Albertville

« 20 ans des Jeux, 20 ans déjà... »

En accueillant les 16ème Jeux Olympiques d'hiver, Albertville a écrit une nouvelle page de l'histoire olympique. Ces jeux ont été ceux de l'audace, de la jeunesse et de la technologie au service des plus beaux gestes. Ils ont marqué l'époque, un pays grâce à l'adhésion de tous. Plus de 8 000 volontaires y ont apporté leur enthousiasme et leur contribution.

La Ville d'Albertville a souhaité marquer de façon enthousiaste le 20ème anniversaire des Jeux Olympiques d'hiver qui lui ont apporté un dynamisme, une notoriété sans précédent... 20 ans après, elle souhaite rebondir et mettre en lumière non seulement l'héritage olympique, mais aussi les atouts de ce nouveau territoire qui se construit autour d'elle. Tout au long de l'année 2012, la Ville a souhaité associer à cet anniversaire les associations et les partenaires. Elle profite également de cette occasion pour faire reluire son label « Ville vélotouristique » en accueillant l'Etape du Tour et le Tour de France.

*******

« Albertville 2030 »

La ville a souhaité afficher une stratégie urbaine ambitieuse. Ce projet est donc l’expression d’une action politique volontariste et anticipatrice dont l’objectif est de faire d’Albertville une ville solidaire et durable. Ce projet prévoit notamment l'aménagement d'éco-quartiers, place du Pénitencier et le long de l'avenue des Chasseurs Alpins. A court terme en 2012, deux réalisations importantes interviendront en centre-ville : le Centre des Finances Publiques et la Maison de l'intercommunalité, place du Pénitencier. La ville mène également une politique de réhabilitation d'équipements de proximité.

 

Sites internet

Albertville vue du cielLe mât olympique et le théâtre des cérémonies lors de l'ouverture des 16e Jeux Olympiques d'hiver
1 fois ville-étape
19 800 habitants (Albertvillois, Albertvilloises)
Sous-préfecture de la Savoie (73)
Économie
: tourisme, métallurgie (à Ugine), hydro-électricité, thermalisme, agro-alimentaire, commerce, transports, nombreuses administrations, centre hospitalier.
Spécialités : Diots (saucisses), fromages de Savoie (Beaufort, Tome des Bauges), agneau d’alpage, matouille (spécialité au fromage), fondue, taillerins (pâtes)
Sport : ski (lycée sport-études), hôte des Jeux olympiques d’hiver 1992, 
Devise : ville de rencontre.
Personnalités : Jean Moulin, Michel Barnier, Jean-Claude Killy, Paul Guiguet (ancien cycliste), Marc Vinco (VTT).
Festivals : Rencontres musicales (juillet), Festival international des musiques militaires (juillet), Le Grand Bivouac (voyages, octobre).
Labels : Ville d’art et d’histoire. Ville fleurie **, Ville vélo touristique

Les Grandes Dates

  • Époque romaine

    La localité est un poste frontière aux confluents de l’Arly et de l’Isère, d’où son nom d’origine, Conflans.
  • XIIe siècle

    Les Chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem installent un hôpital qui accueille les voyageurs.
  • 1287

    Un bourg se développe autour de l’hôpital et prend le nom de Hôpital-sous-Conflans.
  • 1836

    Le roi Charles-Albert réunit les bourgs de Conflans et de l'Hôpital pour former la commune d'Albertville à laquelle on donna le nom du souverain.
  • 1860

    Albertville devient sous-préfecture.
  • 1925

    Jean Moulin devient à Albertville le plus jeune sous-préfet de France.
  • 1992

    Organisation des Jeux olympiques d’hiver.
1 fois ville-étape
19 800 habitants (Albertvillois, Albertvilloises)
Sous-préfecture de la Savoie (73)
Économie
: tourisme, métallurgie (à Ugine), hydro-électricité, thermalisme, agro-alimentaire, commerce, transports, nombreuses administrations, centre hospitalier.
Spécialités : Diots (saucisses), fromages de Savoie (Beaufort, Tome des Bauges), agneau d’alpage, matouille (spécialité au fromage), fondue, taillerins (pâtes)
Sport : ski (lycée sport-études), hôte des Jeux olympiques d’hiver 1992, 
Devise : ville de rencontre.
Personnalités : Jean Moulin, Michel Barnier, Jean-Claude Killy, Paul Guiguet (ancien cycliste), Marc Vinco (VTT).
Festivals : Rencontres musicales (juillet), Festival international des musiques militaires (juillet), Le Grand Bivouac (voyages, octobre).
Labels : Ville d’art et d’histoire. Ville fleurie **, Ville vélo touristique

Sites internet

Albertville et le cyclisme

Les coureurs du Tour ont souvent traversé Albertville, "ville vélo-touristique", pour accéder par exemple aux vallées de la Tarentaise ou du Beaufortin, mais s’y sont rarement arrêtés. Ils ont eu plus souvent l’occasion de découvrir la ville olympique sur le Critérium du Dauphiné, et notamment lors de l’édition 2011, où le départ de la première étape en ligne y était donné. Quelques heures plus tard, le Belge Jurgen Van den Broeck vivait le meilleur moment de sa jeune carrière, en s’imposant à Saint-Pierre-de-Chartreuse, devant Joaquim Rodriguez et Cadel Evans. En 1998, dans des conditions particulières, le podium du Tour avait pris forme à Albertville, où Jan Ullrich s’était imposé devant Marco Pantani et Bobby Julich. Bien plus loin dans le temps, les archives révèlent qu’un certain Pierre Excoffier, natif d’Albertville, a disputé les Tours de France 1920 et 1921. Il serait mort à Dachau. 

1 fois ville-étape
19 800 habitants (Albertvillois, Albertvilloises)
Sous-préfecture de la Savoie (73)
Économie
: tourisme, métallurgie (à Ugine), hydro-électricité, thermalisme, agro-alimentaire, commerce, transports, nombreuses administrations, centre hospitalier.
Spécialités : Diots (saucisses), fromages de Savoie (Beaufort, Tome des Bauges), agneau d’alpage, matouille (spécialité au fromage), fondue, taillerins (pâtes)
Sport : ski (lycée sport-études), hôte des Jeux olympiques d’hiver 1992, 
Devise : ville de rencontre.
Personnalités : Jean Moulin, Michel Barnier, Jean-Claude Killy, Paul Guiguet (ancien cycliste), Marc Vinco (VTT).
Festivals : Rencontres musicales (juillet), Festival international des musiques militaires (juillet), Le Grand Bivouac (voyages, octobre).
Labels : Ville d’art et d’histoire. Ville fleurie **, Ville vélo touristique

Sites internet

A voir

Conflans, cité médiévale

Entrer dans Conflans en passant la Porte de Savoie c'est entrer dans l'histoire. Rues et ruelles sont restées les mêmes qu'au temps du Comte Vert, Amédée VI, Comte de Savoie. Sur la route romaine de Milan à Vienne par le col du Petit Saint-Bernard, Conflans a vu passer marchands, colporteurs et pèlerins. Aujourd'hui, c'est au cœur de la Cité que les Conflarains et Albertvillois aiment se retrouver.

Le musée d'art et d'histoire

Au sein de la Maison rouge, un édifice médiéval classé Monument Historique, le musée conte l'histoire d'Albertville et de sa région, à travers quatre parcours.  L'histoire  : de la présence romaine aux XVIe Jeux olympiques d'hiver en 1992.  L'art  : art populaire et art sacré, témoignages de la vie savoyarde sculptée dans le bois. La vie quotidienne dans une maison typique de Conflans, avec les intérieurs d'une famille du XIXe siècle.  L'économie : de l'agro-pastoralisme aux sports d'hiver.

Maison des Jeux olympiques dhiver

Dans l’ancien Palais de justice du XIXe siècle, la Maison des Jeux olympiques d’hiver permet de revivre les grandes heures de la compétition 1992, qui reste dans toutes les mémoires. 

Le Musée d’art et d’histoire d’AlbertvilleLa cité médiévale de Conflans
1 fois ville-étape
19 800 habitants (Albertvillois, Albertvilloises)
Sous-préfecture de la Savoie (73)
Économie
: tourisme, métallurgie (à Ugine), hydro-électricité, thermalisme, agro-alimentaire, commerce, transports, nombreuses administrations, centre hospitalier.
Spécialités : Diots (saucisses), fromages de Savoie (Beaufort, Tome des Bauges), agneau d’alpage, matouille (spécialité au fromage), fondue, taillerins (pâtes)
Sport : ski (lycée sport-études), hôte des Jeux olympiques d’hiver 1992, 
Devise : ville de rencontre.
Personnalités : Jean Moulin, Michel Barnier, Jean-Claude Killy, Paul Guiguet (ancien cycliste), Marc Vinco (VTT).
Festivals : Rencontres musicales (juillet), Festival international des musiques militaires (juillet), Le Grand Bivouac (voyages, octobre).
Labels : Ville d’art et d’histoire. Ville fleurie **, Ville vélo touristique

Sites internet

Jean Moulin à Albertville

Natif du Languedoc, Jean Moulin débute sa carrière préfectorale en Savoie, et gardera avec cette région des liens forts, même si son devoir l’appela ailleurs. C’est ainsi qu’à juste 21 ans, et sa licence de droit en poche, il se retrouve chef de cabinet du préfet de Savoie à Chambéry. Jeune homme brillant et hyperactif, il y fréquente les cercles mondains et artistiques, contribue à des revues locales et expose même des dessins, lui qui a pour les Beaux-Arts une vraie fascination et un réel talent. Ses mérites évidents lui valent d’être nommé sous-préfet de Savoie, à Albertville. Et c’est dans la future ville olympique que ce surdoué, alors âgé de 26 ans, devient le plus jeune Français à exercer ces fonctions. Jean Moulin débarque le 20 novembre 1925 en ville et y reste quatre ans.

C’est lors de sa mission à Albertville, en septembre 1926, qu’il épouse une jeune fille de bonne famille originaire de Betton-Bettonnet, à 30 km de Chambéry, Marguerite Cerruty. L’union ne dure pas, et le jeune couple divorce en juin 1928. L’avocat de Jean Moulin plaide l’abandon du domicile conjugal alors que son épouse soignait chez ses parents les séquelles d’un accident de la route survenu dans la voiture de Jean. Un brin casse-cou et amateur de bolides, le sous-préfet avait précipité son Amilcar CGSS Grand Sport rouge dans un ravin, s’en tirant sans dommages au contraire de sa jeune épouse.

Le couple resta en bons termes en dépit de ce mariage raté. Ambitieux, Moulin pensait peut-être que cette union lui brisait les ailes. C’est que, grâce aux Cerruty, le jeune sous-préfet s’est lié à Pierre Cot, un «  jeune Turc  » radical qui est élu député de Savoie cette même année 1928. Natif de Grenoble, Pierre Cot est enraciné en Savoie et se lance dans une superbe carrière gouvernementale, notamment comme ministre de l’Air, où il soutient clandestinement la République espagnole. Les deux hommes sont de grands amateurs de ski et ne manquent pas une occasion de chausser les planches et d’aller se défouler sur les pistes savoyardes, notamment à Megève.

Aussi, lorsque Pierre Cot occupe ses fonctions ministérielles en 1932, il fait aussitôt appel à Jean Moulin. Son passage à Albertville, loin d’être anecdotique, marque donc le vrai lancement de la carrière de celui qui allait devenir le symbole de la Résistance en Rhône-Alpes et au-delà. Aujourd’hui, à Albertville, un lycée porte le nom du jeune homme séduisant et talentueux qui, pendant quatre ans, fut son sous-préfet.

1 fois ville-étape
19 800 habitants (Albertvillois, Albertvilloises)
Sous-préfecture de la Savoie (73)
Économie
: tourisme, métallurgie (à Ugine), hydro-électricité, thermalisme, agro-alimentaire, commerce, transports, nombreuses administrations, centre hospitalier.
Spécialités : Diots (saucisses), fromages de Savoie (Beaufort, Tome des Bauges), agneau d’alpage, matouille (spécialité au fromage), fondue, taillerins (pâtes)
Sport : ski (lycée sport-études), hôte des Jeux olympiques d’hiver 1992, 
Devise : ville de rencontre.
Personnalités : Jean Moulin, Michel Barnier, Jean-Claude Killy, Paul Guiguet (ancien cycliste), Marc Vinco (VTT).
Festivals : Rencontres musicales (juillet), Festival international des musiques militaires (juillet), Le Grand Bivouac (voyages, octobre).
Labels : Ville d’art et d’histoire. Ville fleurie **, Ville vélo touristique

Sites internet

vidéo12/07/2012 

Les villes étapes 2012 : visitez Albertville

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 20

Classements à l'issue de l'étape 20

Vainqueur de l'étapeRetrouvez les cotes du PMU avant le départ de l'étape
Vainqueur finalAucun pari n'est actuellement disponible

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Sondage

Mark Cavendish remportera-t-il une quatrième victoire consécutive sur les Champs-Elysées ?

  • Oui73.07%
  • Non26.93%
7171 votes

Partenaires du Tour