Historique du Tour de France

Année 1911

L'HISTOIRE

  • Garrigou vainqueur à la régularité, malgré la supériorité de Georget dans les Alpes (1er au Galibier). Abandons de Petit-Breton, Lapize, Faber et Trousselier. Deman (13ème) remporte la catégorie "Isolés".

  • Premier au Ballon d'Alsace, Faber arrive seul à Nancy après une échappée solitaire de 206 km. Il récidive et gagne l'étape Grenoble - Nice au terme d'une fugue de 260 km.

  • Dans son éditorial consacré au Galibier et intitulé "Acte d'Adoration", Henri Desgrange écrit : "O, col Bayard, O, Tourmalet (...) à côté du Galibier vous êtes de la pâle et vulgaire bibine". Brocco, vainqueur à Bayonne avec 34 min. d'avance sur Garrigou, est mis hors-course le soir même pour n'avoir pas défendu sa chance au cours des étapes précédentes. Ayant indiqué les braquets utilisés par Brocco et Garrigou pour gravir les Pyrénées (22x11), Alphonse Steines écrit dans L'Auto : "Nous ne désespérons pas de voir un jour ou l'autre une course de bicyclettes polymultipliées. Le monde doit évoluer. Personne n'échappe à cette loi". Déjà, le Stéphanois Panel expérimente un changement de vitesses. Lanterne rouge : Roquebert (28ème) 391 pts (Garrigou : 43 pts).

  • Vainqueur à Perpignan et à Luchon, Duboc s'écroule avant Bayonne, victime d'un empoisonnement. Il se reprend, gagne à La Rochelle, puis au Havre et termine deuxième à Paris.

illustration
© A.S.O. / Amaury Sport Organisation - Tous droits réservés. aso