Accédez au
site du Tour de France

Actus

18/06/2013 - 106e ÉDITION DE PARIS-TOURS : DÉPART D’AUTHON-DU-PERCHE

Le Conseil général d’Eure-et-Loir et Amaury Sport Organisation sont fiers d’annoncer un nouveau départ de l’épreuve « PARIS-TOURS » qui s’élancera, cette année, d’Authon-du-Perche. Depuis maintenant 5 ans, la célèbre course est prétexte, pour le Conseil général et la commune de départ, à proposer de nombreuses animations. Après Chartres, La Loupe, Voves et Châteauneuf-en-Thymerais, la 106e édition de Paris-Tours à Authon-du-Perche, est un événement à ne manquer sous aucun prétexte !

Le 13 octobre 2013, une nouvelle édition de Paris Tours s’élancera d’Eure-et-Loir. Après Chartres, La Loupe, Voves et Châteauneuf-en-Thymerais, c’est Authon-du-Perche qui accueillera le départ des équipes et des coureurs les plus en vue du moment. « Grâce à la détermination de Françoise Hamelin, Conseillère générale et avec tout l’engagement de Patrice Leriget, maire d’Authon-du-Perche, c’est un grand moment festif et sportif au cœur des  paysages du Perche, et à travers l’Eure-et-Loir que le Conseil général est heureux une nouvelle fois de promouvoir et de soutenir », déclare Albéric de Montgolfier, Président du Conseil général. « Paris-Tours raconte des histoires de vélo depuis 1896, avec des caractéristiques marquées par les territoires qu’elle visite. Les plaines de Beauce par exemple, ont souvent joué un rôle dans le scénario de la course. Le feuilleton est appelé à se poursuivre, le conseil général d’Eure-et-Loir et A.S.O. ayant  conclu un accord pour que le départ de la classique soit donné dans le département pour un nouveau cycle d’éditions » souligne Christian Prudhomme, Directeur du Cyclisme d’ A.S.O.

Selon le principe adopté depuis 2009, une commune différente est choisie chaque année pour servir de lieu de réunion au peloton. Après Chartres, La Loupe, Voves et Châteauneuf-en-Thymerais, c’est à Authon-du-Perche que les coureurs auront rendez-vous dimanche 13 octobre pour s’élancer vers Tours. « Le partenariat renouvelé entre A.S.O. et le Département d’Eure-et-Loir pour l’accueil de Paris Tours constitue le symbole d’une passion commune,dans le département qui avait également accueilli le contre-la-montre final du Tour 2012, entre Bonneval et Chartres : celle des réussites collectives » conclu Albéric de Montgolfier.

 

04/10/2012 - J-3 : Paris-Tours infos

© Presse Sports-

© Presse Sports

La dernière grande classique de la saison cycliste approche. L’occasion de se faire un nom pour les valeurs montantes du sprint, ou même un prénom pour certains sur la course espoirs…

UNE TROISIEME CARTE POUR BMC ? Si le dossard numéro 1 sera épinglé sur le maillot de Greg Van Avermaet, la formation du tenant du titre compte aussi dans ses rangs l’ancien champion du monde Alessandro Ballan, mais l’homme en forme de son groupe est certainement le jeune Adam Blythe, tout récent vainqueur de Binche-Tournai-Binche et également 2ème le week-end dernier de l’ultime étape du circuit franco-belge. Pour devenir le premier Britannique à remporter Paris-Tours, il devra toutefois affronter un duo de Français tout aussi efficace ces jours-ci. C’est le champion de France lui-même, Nacer Bouhanni, qui avait battu Blythe au sprint sur le circuit franco-belge, tandis qu’Adrien Petit a pris la deuxième place à Binche, immédiatement devant un autre candidat au titre ce dimanche… John Degenkolb.

GRAMMONT : 140 MÈTRES DE MIEUX ! L’arrivée du tramway dans le centre-ville de Tours a modifié depuis l’année dernière le final de la course, et particulièrement l’approche de l’avenue de Grammont, qui se fait maintenant par l’avenue Jean Royer. Pour l’édition 2012, un nouvel aménagement de la zone d’arrivée, face à l’Hôtel de Ville, a permis d’allonger la ligne droite finale de 660 mètres à 800 mètres.

ZABEL CHEZ LES ESPOIRS. Triple vainqueur de Paris-Tours, l’Allemand Erik Zabel avait achevé sa carrière en 2008 sur une 7ème place au bout de l’avenue de Grammont, mais son nom n’a peut-être pas fini de marquer l’histoire de l’épreuve. Son fils Rick est en tout cas candidat, et commence dès cette année par tenter sa chance sur Paris-Tours Espoirs, dont la 22ème édition partira de Bonneval pour un parcours de 183 kilomètres. Le champion d’Allemagne espoirs roulera dans le peloton au côté d’un autre héritier, Kevyn Ledanois, fils d’Yvon Ledanois. Dans les rangs français, il devra aussi surveiller de près les deux anciens champions du monde juniors, Olivier Le Gac (2010) et Pierre-Henri Lecuisinier (2011), ainsi que le récent vainqueur du Tour de l’Avenir, Warren Barguil. 

FEU D’ARTIFICE À CHÂTEAUNEUF. Le département d’Eure-et-Loir, qui a déjà accueilli en juillet dernier l’étape contre-la-montre où Bradley Wiggins a scellé sa victoire sur le Tour de France, reçoit à nouveau l’élite du cyclisme pour le départ de Paris-Tours à Châteauneuf-en-Thymerais. Le Conseil Général et la commune ont décidé de consacrer le week-end au vélo, en commençant samedi 6 octobre par une série de randonnées proposant des parcours de tous niveaux (7 km, 22 km, 45 km et 72 km). Les animations de l’après-midi (exposition de vélos, parcours de maniabilité pour les plus jeunes, etc.) laisseront ensuite place à un feu d’artifice, programmé à 21h00.

RENDEZ-VOUS SUR FRANCE TV : 15h00. Comme en 2011, 27 chaînes consacreront des programmes à Paris-Tours, dont les images seront visibles dans 151 pays au total, sur les cinq continents. Le signal de la course sera repris en direct ou en léger différé par 17 chaînes, les téléspectateurs belges et néerlandais de la VRT, de la RTBF et de la Nos 1 ayant la possibilité de suivre le peloton dès 14h40. France Télévisions, qui ouvre l’antenne de France 3 à 15h00, diffuse par ailleurs un documentaire de 52 minutes dédié à la course. Après France 3 Centre la semaine dernière, c’est France 3 Paris-Ile de France qui retransmet « La course des lévriers : une histoire de Paris-Tours », réalisé par Dominique Adt, samedi 6 octobre à 15h20.

 

25/09/2012 - L’heure de Degenkolb ?

© Presse Sports-John Degenkolb, vainqueur de 5 étapes sur la Vuelta

John Degenkolb, vainqueur de 5 étapes sur la Vuelta© Presse Sports

Et l’empoignade peut se poursuivre. Les sprinteurs se fixent quelques rendez-vous tout au long de la saison, qui sont autant d’occasions de revanches ou de confirmations.

Sur Paris-Tours, les costauds de la dernière ligne droite sont régulièrement piégés par des attaquants plus ou moins lointains. Ils ont par exemple fait les frais, en 2011, de l’initiative payante de Greg Van Avermaet. Le coureur belge remet son titre en jeu, et devra redoubler d’audace pour empêcher un sprint massif sur l’avenue de Grammont, dimanche 7 octobre prochain, 235 kilomètres après avoir quitté Châteauneuf-en-Thymerais (Eure-et-Loir). Parmi les candidats déclarés, la valeur montante de la discipline, John Degenkolb, s’est montré suffisamment en réussite pour prétendre à une première victoire sur une grande classique. L’année avait déjà bien débuté pour le bolide de l’équipe Argos-Shimano avec des succès sur les Quatre Jours de Dunkerque et le Tour de Picardie. Elle s’est poursuivie avec un festival sur la Vuelta a Espana, où il a remporté 5 étapes, avant de prendre la 4ème place lors des Mondiaux de Valkenburg.

Degenkolb pourrait toutefois être contrarié par le clan français, où l’on parle de mieux en mieux le sprint. Sur les épaules de Nacer Bouhanni, le maillot tricolore s’est incrusté dans le top 5 de 5 étapes de la Vuelta, et devrait à nouveau se trouver au premier plan sur la photo d’arrivée. Il se peut qu’Adrien Petit, un autre espoir de la discipline, parvienne à s’y faire une place. Mais l’expérimenté Jimmy Casper aura certainement aussi un rôle à jouer. Réguliers dans ce domaine, les coureurs belges auront leur mot à dire, avec là-aussi plusieurs générations représentées : Gert Steegmans devra surveiller de près ses jeunes compatriotes Sep VanMarcke et Gianni Meersman, lui aussi en vue sur les routes d’Espagne.

25 EQUIPES : LES PRINCIPAUX ENGAGÉS (au 24/09)
 

Australie
Orica Greenedge (OGE) : Cooke, Meyer (AUS)

Belgique
Accent Jobs - Willems Verandas’s (ACC) : Ista (Bel)
Landbouwkrediet - Euphony (LAN) : Juodvalkis (Lit)
Lotto-Belisol Team (LTB) : Meersman (Bel)
Omega Pharma - Quick Step (OPQ) : Chavanel (Fra), Steegmans (Bel), Stybar (Rtc)
Topsport Vlaanderen-Mercator (TSV) : De Vreese (Bel)

Danemark
Team Saxo Bank - Tinkoff Bank (STB) : Kroon (Hol), Roberts (Aus)

Etats-Unis
BMC Racing Team (BMC) : Ballan (Ita), Van Avermaet (Bel)
Garmin-Sharp (GRS) : Maaskant (Hol), VanMarcke (Bel)
Team Type 1 - Sanofi (TT1) : Bodrogi (Fra)

Espagne
Euskaltel-Euskadi : Astarloza (Esp), Sicard (Fra)

France
AG2R La Mondiale (ALM) : Casper, Kadri (Fra)
Auber 93 (AUB) : Bacquet (Fra)
Bretagne-Schuller (BSC) : Delpech, Le Bon, Lequatre (Fra)
Cofidis Le Crédit en ligne (COF) : Duque (Col), Dumoulin, Petit (Fra)
FDJ-BigMat (FDJ) : Bouhanni, Geslin, Soupe (Fra)
Saur-Sojasun (SAU) : Hivert, Le Lay (Fra)
Team Europcar (EUC) : Haddou, Turgot (Fra)
Team La Pomme - Marseille (LPM) : Koretzky (Fra), Siskevicius (Lit)

Grande-Bretagne
Sky Procycling (SKY) : Eisel (AUT), Thomas (GBR)

Luxembourg
Radioshack-Nissan (RNT) : Fuglsang (Dan)

Pays-Bas
Rabobank Cycling Team (RAB) : Boom (Hol), Breschel (Dan)
Team Argos-Shimano (ARG) : Barguil (Fra), Degenkolb (All)
Vacansoleil-DCM (VCD) : De Gendt, Leukemans (Bel), Westra (Hol)

Russie
Katusha Team (KAT) : Isaichev (Rus)

 

04/09/2012 - 25 équipes engagées

Voici la liste des vingt-cinq équipes cyclistes sélectionnées pour participer à la 106ème édition de Paris-Tours, qui se déroulera dimanche 7 octobre 2012.

Quatorze Pro Teams :
AG2R La Mondiale (FRA)
BMC Racing Team (USA)
Euskaltel – Euskadi (ESP)
FDJ – BigMat (FRA)
Garmin – Sharp (USA)
Katusha Team (RUS)
Lotto Belisol Team (BEL)
Omega Pharma – QuickStep (BEL)
Orica Greenedge (AUS)
Rabobank Cycling Team (NED)
RadioShack – Nissan (LUX)
Sky Procycling (GBR)
Team Saxo Bank-Tinkoff Bank (DEN)
Vacansoleil – DCM Pro Cycling Team (NED)

Neuf équipes continentales professionnelles :
Accent Jobs – Willems Veranda’s (BEL)
Argos-Shimano (NED)
Bretagne – Schuller (FRA)
Cofidis, le crédit en ligne (FRA)
Landbouwkrediet – Euphony (BEL)
Saur – Sojasun (FRA)
Team Europcar (FRA)
Team Type 1 – Sanofi (USA)
Topsport Vlaanderen – Mercator (BEL)

Deux équipes continentales :
Auber 93 (FRA)
La Pomme Marseille (FRA)

 

03/05/2012 - Départ 2012 : le souffle de Châteauneuf !

© -

© 

Pour la quatrième année consécutive, le départ de Paris-Tours sera donné du département d’Eure-et-Loir. Le 7 octobre prochain, l’édition 2012 s’élancera précisément de Châteauneuf-en-Thymerais. Jean-Pierre Gaboriau, Conseiller général et Maire de la commune, a officialisé cette annonce en compagnie d’Olivier Marleix, Président de la Commission culture, vie associative et sports du Conseil général.

Pour la quatrième année consécutive, le départ de Paris-Tours sera donné du département d’Eure-et-Loir. Le 7 octobre prochain, l’édition 2012 s’élancera précisément de Châteauneuf-en-Thymerais. Jean-Pierre Gaboriau, Conseiller général et Maire de la commune, a officialisé cette annonce en compagnie d’Olivier Marleix, Président de la Commission culture, vie associative et sports du Conseil général.

Quelques semaines après le contre-la-montre Bonneval-Chartres qui devrait sceller le classement du Tour de France, l’élite du vélo se retrouvera en Eure-et-Loir pour un exercice totalement différent auquel les champions se soumettent à l’automne. Sur la classique des feuilles mortes, on parle de bordures et de bourrasques, avant de penser au sprint. Il se trouve qu’en matière de vent, le département offre de nombreuses possibilités aux coureurs. Cette année, c’est à une vingtaine de kilomètres au nord-ouest de Chartres qu’ils se donneront rendez-vous, pour une traversée de la Beauce qui s’annonce toujours aussi délicate dans la matinée. Après avoir effectué une première reconnaissance du parcours, François Lemarchand confirme que le nouveau départ de Paris-Tours garantit des conditions propices à des initiatives : « En ce qui concerne la distance, nous resterons entre 230 et 235 kilomètres. Et après avoir parcouru les 30 premiers kilomètres, j’ai l’impression que le peloton sera encore plus exposé au vent que l’année dernière ».

 

10/10/2011 - Van Avermaet, le plus malin

© -

© 

Au terme d’une course mouvementée et après un final haletant, Greg Van Avermaet (BMC) remporte la plus belle victoire de sa carrière.

Arrivé en compagnie du seul Italien Marco Marcato sur la prestigieuse Avenue de Grammont à Tours, le Belge s’impose au sprint après s’être extrait du peloton à 60 kilomètres du but en compagnie de 14 autres coureurs.