

L’histoire de la Meurthe-et-Moselle a souvent été bouleversée par les guerres, notamment la guerre de Trente ans (1618-1648) et celle de 1870. Elle a connu une période particulièrement glorieuse au XVIIIe siècle avec les cours de Léopold et de Stanislas Leszczynski, beau-père de Louis XV, installées à Nancy et Lunéville.

La sidérurgie a dominé l'économie lorraine durant plus d'un siècle.

Depuis une vingtaine d'années, le département est en passe de réussir sa reconversion en valorisant la recherche scientifique et les nouvelles technologies au travers du pôle universitaire de Nancy.

Porteurs de maillots à l'issue du prologue

Classements à l'issue du prologue

Vainqueur de l'étapeRetrouvez les cotes du PMU avant le départ de l'étape
Vainqueur finalAucun pari n'est actuellement disponible

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Sondage

Fabian Cancellara endossera-t-il le premier Maillot Jaune du Tour pour la 5ème fois de sa carrière ?

  • Oui69.82%
  • Non30.18%
2333 votes

Partenaires du Tour