Brive-la-Gaillarde

Brive-la-Gaillarde

9 fois ville-étape
51 000 habitants (Brivistes)
Sous-préfecture de la Corrèze (19)
Économie : agriculture, agro-alimentaire, papeteries, liqueurs.
Spécialités : foie gras, noix, alcool de noix, moutarde violette de Brive.
veau sous la mère, confits d’oies et canards gras, foie gras, champignons (cèpes et girolles, truffes), châtaignes, moutarde violette, liqueur de noix, vins des coteaux du Saillant et de Branceilles
Devise : 100% gaillarde
Sport : CA Brive Corrèze-Limousin (rugby). ESA Brive (football).
Personnalités : Jean-Baptiste Treilhard (1742-1810, juriste co-rédacteur du code civil), Maréchal Brune (1763-1815), Edmond Michelet (figure de la résistance), Jean-Baptiste Valadié (artiste peintre et sculpteur), Michel Peyramaure (journaliste et historien), Claude Michelet (écrivain), Denis Tillinac (écrivain, journaliste), Pierre Villepreux (rugby), Cédric Heymans (rugby), Dimitri Yachvili (rugby), Alexis Palisson (rugby), Nicole Duclos (multiple Championne d’Europe et de France d’athlétisme), Patrick Sébastien (animateur de télévision, ex président du CA Brive Corrèze-Limousin), Cédric Villani (mathématicien récipiendaire de la Médaille Fields 2010).
Festivals : Festival du moyen-métrage (avril), Danse en mai (mai), Fête de la musique (juin), Brive-Plage Festival (jillet-août), Festival de la Vézère et du Périgord Noir (musique classique, juillet-août), Festival de l’élevage (août), Foire du livre (novembre)
Labels : Ville fleurie ***, Ville amie des enfants, Bien vieillir ensemble

Les Grandes Dates

  • Antiquité

    Une localité se construit autour d’un point de franchissement de la Corrèze.
  • Ve siècle – Rurice 1er

    évêque de Limoges, fait construire une basilique sur la tombe de Martin l’Espagnol, qui évangélise Brive.
  • VIe siècle

    Révolte des notables d’Aquitaine, qui prennent pour «roi de Brive » Gondovald, un bâtard de Clotaire. Il est assassiné en 584 et Brive rattaché à l’Austrasie.
  • XIe siècle

    La ville est dirigée par l’évêque de Limoges
  • 1225

    Le roi Louis VIII confirme l’administration de la ville par un consulat.
  • 1341

    Les consuls font bâtir une vaste enceinte. Brive y prend son surnom de « gaillarde ».
  • 1374

    Passée un temps sous la coupe de l’Angleterre, la ville est reconquise par Charles V.
  • 1577

    La ville est mise à sac par les Protestants de Turenne. XVIIe siècle – La ville prospère grâce à l’influence d’un enfant du pays, Guillaume Dubois, précepteur de Philippe d’Orléans et Premier ministre.
  • 1860

    L’arrivée du chemin de fer permet à Brive de se développer au détriment de Tulle. L’agriculture et l’agro-alimentaire sont les principales ressources.
  • 1944

    Capitale régionale de la Résistance, Brive est décorée de la Croix de Guerre 1939-45.
Jean-Baptiste Treilhard
9 fois ville-étape
51 000 habitants (Brivistes)
Sous-préfecture de la Corrèze (19)
Économie : agriculture, agro-alimentaire, papeteries, liqueurs.
Spécialités : foie gras, noix, alcool de noix, moutarde violette de Brive.
veau sous la mère, confits d’oies et canards gras, foie gras, champignons (cèpes et girolles, truffes), châtaignes, moutarde violette, liqueur de noix, vins des coteaux du Saillant et de Branceilles
Devise : 100% gaillarde
Sport : CA Brive Corrèze-Limousin (rugby). ESA Brive (football).
Personnalités : Jean-Baptiste Treilhard (1742-1810, juriste co-rédacteur du code civil), Maréchal Brune (1763-1815), Edmond Michelet (figure de la résistance), Jean-Baptiste Valadié (artiste peintre et sculpteur), Michel Peyramaure (journaliste et historien), Claude Michelet (écrivain), Denis Tillinac (écrivain, journaliste), Pierre Villepreux (rugby), Cédric Heymans (rugby), Dimitri Yachvili (rugby), Alexis Palisson (rugby), Nicole Duclos (multiple Championne d’Europe et de France d’athlétisme), Patrick Sébastien (animateur de télévision, ex président du CA Brive Corrèze-Limousin), Cédric Villani (mathématicien récipiendaire de la Médaille Fields 2010).
Festivals : Festival du moyen-métrage (avril), Danse en mai (mai), Fête de la musique (juin), Brive-Plage Festival (jillet-août), Festival de la Vézère et du Périgord Noir (musique classique, juillet-août), Festival de l’élevage (août), Foire du livre (novembre)
Labels : Ville fleurie ***, Ville amie des enfants, Bien vieillir ensemble

Sites internet

Brive-la-Gaillarde et le cyclisme

Les arrivées du Tour à Brive racontent surtout des histoires de sprinteurs, avec les victoires du Belge Édward Sels, du Britannique Barry Hoban ou encore de Mario Cipollini, le play-boy italien, lors de la dernière visite en 1998. En revanche, les départs donnés à Brive ont pu donner lieu à de belles explications entre grimpeurs, notamment quand elles avaient le Puy de Dôme comme destination. En 1973, Luis Ocaña avait mis un point d’honneur à s’imposer, alors qu’il avait déjà course gagnée au départ de cette étape. Brive a également mis à l’honneur les « sans grade ». Ainsi, en 1973, avant le festival Ocaña au Puy de Dôme, la victoire d’étape en ville était revenu au modeste Français Claude Tollet, qui avait à peine apprécié l’aubaine : «  Je regrette les amateurs. Je ne vais pas faire long feu dans le vélo », avait-il confié à l’arrivée. Il tint parole et arrêta à 26 ans.
Quatre ans plus tôt, l’étape Brive-Puy de Dôme avait permis à Pierre Matignon de connaître un exceptionnel jour de gloire. Lanterne rouge au départ de la préfecture de Corrèze, le coureur nantais s’échappa à 66 km de l’arrivée pour aller s’imposer sur l’un des sommets mythiques du Tour en résistant au retour d’Eddy Merckx. Ce baroud lui permis de gagner une place au général et de terminer avant-dernier à Paris. Pierre Matignon est décédé prématurément à l’âge de 44 ans en 1987.

La célèbre image du duel Anquetil-Poulidor dans l’ascension du Puy-de-Dôme dans le Tour 1964 a été prise après un départ de Brive-la-Gaillarde - © Presse Sports
9 fois ville-étape
51 000 habitants (Brivistes)
Sous-préfecture de la Corrèze (19)
Économie : agriculture, agro-alimentaire, papeteries, liqueurs.
Spécialités : foie gras, noix, alcool de noix, moutarde violette de Brive.
veau sous la mère, confits d’oies et canards gras, foie gras, champignons (cèpes et girolles, truffes), châtaignes, moutarde violette, liqueur de noix, vins des coteaux du Saillant et de Branceilles
Devise : 100% gaillarde
Sport : CA Brive Corrèze-Limousin (rugby). ESA Brive (football).
Personnalités : Jean-Baptiste Treilhard (1742-1810, juriste co-rédacteur du code civil), Maréchal Brune (1763-1815), Edmond Michelet (figure de la résistance), Jean-Baptiste Valadié (artiste peintre et sculpteur), Michel Peyramaure (journaliste et historien), Claude Michelet (écrivain), Denis Tillinac (écrivain, journaliste), Pierre Villepreux (rugby), Cédric Heymans (rugby), Dimitri Yachvili (rugby), Alexis Palisson (rugby), Nicole Duclos (multiple Championne d’Europe et de France d’athlétisme), Patrick Sébastien (animateur de télévision, ex président du CA Brive Corrèze-Limousin), Cédric Villani (mathématicien récipiendaire de la Médaille Fields 2010).
Festivals : Festival du moyen-métrage (avril), Danse en mai (mai), Fête de la musique (juin), Brive-Plage Festival (jillet-août), Festival de la Vézère et du Périgord Noir (musique classique, juillet-août), Festival de l’élevage (août), Foire du livre (novembre)
Labels : Ville fleurie ***, Ville amie des enfants, Bien vieillir ensemble

Sites internet

A voir

Maison Cavaignac
Couvent des Clarisses, puis des Bénédictines de Bonnesaigne, prison de femmes, demeure bourgeoise, petit séminaire, puis musée Ernest Rupin (1883-1984), la maison Cavaignac abrite aujourd'hui les archives municipales. Elle fut construite sous le règne de Louis XIII.

Hôtel de ville
Dès le Moyen-âge, certains ordres religieux ont dispensé l’instruction à Brive. Les consuls, après avoir confié l’enseignement en 1606 aux Dominicains, s’adressèrent en août 1619 aux pères de la doctrine chrétienne, ou doctrinaires. Cette congrégation avait été installée à Brive en 1607 en même temps que les Ursulines grâce à la générosité d’Antoine de Lestang, président au Parlement de Toulouse. Ils veillèrent à l’instruction des enfants de Brive jusqu’à la Révolution dans le plus bel édifice dont le XVIIe siècle ait enrichi la ville de Brive.
Après la révolution, les bâtiments du collège des doctrinaires accueillirent une école secondaire de garçons de 1803 à 1887, un collège de filles de 1887 à 1947 et une maison du peuple jusqu’en 1974. Cet édifice abrite désormais la Mairie qui a pris le relais de cette architecture sobre et puissante.

Maison Treilhard
Dans son angle rentrant, cette maison présente une très belle tour polygonale portant une tourelle en forme de poivrière. L'entrée est ornée de moulures et de frontons sculptés. C'est dans cette maison que naquit le jurisconsulte Treilhard qui fut l'un des rédacteurs du Code Civil après avoir été membre de la Convention, puis du Directoire.
Cette maison abrite aujourd'hui le Service information-jeunesse.

Collégiale Saint-Martin
Dédiée à Saint-Martin de Brive qui fut lapidé sur son emplacement, cette église, classée monument historique depuis 1862, fut qualifiée, par l'architecte Viollet-le-Duc d'édifice remarquable et d'église « fort curieuse ». La collégiale, qui a résisté au temps, structure aujourd'hui la place dont elle est le centre et préside à l'activité de la nouvelle ville qui s'est progressivement étendue autour d'elle depuis 1180.

Le Musée Labenche
Magnifique bâtiment renaissance, l'hôtel noble de Labenche fut la demeure du Garde des Sceaux du Bas-Limousin de François Ier. C'est actuellement le Musée d'Art et d'Histoire de la ville de Brive. Il abrite les tapisseries du XVIIe de la Manufacture anglaise de Mortlake, les accordéons Dedenis, première manufacture d'accordéons de la Corrèze au XIXe, un incunable, de très jolies cheminées.

Musée Labenche - © Ville de Brive-la-GaillardeCollégiale Saint Martin - © Ville de Brive-la-Gaillarde
9 fois ville-étape
51 000 habitants (Brivistes)
Sous-préfecture de la Corrèze (19)
Économie : agriculture, agro-alimentaire, papeteries, liqueurs.
Spécialités : foie gras, noix, alcool de noix, moutarde violette de Brive.
veau sous la mère, confits d’oies et canards gras, foie gras, champignons (cèpes et girolles, truffes), châtaignes, moutarde violette, liqueur de noix, vins des coteaux du Saillant et de Branceilles
Devise : 100% gaillarde
Sport : CA Brive Corrèze-Limousin (rugby). ESA Brive (football).
Personnalités : Jean-Baptiste Treilhard (1742-1810, juriste co-rédacteur du code civil), Maréchal Brune (1763-1815), Edmond Michelet (figure de la résistance), Jean-Baptiste Valadié (artiste peintre et sculpteur), Michel Peyramaure (journaliste et historien), Claude Michelet (écrivain), Denis Tillinac (écrivain, journaliste), Pierre Villepreux (rugby), Cédric Heymans (rugby), Dimitri Yachvili (rugby), Alexis Palisson (rugby), Nicole Duclos (multiple Championne d’Europe et de France d’athlétisme), Patrick Sébastien (animateur de télévision, ex président du CA Brive Corrèze-Limousin), Cédric Villani (mathématicien récipiendaire de la Médaille Fields 2010).
Festivals : Festival du moyen-métrage (avril), Danse en mai (mai), Fête de la musique (juin), Brive-Plage Festival (jillet-août), Festival de la Vézère et du Périgord Noir (musique classique, juillet-août), Festival de l’élevage (août), Foire du livre (novembre)
Labels : Ville fleurie ***, Ville amie des enfants, Bien vieillir ensemble

Sites internet

L'école de Brive

Depuis 1973, la Foire du livre de Brive a fait de la préfecture de la Corrèze l’un des hauts lieux de la vie littéraire française. Les plus grands noms de la littérature, attirés aussi bien par la qualité de l’accueil que par le savoir-vivre local, s’y sont bientôt trouvés rapprochés par un amour commun de la bonne chère et d’une littérature ancrée dans l’enfance et la terre. C’est ainsi qu’est née de la plume de Jacques Duquesne, dans un article pour Le Point, l’expression École de Brive, réunissant dans le même sac à malices des écrivains aux univers proches, vivant pour certains d’entre eux dans la région de Brive, mais unis surtout par une solide amitié. Très vite, cette École de Brive sans maîtres ni élèves, sans véritables adeptes non plus, fut qualifiée, pour simplifier, de lieu de ralliement des « écrivains de terroir ». Claude Michelet, natif de Brive et auteur de la trilogie à succès « Les Gens de Saint-Libéral », avec le fameux « Des grives au loup », fut parmi les premiers à y être assimilé, aux côtés de Jacques Duquesne lui-même, puis de Michel Peyramaure et Christian Signol, qui en forment toujours le noyau dur. Depuis, Denis Tillinac, Gilbert Bordes, Yves Viollier, Jean Gut, Guy Soumy, Colette Laussac, Martine Marie Muller ont rejoint « la bande », comme préfère la qualifier Michel Peyramaure.
« Pour l'essentiel, c’est une histoire de confiance et d'amitié », précise Jacques Peuchmaurd, éditeur et auteur d’un ouvrage sur de l'Ecole de Brive paru chez Robert Laffont.
Peu enclins à être catalogués, étiquetés et limités, certains auteurs de l’École de Brive ont dissous le mouvement pour lancer la Nouvelle École de Brive, consacrée aux ouvrages de voyage… Histoire de rompre avec l’image réductrice d’écrivains de terroir.

Claude Michelet - © Le Grand Cricri
9 fois ville-étape
51 000 habitants (Brivistes)
Sous-préfecture de la Corrèze (19)
Économie : agriculture, agro-alimentaire, papeteries, liqueurs.
Spécialités : foie gras, noix, alcool de noix, moutarde violette de Brive.
veau sous la mère, confits d’oies et canards gras, foie gras, champignons (cèpes et girolles, truffes), châtaignes, moutarde violette, liqueur de noix, vins des coteaux du Saillant et de Branceilles
Devise : 100% gaillarde
Sport : CA Brive Corrèze-Limousin (rugby). ESA Brive (football).
Personnalités : Jean-Baptiste Treilhard (1742-1810, juriste co-rédacteur du code civil), Maréchal Brune (1763-1815), Edmond Michelet (figure de la résistance), Jean-Baptiste Valadié (artiste peintre et sculpteur), Michel Peyramaure (journaliste et historien), Claude Michelet (écrivain), Denis Tillinac (écrivain, journaliste), Pierre Villepreux (rugby), Cédric Heymans (rugby), Dimitri Yachvili (rugby), Alexis Palisson (rugby), Nicole Duclos (multiple Championne d’Europe et de France d’athlétisme), Patrick Sébastien (animateur de télévision, ex président du CA Brive Corrèze-Limousin), Cédric Villani (mathématicien récipiendaire de la Médaille Fields 2010).
Festivals : Festival du moyen-métrage (avril), Danse en mai (mai), Fête de la musique (juin), Brive-Plage Festival (jillet-août), Festival de la Vézère et du Périgord Noir (musique classique, juillet-août), Festival de l’élevage (août), Foire du livre (novembre)
Labels : Ville fleurie ***, Ville amie des enfants, Bien vieillir ensemble

Sites internet

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 20

Classements à l'issue de l'étape 20

Vainqueur de l'étapeRetrouvez les cotes du PMU avant le départ de l'étape
Vainqueur finalAucun pari n'est actuellement disponible

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Sondage

Mark Cavendish remportera-t-il une quatrième victoire consécutive sur les Champs-Elysées ?

  • Oui73.07%
  • Non26.93%
7171 votes

Partenaires du Tour