Périgueux

La reconquête des abords de la cathédrale Saint-Front

Impossible de parler de Périgueux sans évoquer la cathédrale Saint-Front dont l'imposante silhouette intrigue le regard des visiteurs. Bâtie au sommet d'une colline dominant la rivière Isle, cet édifice d'inspiration byzantine présente un plan rarement utilisé en Europe occidentale : un plan en croix grecque (ou plan centré) surmonté de 5 coupoles. Dès 1852, Paul Abadie, contemporain de Viollet-Le-Duc, entreprend des travaux titanesques pour sauver le monument de la ruine. En 1870, il remporte le concours d'architecture pour la construction du sacré cœur et s'inspire de la cathédrale de Périgueux. Situé sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle, cet édifice est aujourd'hui, classé - à ce titre - patrimoine mondial de l'UNESCO.

Mettre en valeur ce lieu emblématique en redonnant un nouveau visage aux espaces publics le ceinturant, et par là même à cette entrée de ville conduisant au secteur sauvegardé, tel a été l'objectif des travaux d'aménagement des abords de la cathédrale Saint-Front lancés en septembre 2013 par la Ville de Périgueux. Achevé en juin 2014, ce chantier d'envergure (3 600 m2) a consisté à redonner plus de place aux cheminements piétons et à favoriser l'accessibilité des personnes à mobilité réduite, tout en maîtrisant l'emprise de la circulation routière. A titre d'exemples, un vaste parvis a été créé devant l'entrée de l'édifice cultuel, sur la place Daumesnil qui accueillait auparavant un parking, et les trottoirs, rue Denfert-Rochereau et avenue Daumesnil, ont été élargis.  

Sites internet

Vue panoramique de Périgueux © Dominique LOUISCathédrale Saint Front © Ville de PérigueuxCathédrale Saint Front © Ville de PérigueuxMarché © Ville de Périgueux
Ville-étape pour la 3e fois
Préfecture de la Dordogne (24)
Population : 31 300 habitants (Périgourdins)
Économie : industrie agroalimentaire, pôle universitaire, école hôtelière, tourisme
Culture : tour gallo-romaine de Vésone, vestiges de l'amphithéâtre romain, tour Mataguerre, château Barrière du XIIe siècle, cathédrale Saint-Front, église Saint-Étiennede-la-Cité, site-musée gallo-romain Vesunna, Musée d'art et d'archéologie du Périgord, musée militaire du Périgord. Festivals : Mimos (festival du mime), salon international du livre gourmand, Sinfonia (festival de musique baroque)
Sport : CAPD rugby (Fédérale 1). Événements : National de pétanque, Open Gaz de France (tournoi international de tennis féminin), les 100 tours des boulevards (cyclisme), Semi-marathon, Jumping national
Spécialités : sauce Périgueux (truffe et foie gras), pâté de Périgueux (foie gras et farce charcutière à la truffe dans une croûte de pâte), gâteau aux noix, omelette aux cèpes, truffes
Développement durable : 5 kilomètres de pistes cyclables, 15 kilomètres de voie verte en agglomération, Marianne d'or du développement durable pour le réaménagement du quartier du Gour-de-l'Arche en 2013
Labels : Ville d'Art et d'Histoire, 4 fl eurs, Ville Amie des Enfants, station de tourisme

Anquetil de bout en bout

Les Périgourdins ont accueilli dans leur ville les deux chronos qui les liaient déjà à Bergerac, en 1961 et en 1994. Le premier s'achevait en ville et avait vu Jacques Anquetil confirmer sa domination sans partage sur cette édition. Vainqueur sous la pluie à 43,6 km/h de moyenne, le Normand allait réussir dans son pari de porter le maillot jaune du premier au dernier jour de course. Sans une crevaison, Maître Jacques aurait même sans doute dépassé son dauphin, Charly Gaul qui, poussé par cette menace, réalisa un excellent chrono pour terminer à la deuxième place, à presque trois minutes du Français. Cette belle performance permit au Luxembourgeois de chiper la deuxième place au général à l'Italien Guido Carlesi. En 1994, dans le sens inverse, Miguel Indurain s'était montré tout aussi impressionnant sur les 64 km du parcours, reléguant son principal rival, Tony Rominger, à exactement deux minutes.

Périgueux est aussi la ville natale de Didier Virvaleix, qui disputa le Tour 1991 avant de connaître une deuxième carrière dans la course à pied.

Ville-étape pour la 3e fois
Préfecture de la Dordogne (24)
Population : 31 300 habitants (Périgourdins)
Économie : industrie agroalimentaire, pôle universitaire, école hôtelière, tourisme
Culture : tour gallo-romaine de Vésone, vestiges de l'amphithéâtre romain, tour Mataguerre, château Barrière du XIIe siècle, cathédrale Saint-Front, église Saint-Étiennede-la-Cité, site-musée gallo-romain Vesunna, Musée d'art et d'archéologie du Périgord, musée militaire du Périgord. Festivals : Mimos (festival du mime), salon international du livre gourmand, Sinfonia (festival de musique baroque)
Sport : CAPD rugby (Fédérale 1). Événements : National de pétanque, Open Gaz de France (tournoi international de tennis féminin), les 100 tours des boulevards (cyclisme), Semi-marathon, Jumping national
Spécialités : sauce Périgueux (truffe et foie gras), pâté de Périgueux (foie gras et farce charcutière à la truffe dans une croûte de pâte), gâteau aux noix, omelette aux cèpes, truffes
Développement durable : 5 kilomètres de pistes cyclables, 15 kilomètres de voie verte en agglomération, Marianne d'or du développement durable pour le réaménagement du quartier du Gour-de-l'Arche en 2013
Labels : Ville d'Art et d'Histoire, 4 fl eurs, Ville Amie des Enfants, station de tourisme

Sites internet

A Voir

Tour de Vésone

Edifiée au IIe siècle, cette tour, haute de 24 m et d'un diamètre de 20 m, représente la partie centrale d'un des temples circulaires les plus vastes de la Gaule romaine. Elle témoigne de Vesunna, ancienne capitale romaine des Pétrocores (peuple gaulois établi dans l'actuel Dordogne).

Le jardin des Arènes

Ce jardin public, dont certains arbres sont séculaires, possède des plans d'eau, des aires de jeux pour les petits. Il a la particularité d'être entouré par des vestiges de l'amphithéâtre romain (Ier siècle), classé monument historique en 1840. On aperçoit encore quelques vomitoires, cages d'escalier et voûtes.

Le site-musée Vesunna

En 1959, des fouilles archéologiques ont révélé les vestiges d'une domus (villa romaine), richement ornée de peintures murales et de mosaïques. Mis en valeur par un projet scénographique et architectural de Jean-Nouvel, Vesunna protège le site archéologique classé monument historique en 1963 et présente des collections sur la ville antique et sur la vie de ses habitants entre les Ier et IIIe siècles de notre ère. Le musée bénéficie de l'appellation Musée de France depuis le 19 novembre 2009.
www.perigueux-vesunna.fr

Le MAAP

Le musée d'art et d'archéologie du Périgord est une grande institution du XIXe. Premier musée créé en Dordogne, il propose un parcours autour de l'histoire des arts visuels de la préhistoire à nos jours. Riche de 18 500 références, la collection Préhistoire est d'ailleurs considérée comme la quatrième de France et fait l'objet de nombreuses recherches.
www.perigueux-maap.fr

Le secteur sauvegardé

Le secteur sauvegardé de Périgueux s'étend sur un peu plus de 21,5 ha. Ce quartier correspondant à la ville Médiévale Renaissance, reflète encore l'ambiance médiévale de cet ancien bourg marchand. Les maisons à pans de bois côtoient les demeures d'architecture civile romane et les hôtels particuliers Renaissance.

Tour de Vesone © Ville de PérigueuxParc de Vesone © OTCA de PérigueuxMusée Vesunna © Ville de PérigueuxSecteur sauvegardé de Périgueux © Dominique Louis / Aero-D-Clic
Ville-étape pour la 3e fois
Préfecture de la Dordogne (24)
Population : 31 300 habitants (Périgourdins)
Économie : industrie agroalimentaire, pôle universitaire, école hôtelière, tourisme
Culture : tour gallo-romaine de Vésone, vestiges de l'amphithéâtre romain, tour Mataguerre, château Barrière du XIIe siècle, cathédrale Saint-Front, église Saint-Étiennede-la-Cité, site-musée gallo-romain Vesunna, Musée d'art et d'archéologie du Périgord, musée militaire du Périgord. Festivals : Mimos (festival du mime), salon international du livre gourmand, Sinfonia (festival de musique baroque)
Sport : CAPD rugby (Fédérale 1). Événements : National de pétanque, Open Gaz de France (tournoi international de tennis féminin), les 100 tours des boulevards (cyclisme), Semi-marathon, Jumping national
Spécialités : sauce Périgueux (truffe et foie gras), pâté de Périgueux (foie gras et farce charcutière à la truffe dans une croûte de pâte), gâteau aux noix, omelette aux cèpes, truffes
Développement durable : 5 kilomètres de pistes cyclables, 15 kilomètres de voie verte en agglomération, Marianne d'or du développement durable pour le réaménagement du quartier du Gour-de-l'Arche en 2013
Labels : Ville d'Art et d'Histoire, 4 fl eurs, Ville Amie des Enfants, station de tourisme

Sites internet

vidéo13/06/2014 

Les villes étapes 2014 : visitez Périgueux

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 21

Classements à l'issue de l'étape 21

Mécénat et Environnement

Amaury Sport Organisation est engagé depuis sa création dans diverses activités de mécénat. Pour l’accessibilité du Tour pour tous. Lire la suite

Amaury Sport Organisation est engagé dans une démarche d'intégration de l'environnement dans l'organisation de ses courses. Lire la suite

Les maillots du Tour

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Sondage

Qui a le plus chances de s’imposer sur l’étape des Champs-Elysées ?

  • Marcel Kittel37.14%
  • Alexander Kristoff12.44%
  • André Greipel7.74%
  • Mark Renshaw2.15%
  • Peter Sagan 40.53%
4004 votes

Découvrir le guide historique

Partenaires du Tour