Chartres

Chartres en lumières

Chaque année depuis 2003, d’avril à septembre, Chartres s’illumine. Chartres en lumières constitue un rendez-vous incontournable pour les amoureux de patrimoine. Un parcours invite les passants à (re)découvrir la ville, dans ce qu’elle a
de plus précieux et de plus emblématique. Des pinceaux lumineux révèlent les volumes, les richesses et les détails des bâtiments, des rues, des places, mais aussi les jardins ou la rivière, dans un élégant jeu d’échos ou de contrastes.
Fascinante par la beauté de ses scénographies, cette opération est fondée sur un travail scientifique, dont la gageure initiale est de renouveler la façon de valoriser le patrimoine bâti de la ville, capitale de la lumière. Pari réussi : depuis 9 ans, dans
cette enveloppe festive, Chartres en lumières est un véritable livre d’histoire et de culture à ciel ouvert. Histoire de l’architecture, du bas Moyen-âge aux plus récents
équipements, histoire des arts, des métiers et des savoir-faire… Au fil de ces pages gigantesques, depuis l’intérieur de la cathédrale jusqu’aux plus petits ponts sur l’Eure, les visiteurs découvrent sans se lasser les joyaux que recèle la ville.
Point d’orgue de ces rendez-vous, la Fête de la Lumière se tient le 3e week-end de septembre. Sonorisation des espaces, concerts, arts de la rue, chorégraphies… les formes d’art les plus variées se mêlent au coeur de la lumière pour combler les sens
des visiteurs. Un parcours étourdissant, à la portée de tous.
Références s’il en est parmi les actions de valorisation d’une ville, Chartres en Lumières et sa Fête de la lumière rassemblent chaque année plus de 800 000 visiteurs, et font désormais partie des étapes phares des circuits de découverte de la
France.

www.chartresenlumières.com 

Sites internet

Chartres en lumières © Ville de ChartresChartres en lumières © Ville de Chartres
1 fois ville-étape
42 000 habitants (Chartrains, Chartraines)
Préfecture d’Eure-et-Loir (28)
Économie
: cosmétiques, agriculture, industrie mécanique, électronique, centre International du vitrail et ateliers de vitraillistes.
Spécialités : pâté de Chartres, bière de Chartres, sablé de Beauce, mentchikoff (bonbon), miel de Chartres.
Devise : « À celui qui sauve un citoyen est donné une couronne de chêne. »
Signature : Capitale de la lumière et du parfum
Sport : FC Chartres (football), AB Chartres (basket féminin), UB Chartres Métropole (basket masculin), Chartres ASTT (tennis de table).
Personnalités : Jacques Pierre Brissot (révolutionnaire), Géo Lefèvre, Jean Moulin, Jacqueline de Romilly (académicienne), Catherine Maunoury (double Championne du Monde de voltige aérienne), Mireille Dumas, Nicolas et Julien Escudé, Kim en
Joong, prêtre coréen et artiste de renommée internationale créateur de vitraux.
Festivals : Chartres en lumières (avril-septembre), Fête de l’Eau (juin), concours international d’orgues (juillet) Estivales de Chartres (spectacles et concerts de rue, juillet-août), Fête des Vendanges (septembre), Artisanales (octobre).
Labels : Ville fleurie ****, Ville d’art et d’histoire, Fleur d’Or 2011,

Les Grandes Dates

  • Antiquité

    Chartres est la capitale de la tribu gauloise des Carnutes d'où elle tire sonnom. Chartres est le lieu de réunion des druides.
  • IVe siècle

    L'évêché est un des plus vastes des Gaules.
  • 911

    Chartres repousse un assaut de Rollon. Les Normands sont défaits grâce auxrenforts du comte de Blois, des ducs de Bourgogne et de France.
  • 1000

    L'évêque Fulbert entreprend la construction d'une vaste église à la gloire deMarie. Il fonde également une école épiscopale qui devient l'un des foyersintellectuels de l'Occident.
  • 1134

    Incendie de la ville et de la façade de la cathédrale.
  • 1150

    Saint Bernard prêche la deuxième Croisade à Chartres.
  • 1297

    La ville reçoit sa charte communale d'affranchissement.
  • 1417

    Les Bourguignons, sous la conduite de leur duc Jean sans Peur, annexent laville. Elle est rendue au roi de France en 1432
  • 1568

    Siège de la ville par Condé, du 28 février au 15 mars.
  • 1588

    Journées des Barricades : Henri III se réfugie à Chartres.
  • 1591

    Henri de Navarre assiège la ville après que celle-ci s’est ralliée à la Ligue. Il ysera sacré roi de France sous le nom d'Henri IV, le 27 février 1594. Ce sera l'uniquefois dans l'histoire de France qu'un roi est sacré ailleurs qu'à Reims.
  • 1789

    Le couvent des carmélites devient prison. L'antique statue de Notre-Damesous-Terre est brûlée, les précieuses reliques dispersées.
  • 1849

    Chartres est l'une des premières villes à être reliée à Paris par le chemin defer : transformation de la vie économique et sociale.
  • 1870-1871

    Chartres est occupée cinq mois par les Prussiens.
  • 17 juin 1940

    Les troupes allemandes entrent dans Chartres
  • 18 août 1944

    La ville est libérée par les troupes américaines.
  • 1979

    La cathédrale de Chartres est inscrite par l'Unesco sur la liste du patrimoinemondial de l'humanité.
  • 1980

    Inauguration du Centre International du Vitrail.
Gravure montrant Chartres au XVIIe siècle
1 fois ville-étape
42 000 habitants (Chartrains, Chartraines)
Préfecture d’Eure-et-Loir (28)
Économie
: cosmétiques, agriculture, industrie mécanique, électronique, centre International du vitrail et ateliers de vitraillistes.
Spécialités : pâté de Chartres, bière de Chartres, sablé de Beauce, mentchikoff (bonbon), miel de Chartres.
Devise : « À celui qui sauve un citoyen est donné une couronne de chêne. »
Signature : Capitale de la lumière et du parfum
Sport : FC Chartres (football), AB Chartres (basket féminin), UB Chartres Métropole (basket masculin), Chartres ASTT (tennis de table).
Personnalités : Jacques Pierre Brissot (révolutionnaire), Géo Lefèvre, Jean Moulin, Jacqueline de Romilly (académicienne), Catherine Maunoury (double Championne du Monde de voltige aérienne), Mireille Dumas, Nicolas et Julien Escudé, Kim en
Joong, prêtre coréen et artiste de renommée internationale créateur de vitraux.
Festivals : Chartres en lumières (avril-septembre), Fête de l’Eau (juin), concours international d’orgues (juillet) Estivales de Chartres (spectacles et concerts de rue, juillet-août), Fête des Vendanges (septembre), Artisanales (octobre).
Labels : Ville fleurie ****, Ville d’art et d’histoire, Fleur d’Or 2011,

Sites internet

Chartres et le cyclisme

La préfecture d’Eure-et-Loir n’a accueilli qu’une fois le Tour de France, mais a tout de même été témoin de deux événements marquants de son histoire, ancienne et récente. Avant de soumettre à Henri Desgrange l’idée de créer une course cycliste suivant les frontières du pays, Géo Lefèvre avait en effet vu le jour à Chartres en 1877. Bien plus tard, en 2004, l’étape s’était achevée sur la victoire de l’Australien Stuart O’Grady, le plus vif d’une échappée de cinq coureurs, ayant pris plus de douze minutes au peloton. Parmi eux, le jeune champion de France, Thomas Voeckler, prenait la tête du général. C’était le début d’une première aventure en jaune sur les routes de France pour l’Alsacien.
Chartres a aussi été en 2009 le point de départ de Paris-Tours.

C’est à Chartres que Thomas Voeckler a pour la première fois de sa carrière enfilé le Maillot Jaune du Tour de France © Presse Sports
1 fois ville-étape
42 000 habitants (Chartrains, Chartraines)
Préfecture d’Eure-et-Loir (28)
Économie
: cosmétiques, agriculture, industrie mécanique, électronique, centre International du vitrail et ateliers de vitraillistes.
Spécialités : pâté de Chartres, bière de Chartres, sablé de Beauce, mentchikoff (bonbon), miel de Chartres.
Devise : « À celui qui sauve un citoyen est donné une couronne de chêne. »
Signature : Capitale de la lumière et du parfum
Sport : FC Chartres (football), AB Chartres (basket féminin), UB Chartres Métropole (basket masculin), Chartres ASTT (tennis de table).
Personnalités : Jacques Pierre Brissot (révolutionnaire), Géo Lefèvre, Jean Moulin, Jacqueline de Romilly (académicienne), Catherine Maunoury (double Championne du Monde de voltige aérienne), Mireille Dumas, Nicolas et Julien Escudé, Kim en
Joong, prêtre coréen et artiste de renommée internationale créateur de vitraux.
Festivals : Chartres en lumières (avril-septembre), Fête de l’Eau (juin), concours international d’orgues (juillet) Estivales de Chartres (spectacles et concerts de rue, juillet-août), Fête des Vendanges (septembre), Artisanales (octobre).
Labels : Ville fleurie ****, Ville d’art et d’histoire, Fleur d’Or 2011,

Sites internet

A voir

Notre-Dame de Chartres

Notre-Dame de Chartres est l'une des plus grandes cathédrales gothiques dédiées à la Vierge dans la France septentrionale au cours des XIIe et XIIIe siècles. Elle a été inscrite en 1979 sur la liste du Patrimoine mondial de l'humanité de l'UNESCO.
Elle est élevée sur un promontoire qui domine l'Eure dans un à-pic de trente mètres. Au cours du Haut Moyen Age, cinq édifices au moins ont dû se succéder. La cathédrale du XIIIe siècle, que nous connaissons aujourd'hui, reprend le massif
occidental de l'ancien édifice. Son plan en croix latine, son élévation à trois étages, ses voûtes d'ogives à doubleaux et formerets déterminant la forme des piles, en font
un exemple de l'architecture gothique à ses débuts. Les baies de la cathédrale de Chartres forment l'ensemble le plus complet de vitraux anciens conservé en France. « Notre-Dame-de-la-Belle-Verrière » (vers 1180) et trois lancettes de la façade ouest (entre 1145 et 1155) sont les plus anciens vitraux et sont
des vestiges de la cathédrale de Fulbert. En 1836, un incendie accidentel détruit l'ancienne charpente en bois. La toiture est
reconstruite en fonte de fer avec une couverture en cuivre qui demeure aujourd'hui une des particularités de la cathédrale de Chartres.

Le musée des Beaux-Arts : l’ancien palais épiscopal

L'ancien palais de l'évêché se compose de bâtiments d'époques différentes, allant du XVe siècle au XIXe siècle. De l'antique palais qui accueillit le roi Henri IV lors de son couronnement, le 27 février 1594, il ne reste que des vestiges des communs.
Après la Révolution, le palais de l'évêché a été dévolu à l'administration du département d'Eure-et-Loir. Napoléon 1er y a été l'hôte du préfet en 1811. La préfecture a occupé le palais jusqu'au rétablissement du siège épiscopal en 1821. En
1905, après la loi relative à la séparation de l'Église et de l'État, le palais épiscopal redevient propriété du département. En 1914, le Conseil général offre à la Ville de Chartres la jouissance du palais, à charge pour la ville d'y aménager un musée et un
espace public. En fait, cette installation n'a eu lieu qu'en 1939.

Le couvent des Cordeliers

Les Cordeliers s'établissent à Chartres en 1231. Le chapitre leur donne pour y bâtir leur couvent un terrain au lieu-dit le Faubourg. Ils s'enrichissent grâce aux nombreuses donations et en 1391 une école de théologie est établie dans leur
couvent. Actuellement, il reste les façades et toitures de la partie des bâtiments conventuels entourant la cour intérieure, bordée d'un cloître à colonnes toscanes, un fragment de mur nord de la chapelle, et la porte d’entrée. L'ensemble a été inscrit à l'Inventaire supplémentaire des Monuments historiques en 1959 et en 1979. L'École nationale de musique et de danse de Chartres s'y installe à l'automne 2003.

 

La Cathédrale de Chartres © Ville de ChartresPlace Billard © Ville de ChartresLes bords de l’Eure © Ville de ChartresLes bords de l’Eure © Ville de Chartres
1 fois ville-étape
42 000 habitants (Chartrains, Chartraines)
Préfecture d’Eure-et-Loir (28)
Économie
: cosmétiques, agriculture, industrie mécanique, électronique, centre International du vitrail et ateliers de vitraillistes.
Spécialités : pâté de Chartres, bière de Chartres, sablé de Beauce, mentchikoff (bonbon), miel de Chartres.
Devise : « À celui qui sauve un citoyen est donné une couronne de chêne. »
Signature : Capitale de la lumière et du parfum
Sport : FC Chartres (football), AB Chartres (basket féminin), UB Chartres Métropole (basket masculin), Chartres ASTT (tennis de table).
Personnalités : Jacques Pierre Brissot (révolutionnaire), Géo Lefèvre, Jean Moulin, Jacqueline de Romilly (académicienne), Catherine Maunoury (double Championne du Monde de voltige aérienne), Mireille Dumas, Nicolas et Julien Escudé, Kim en
Joong, prêtre coréen et artiste de renommée internationale créateur de vitraux.
Festivals : Chartres en lumières (avril-septembre), Fête de l’Eau (juin), concours international d’orgues (juillet) Estivales de Chartres (spectacles et concerts de rue, juillet-août), Fête des Vendanges (septembre), Artisanales (octobre).
Labels : Ville fleurie ****, Ville d’art et d’histoire, Fleur d’Or 2011,

Sites internet

Cosmetic Valley

Grâce à une aventure humaine et industrielle lancée dans les années 1970, Chartres est devenue la capitale de la parfumerie et le centre de la Cosmetic Valley, aujourd’hui l’un des pôles de compétitivité les plus actifs de France.
La politique de décentralisation des années 70 incite les grands parfumeurs à quitter la région parisienne. Ils sont alors nombreux à implanter leurs sites de production au
sud de l’Ile-de-France : Guerlain, Coty-Lancaster et Paco Rabanne s’installent en Eure-et-Loir; Dior à Orléans, Hermès dans l’Eure…La présence de ces importants industriels entraîne l’installation dans la région de PME toujours plus nombreuses
opérant en amont et en aval des grandes marques : fabricants de matières premières, compositeurs de parfums, plasturgistes, logisticiens, mais aussi cosméticiens, concepteurs de PLV, laboratoires de contrôle. De même, les investisseurs étrangers du secteur choisissent d’établir leurs têtes de pont en Europe
au coeur de ce territoire où l’interconnexion entre les entreprises de la Beauté et la présence de nombreux professionnels facilitent le démarrage de leurs activités : le Japonais Shiseido s’implante ainsi dans le Loiret, tandis que le coréen Pacific et
l’allemand Reckitt optent pour l’Eure-et-Loir.
Les acteurs de la filière Beauté d’Eure-et-Loir sont les premiers à s’organiser en réseau en 1994. Ils sont une vingtaine à créer une association professionnelle dont Jean-Paul Guerlain prend la présidence. Avec l’appui des collectivités - Conseil général et Ville de Chartres - une stratégie ambitieuse permet rapidement à la
Cosmetic Valley d’acquérir une visibilité. Labellisée SPL (Système Productif Localisé) dès l’année 2000 par la DATAR, la Cosmetic Valley se positionne alors parmi les pôles de compétences français les plus dynamiques. Entre 1994 et 2000, la
Cosmetic Valley aura participé à la création de 3 000 emplois en Eure-et-Loir. Lorsque l’État décide d’engager une nouvelle politique économique instaurant des pôles de compétitivité, la Cosmetic Valley est tout naturellement mandatée par
l’ensemble des acteurs du territoire comme porteur d’un ambitieux projet de pôle de compétitivité qui sera labellisé en juillet 2005. L’association entreprend alors un saut
quantitatif et qualitatif. Son périmètre d’action s’élargit, passant de un à six départements présents sur trois régions : Centre, Ile-de-France et Haute Normandie. Universités et organismes de formation rejoignent le pôle afin d’apporter leur expertise.

Chartres se trouve au cœur de la Cosmetic Valley
1 fois ville-étape
42 000 habitants (Chartrains, Chartraines)
Préfecture d’Eure-et-Loir (28)
Économie
: cosmétiques, agriculture, industrie mécanique, électronique, centre International du vitrail et ateliers de vitraillistes.
Spécialités : pâté de Chartres, bière de Chartres, sablé de Beauce, mentchikoff (bonbon), miel de Chartres.
Devise : « À celui qui sauve un citoyen est donné une couronne de chêne. »
Signature : Capitale de la lumière et du parfum
Sport : FC Chartres (football), AB Chartres (basket féminin), UB Chartres Métropole (basket masculin), Chartres ASTT (tennis de table).
Personnalités : Jacques Pierre Brissot (révolutionnaire), Géo Lefèvre, Jean Moulin, Jacqueline de Romilly (académicienne), Catherine Maunoury (double Championne du Monde de voltige aérienne), Mireille Dumas, Nicolas et Julien Escudé, Kim en
Joong, prêtre coréen et artiste de renommée internationale créateur de vitraux.
Festivals : Chartres en lumières (avril-septembre), Fête de l’Eau (juin), concours international d’orgues (juillet) Estivales de Chartres (spectacles et concerts de rue, juillet-août), Fête des Vendanges (septembre), Artisanales (octobre).
Labels : Ville fleurie ****, Ville d’art et d’histoire, Fleur d’Or 2011,

Sites internet

vidéo21/07/2012 

Les villes étapes 2012 : visitez Chartres

Porteurs de maillots à l'issue du prologue

Classements à l'issue du prologue

Vainqueur de l'étapeRetrouvez les cotes du PMU avant le départ de l'étape
Vainqueur finalAucun pari n'est actuellement disponible

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Sondage

Fabian Cancellara endossera-t-il le premier Maillot Jaune du Tour pour la 5ème fois de sa carrière ?

  • Oui69.82%
  • Non30.18%
2333 votes

Partenaires du Tour