Paris Champs-Élysées

Le Velib' a cinq ans

S'il ne fut pas le premier système de vélo en libre-service au monde, le Vélib' parisien a rencontré un succès tellement phénoménal qu’il a lancé la vogue mondiale de ce système de déplacement moderne, flexible et écologique. Et cela fera cinq ans, le 15 juillet, que cette initiative a vu le jour dans la capitale, au point de faire partie aujourd'hui du décor habituel de la ville lumière.
Aujourd’hui, ce service compte plus de 224 000 abonnés à l’année pour 20 000 vélos répartis dans 1 208 stations à Paris et en proche banlieue. C'est presque l'objectif que s'étaient fixé la ville et l'exploitant JC Decaux en 2007 en installant 7 500 bicyclettes sur 750 sites. Ces chiffres ont presque triplé. En 2012, on estime que 110 000 locations sont effectuées chaque jour pour environ 130 millions de trajets effectués depuis le lancement de Vélib'.
Ce développement tient en partie à l'extension du service à la proche banlieue et à l'installation depuis 2010 de Vélib' à proximité des gares.
Difficile cependant d’envisager un Tour de France à Vélib'. Même si les machines sont fabriquées par l’équipement français Lapierre, qui équipe par exemple l'équipe FDJ, et dispose d’un moyeu à trois vitesses Shimano, bien connu des cyclistes, le vélo pèse tout de même 22,5 kilos, soit près du triple d'un vélo de compétition !

Sites internet

L’apparition des Vélib’ a changé le visage de la capitale et la vie des Parisiens - © Pline
Ville-arrivée traditionnelle du Tour de France
37 arrivées sur les Champs-Élysées
2 200 000 habitants (Parisiens, Parisiennes)
Capitale de la France et chef-lieu de la Région Île-de-France
Commune-département et préfecture (75)
Spécialités
: champignons
Devise : Fluctuat nec mergitur. La ville lumière.
Économie : tourisme, luxe, mode, gastronomie, tertiaire.
Personnalités : trop nombreuses pour être citées !
Festivals : Nuit Blanche, Salon de l’agriculture, Mondial de l’Auto, Fête de la musique, Foire Internationale d’Art Contemporain, Gay Pride, Fête des vendanges de Montmartre, Carnaval de Paris, etc.
Labels : les deux rives de la Seine sont inscrites au Patrimoine mondial de l’Unesco


Les Grandes Dates

  • 52 avant JC

    Victoire de Labienus, lieutenant de Jules César, sur les Sénons et les Parisii, qui occupent Lutèce depuis plusieurs siècles. Les Gaulois préfèrent incendier eux-mêmes leur cité plutôt que d’y laisser entrer les Romains.
  • 100 - 200

    Construction à Lutèce de thermes et d’un amphithéâtre de 17.000 places (les arènes de Lutèce).
  • 486

    Sainte-Geneviève refuse de laisser Clovis prendre Paris tant qu’il n’est pas converti au christianisme. Clovis se convertit en 496. La France devient « la Fille aînée de l’Eglise ».
  • 1112

    Paris s’impose comme capitale des Capétiens en prenant clairement l’ascendant sur Orléans.
  • 1200

    Rixe entre les étudiants et les troupes du prévôt de Paris : 5 morts. Philippe Auguste donne raison aux étudiants. L’université jouera dès lors un rôle de premier plan dans l’histoire de Paris.
  • 1345

    Après 182 années de travaux, Notre-Dame de Paris est achevée.
  • 1358

    Etienne Marcel, prévôt des marchands de Paris, s’oppose au pouvoir royal. Une autonomie parisienne est envisagée avant que les bourgeois parisiens, effarouchés, n’assassinent le prévôt.
  • 1370

    Pose de la première pierre de la Bastille.
  • 1572

    Massacre de la Saint-Barthélemy : 2 000 morts.
  • 1634

    Première séance de l'Académie française.
  • 1658

    La plus grande crue de la Seine avec 8,96 m à l'échelle d'Austerlitz.
  • 1708 - 1709

    Hiver glacial. Record de –26 degrés à Paris. 1,4 million de Français meurent de froid et de faim.
  • 1789

    Prise de la Bastille le 14 juillet.
  • 1804

    Napoléon est sacré empereur à Notre-Dame.
  • 1836

    Inauguration de l'Arc de triomphe.
  • 1837

    Inauguration de première ligne de chemin de fer française ouverte aux voyageurs reliant Paris à Saint-Germain-en-Laye.
  • 1855

    Exposition universelle.
  • 26 mars - 22 mai 1871

    Commune de Paris.
  • 1889

    Fin des travaux de la Tour Eiffel.
  • 1900

    Exposition universelle et Jeux olympiques.
  • 1924

    Jeux olympiques.
  • 1937

    Exposition universelle.
  • 19 août - 25 août 1944

    Libération de Paris.
  • 10 mai 1968

    « Nuit des barricades ». Émeute étudiante au Quartier Latin.
Vue aérienne de l’exposition universelle de 1889, à l’occasion de laquelle la Tour Eiffel fut construite
Ville-arrivée traditionnelle du Tour de France
37 arrivées sur les Champs-Élysées
2 200 000 habitants (Parisiens, Parisiennes)
Capitale de la France et chef-lieu de la Région Île-de-France
Commune-département et préfecture (75)
Spécialités
: champignons
Devise : Fluctuat nec mergitur. La ville lumière.
Économie : tourisme, luxe, mode, gastronomie, tertiaire.
Personnalités : trop nombreuses pour être citées !
Festivals : Nuit Blanche, Salon de l’agriculture, Mondial de l’Auto, Fête de la musique, Foire Internationale d’Art Contemporain, Gay Pride, Fête des vendanges de Montmartre, Carnaval de Paris, etc.
Labels : les deux rives de la Seine sont inscrites au Patrimoine mondial de l’Unesco


Sites internet

Paris et le cyclisme

Un jour par an, la ville la plus visitée du monde interrompt ses habitudes pour accueillir les coureurs du Tour. Son cœur historique, où est installé le circuit final de la dernière étape depuis 1975, se promène à son tour dans 190 pays, par écrans de télévision interposés. Ces dernières années, les Champs-Élysées ont trouvé leur maître : Mark Cavendish, le maillot vert 2011, y est invaincu. Le champion du monde britannique a signé à Paris trois de ses vingt victoires d’étape, mais reste encore à distance du record (34) d’Eddy Merckx. Le cannibale belge est d’ailleurs également le recordman de victoires d’étape à Paris puisqu’il s’est imposé à quatre reprises dans la capitale, les trois premières contre la montre à la Cipale (1969, 1970 et 1971) et la quatrième au sprint en 1974. Un record plus à la portée du sprinteur mannois. Cette quatrième victoire d’étape de Merckx à la Cipale avait d’ailleurs été des plus controversées puisqu’elle fut acquise après le déclassement de Patrick Sercu pour un sprint un peu musclé. Le compatriote de Merckx (qui était aussi souvent son co-équipier dans les courses des Six Jours, dont il était le maître) se consola néanmoins avec le maillot vert du classement par points pour l’une de ses rares participations au Tour.

Sur le Tour 1974, Eddy Merckx remportait sa quatrième victoire d’étape à Paris, un de ses nombreux records toujours en vigueur - © Presse Sports
Ville-arrivée traditionnelle du Tour de France
37 arrivées sur les Champs-Élysées
2 200 000 habitants (Parisiens, Parisiennes)
Capitale de la France et chef-lieu de la Région Île-de-France
Commune-département et préfecture (75)
Spécialités
: champignons
Devise : Fluctuat nec mergitur. La ville lumière.
Économie : tourisme, luxe, mode, gastronomie, tertiaire.
Personnalités : trop nombreuses pour être citées !
Festivals : Nuit Blanche, Salon de l’agriculture, Mondial de l’Auto, Fête de la musique, Foire Internationale d’Art Contemporain, Gay Pride, Fête des vendanges de Montmartre, Carnaval de Paris, etc.
Labels : les deux rives de la Seine sont inscrites au Patrimoine mondial de l’Unesco


Sites internet

A voir

La Tour Eiffel

Initialement nommée Tour de 300 mètres, la Tour Eiffel est une tour de fer puddlé construite par Gustave Eiffel et ses collaborateurs pour l'exposition universelle de 1889. Situé à l'extrémité du Champ-de-Mars, en bordure de la Seine, ce monument parisien, symbole de la France et de sa capitale est le neuvième site le plus visité du pays en 2006 et le premier monument payant visité au monde avec 6,893 millions de visiteurs en 2007.
D'une hauteur de 300 mètres à l'origine, prolongée par la suite de nombreuses antennes culminant à 324 mètres, la tour Eiffel est restée le bâtiment le plus élevé du monde pendant plus de 40 ans. Utilisée dans le passé pour de nombreuses expériences scientifiques, elle sert aujourd'hui d'émetteur de programmes radiophoniques et télévisés.

Notre-Dame de Paris

Elle est l'une des plus remarquables cathédrales qu'ait produites l'architecture gothique en France et en Europe. Elle fut lors de son achèvement à la fin du XIVe siècle la plus grande cathédrale d'Occident. Ce chef-d’œuvre, l’un des symboles les plus connus de la capitale française, est situé à l’extrémité est de l’île de la Cité, centre historique de la ville, tout près des berges de la Seine. Sa façade occidentale domine le parvis Notre-Dame - place Jean-Paul II. La construction s’étant étalée sur deux siècles, à l'emplacement d'anciens temples païens, le style n’est pas  uniforme. Elle possède ainsi des caractères du gothique primitif (voûtes sexpartites de la nef) et du gothique rayonnant. Après la tourmente révolutionnaire, la cathédrale a subi de 1844 à 1864 une restauration importante et parfois controversée, dirigée par l'architecte Viollet-le-Duc, qui y a incorporé des éléments et des motifs que le monument légué par le Moyen Âge n'avait jamais possédés.

Les Champs-Élysées

Ils sont considérés comme la plus belle avenue de Paris et, par les Parisiens, comme la plus belle avenue du monde. Elle tire son nom du lieu des Enfers où séjournaient les âmes vertueuses dans la mythologie grecque. En 1616, Marie de Médicis décida de faire aménager dans ces champs une longue allée bordée d'arbres. En 1667, Le Nôtre prolonge cette perspective des Tuileries. Le nom Champs-Élysées apparaît en 1709. Son tracé actuel jusqu’à l’Etoile est achevé en 1724. En 1838, les Champs-Élysées sont aménagés par l'architecte Jacques Hittorff, y compris le dessin des réverbères toujours en place. Les jardins sont aménagés, par la suite, par Jean-Charles Alphand sous Napoléon III. Les Champs-Élysées ont bénéficié d'un réaménagement en 1994, qui a vu notamment la disparition des contre-allées.

La Tour Eiffel - © Julie Anne WorkmanFaçade orientale de la Cathédrale Notre-Dame de Paris - © SancheznInvestis par les cyclistes pour l’arrivée du Tour en juillet, les Champs-Elysées appartiennent aussi aux marathoniens une matinée dans l’année - © Presse Sports
Ville-arrivée traditionnelle du Tour de France
37 arrivées sur les Champs-Élysées
2 200 000 habitants (Parisiens, Parisiennes)
Capitale de la France et chef-lieu de la Région Île-de-France
Commune-département et préfecture (75)
Spécialités
: champignons
Devise : Fluctuat nec mergitur. La ville lumière.
Économie : tourisme, luxe, mode, gastronomie, tertiaire.
Personnalités : trop nombreuses pour être citées !
Festivals : Nuit Blanche, Salon de l’agriculture, Mondial de l’Auto, Fête de la musique, Foire Internationale d’Art Contemporain, Gay Pride, Fête des vendanges de Montmartre, Carnaval de Paris, etc.
Labels : les deux rives de la Seine sont inscrites au Patrimoine mondial de l’Unesco


Sites internet

Paris vaut bien une messe

On sait avec certitude qu’Henri IV avait du goût. Et du bagout. En revanche, toutes les petites phrases que lui prête l’histoire de France, Henri de Navarre ne les a sans doute jamais prononcées. Mais tous les coureurs du Tour, qui prient pour en terminer avec trois semaines d’effort sur la plus belle avenue du monde, sont certainement d’accord avec cette formule qu’on lui attribue : « Paris vaut bien une messe ».
Quand il succède à son cousin, en 1589, Henri IV est un roi sans royaume. La grande majorité de ses sujets, largement catholique, ne veut pas d’un roi protestant, encore moins d’un monarque qui est le chef politique et militaire des réformés français. Henri IV, en butte aux visées de son oncle Charles X et du roi d’Espagne, qui revendique le royaume pour sa fille, va devoir affirmer son pouvoir par les armes.
Rejoint par certains nobles catholiques, il s’impose à Arques, puis à Ivry face à ses ennemis, les «  ligueurs », rangés sous la bannière de Charles de Lorraine, duc de Mayenne et duc de Guise.
Henri IV impose à Paris un siège de cinq mois, de mai à septembre 1590, qui fait 45 000 morts et laisse une ville affamée, ébranlée, mais victorieuse. Les troupes royales battent en retraite et achèvent de conquérir Chartres, Rouen ou Epernay.
La solution à cette guerre civile est aussi simple que douloureuse pour le souverain. Poussé par ses proches, et notamment sa favorite, la belle Gabrielle d’Estrées, il se résout enfin, le 25 juillet 1593, à renoncer au protestantisme et à se convertir au catholicisme dans la basilique de Saint-Denis, nécropole des rois de France. Le 25 février 1594, il peut être sacré roi à la cathédrale de Chartres. Un mois plus tard, il entre dans Paris en triomphateur.

Henri IV a imposé un siège de 5 mois aux Parisiens avant d’être sacré Roi de France
Ville-arrivée traditionnelle du Tour de France
37 arrivées sur les Champs-Élysées
2 200 000 habitants (Parisiens, Parisiennes)
Capitale de la France et chef-lieu de la Région Île-de-France
Commune-département et préfecture (75)
Spécialités
: champignons
Devise : Fluctuat nec mergitur. La ville lumière.
Économie : tourisme, luxe, mode, gastronomie, tertiaire.
Personnalités : trop nombreuses pour être citées !
Festivals : Nuit Blanche, Salon de l’agriculture, Mondial de l’Auto, Fête de la musique, Foire Internationale d’Art Contemporain, Gay Pride, Fête des vendanges de Montmartre, Carnaval de Paris, etc.
Labels : les deux rives de la Seine sont inscrites au Patrimoine mondial de l’Unesco


Sites internet

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 5

Classements à l'issue de l'étape 5

Vainqueur de l'étapeRetrouvez les cotes du PMU avant le départ de l'étape
Vainqueur finalAucun pari n'est actuellement disponible

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Sondage

Peter Sagan est-il capable de battre Greipel et Cavendish dans un sprint massif ?

  • Oui0%
  • Non0%
0 vote

Partenaires du Tour