Historique du Tour de France

Année 1975

L'HISTOIRE

  • Trois leaders prestigieux. Francesco Moser, vainqueur du prologue, conserve son Maillot Jaune jusqu'à Merlin-Plage (5ème étape). Puis Merckx s'en empare à la faveur de la "spéciale" contre la montre et le garde jusqu'au pied des Alpes. C'est alors que Thevenet passe à l'offensive. Poulidor, qui souffre de bronchite, accomplit son Tour le plus pénible. Des problèmes, aussi, pour Merckx qui est frappé par un spectateur dans la montée du Puy de Dôme. Maillot Blanc : F. Moser

  • Thevenet prend près de 3 minutes à Merckx dans les six derniers kilomètres de l'étape Nice - Pra-Loup et gagne à nouveau le lendemain à Briançon après avoir franchi l'Izoard en tête.

  • Avant le départ de Charleroi, Eddy Merckx reçoit la Croix de Chevalier de la Légion d'Honneur, remise par Pierre Mazeaud, Secrétaire d'Etat à la Jeunesse et aux Sports, tandis que le gouvernement belge élève Raymond Poulidor à la dignité de Chevalier de l'Ordre de Léopold. Premiers essais d'un cadre en carbone et fibre de verre par Van Impe. Malade, Poulidor (19ème à près d'une heure) répond à ses détracteurs qui lui reprochent d'avoir fait le Tour de trop : "Je reviendrai l'an prochain pour monter sur le podium". "Autour du Tour" : un film-témoignage de Jacques Ertaud. Lanterne rouge : Boulas (86ème) à 3 h 31 min. 21 sec.

  • L'exécution de Merckx et de Gimondi par Bernard Thevenet dans l'étape de Pra-Loup.

illustration
© A.S.O. / Amaury Sport Organisation - Tous droits réservés. aso