Samedi 26 octobre 2013

Saitama / Saitama

J-1 : ils ont eu du lourd !

actualités25.10.2013La course- /

© A.S.O.

A la veille du Saitama Criterium by Le Tour de France, les coureurs ont passé une journée riche en émotions. Chris Froome et les autres ont notamment fait la rencontre d'apprentis sumos...

Au pays du soleil levant, la journée a justement commencé par une bonne nouvelle. Elle est venue directement de la bouche de Mr Shimizu maire de Saitama, qui écartait officiellement au petit matin la menace de Francisco et de son jeune frère Lekima : les deux typhons ont eu le bon goût de dévier leur trajectoire au sud pour laisser le Saitama Criterium by Le Tour de France se dérouler dans des conditions peut-être pluvieuses, mais « cyclistiquement » compatibles ! Rassurés par ce verdict, les coureurs des équipes internationales ont pu profiter en toute décontraction d'une visite touristique concoctée avec soin. C'est même à une journée de découverte culturelle à sensations que se sont prêtés les champions du Tour 2013. Car si le Japon s'éveille avec enthousiasme au vélo, ce sont bien les sumos qui y dominent en matière de prestige. Chris Froome et une partie de ses poursuivants de juillet dernier ont précisément pu juger sur pièces de la valeur et de la solidité de ces demi-dieux, en bénéficiant d'une séance d'initiation avec les espoirs de la discipline… tous âgés de moins de 18 ans. Et s'il avait su dompter avec autorité le Mont Ventoux, le Maillot Jaune a tout juste réussi, en jetant ses 70 kilos de muscles sur l'apprenti sumo, à le déplacer d'une poignée de centimètres ! « Et encore, je me suis retrouvé face à un des plus petits », admet le Britannique, qui n'exclut pas d'inviter son adversaire du jour à son stage de Ténérife pour prendre sa revanche sur les reliefs des îles des Canaries : « J'ai peut-être même mes chances de le lâcher dans les descentes… »

Souvent le plus costaud dans les dernières lignes droites, Marcel Kittel n'a pas été beaucoup plus percutant que Froome face aux bébés colosses. D'ailleurs, ni le maillot vert Peter Sagan, ni le champion du monde Rui Costa, ni le vainqueur de l'Alpe d'Huez Christophe Riblon, n'ont pu rivaliser avec eux. Une fois sortis du Saitama Sakae High School, les coureurs se sont ensuite inclinés devant des spécimens de bonsaïs dont certains ont été soignés pendant plus de 1000 ans par des générations de jardiniers. C'est ensuite avec une assemblée de journalistes que Froome et sa bande avaient rendez-vous. A l'applaudimètre, les Européens et autres Australiens ont cette fois été coiffés par les deux seuls Japonais ayant terminé le Tour de France : Yukiya Arashiro et Fumiyuki Beppu. Les comptes se règleront demain sur le circuit de 2,7 km tracé dans les rues de Saitama.

Classements

S'abonner

Recevez des informations exclusives du Saitama Criterium