Ajaccio

Le Festival Abyss

Au mois de mai s'est tenu le premier Festival Abyss de l'image sous-marine d'Ajaccio. Le thème de cette première édition était la protection de la mer et de ses ressources, devenue une cause planétaire. Plus de dix heures de projections ont eu lieu au palais des congrès d'Ajaccio, avec la présentation des plus grands films et documentaires tournés par des réalisateurs célèbres tels que Jacques Perrin, Yann Arthus Bertrand, Ruppert Murray ou encore Luc Besson.

Abyss, ce fut aussi des rencontres et des échanges avec les acteurs de la protection de la mer et la projection du film Planète Océan pour la fondation Good Planet et Paradis Blanc pour la fondation Maud Fontenoy, venue sensibiliser les spectateurs à la préservation des mers et des océans.

Des conférences sur les requins en Méditerranée, une exposition sur les épaves et des rencontres avec les membres de l'observatoire maritime Corsicamare Osservazione ont été les autres temps forts de ce festival. Par ailleurs, des prix ont été attribués aux photographes et cinéastes amateurs pour des films et clichés sous-marins.

Abyss offrait en exclusivité la possibilité de plonger et de photographier une épave interdite, le P40 Curtiss, qui repose à 11m. au cœur des eaux militaires de la base aéronavale d'Aspretto.

Sites internet

Abyss © Festival International de l'image sous-marine d'AjaccioMoteur 12 cylindres du P40 © David PaoliCongrès Jean-Louis Lascoux © Ville d’AjaccioAbyss © Festival International de l'image sous-marine d'Ajaccio
Ville étape inédite
65.000 habitants
Préfecture de région et Préfecture de Corse-du-Sud
Spécialités : bruccio frais, charcuterie, beignets, aziminu (bouillabaisses), canistrelli (biscuit), vins AOC
Économie : tourisme, administrations.
Personnalités : Napoléon Bonaparte, le cardinal Fesch. Tino Rossi, Alizée (chanteurs), Roland Magdane (humoriste), Morio Matsui (peintre japonais), Jérôme Ferrari (Goncourt 2012).
Sport : AC Ajaccio, Gazélec Ajaccio (football), hippodrome de Vignetta, Régates impériales (mai)
Culture : Festival du cinéma espagnol et latino-américain (février), printemps des poètes (mars), rencontres cinéma et histoire (avril), ABYSS festival international de l'image sous-marine (mai), fêtes napoléoniennes (aout), festival du cinéma italien (octobre), festival du cinéma anglais et irlandais (décembre), festival de la BD (décembre)  
Labels : station climatique, ville d'art et d'histoire, Grand site de France et Natura 2000 (Iles des Sanguinaires et Pointe de la Prata

Les Grandes Dates

  • Moyen âge

    Existence depuis l’Antiquité d’une localité côtière, désertée au VIIIe siècle.
  • 1492

    La première pierre d’Ajaccio, dont la construction est décidée par les Génois, est posée en avril 1492 sur un promontoire appelé Capo di Bolo.
  • XVIe et XVIIe siècle

    Les constructions d'édifices religieux se succèdent : la cathédrale, et les églises de San Rucchellu, Saint-Érasme et Saint-Jean-Baptiste. L'édification de la maison natale de Napoléon, rue Saint-Charles, est commencée au milieu du XVIIe siècle.
  • 1769

    Ajaccio devient Française après la défaite des troupes de Pascal Paoli à Ponte-Novu.
  • 1801

    Le plan d’extension et d’embellissement présenté par le premier consul Napoléon Bonaparte transforme la ville et la sort de ses remparts. 1811 – Ajaccio devient chef-lieu du département de la Corse.
  • 1811

    Ajaccio devient chef-lieu du département de la Corse.
  • 1826

    Construction de la préfecture, de la mairie et du théâtre.
  • 1860

    Aménagement du Quartier des étrangers. Ajaccio devient un lieu de villégiature prisé du second Empire.
  • 1943

    Ajaccio est la première ville française libérée, le 9 septembre.
  • 1970

    Ajaccio devient chef-lieu de la région corse puis de la Collectivité territoriale de la Corse en 1991.
  • 1976

    Ajaccio devient préfecture du département de la Corse-du-Sud.
Eglise Saint-Jean-Baptiste © Jean-Pierre GalichonPasquale Paoli, portrait par William Beckey, 1810Place de Gaulle, Napoléon et ses Frères © Ville d’Ajaccio
Ville étape inédite
65.000 habitants
Préfecture de région et Préfecture de Corse-du-Sud
Spécialités : bruccio frais, charcuterie, beignets, aziminu (bouillabaisses), canistrelli (biscuit), vins AOC
Économie : tourisme, administrations.
Personnalités : Napoléon Bonaparte, le cardinal Fesch. Tino Rossi, Alizée (chanteurs), Roland Magdane (humoriste), Morio Matsui (peintre japonais), Jérôme Ferrari (Goncourt 2012).
Sport : AC Ajaccio, Gazélec Ajaccio (football), hippodrome de Vignetta, Régates impériales (mai)
Culture : Festival du cinéma espagnol et latino-américain (février), printemps des poètes (mars), rencontres cinéma et histoire (avril), ABYSS festival international de l'image sous-marine (mai), fêtes napoléoniennes (aout), festival du cinéma italien (octobre), festival du cinéma anglais et irlandais (décembre), festival de la BD (décembre)  
Labels : station climatique, ville d'art et d'histoire, Grand site de France et Natura 2000 (Iles des Sanguinaires et Pointe de la Prata

Sites internet

Ajaccio

En 1966, l'avant-dernière étape de Paris-Nice se concluait à Ajaccio par une victoire de l'Italien Michele Dancelli. Raymond Poulidor, lui, quittait l'île avec un maillot de leader bien difficile à conserver : son plus impitoyable contradicteur, Jacques Anquetil, l'en dépossédait le lendemain à Nice lors de l'ultime étape. Le parfum de la Course au soleil pourrait également se dégager lors de cette deuxième étape, dont les difficultés ne sont pas sans rappeler les reliefs de l'arrière-pays niçois.

Ajaccio est également la ville d'origine de plusieurs coureurs qui ont marqué l'histoire du cyclisme corse puisque deux d'entre eux ont participé à la Grande Boucle.

Pierre Bordigoni, fondateur du club de l'AC Ajaccio et créateur du Tour de Corse, participa, sous les couleurs de l'équipe Armor, à l'édition 1910 du Tour de France, qu'il ne put terminer.

En 1919, c'est le courageux indépendant Napoléon Paoli, marchand de cycles installé à Antibes qui tenta l'aventure du Tour. Il arriva hors délais à Cherbourg, la ligne démontée et les officiels couchés depuis longtemps. Nullement découragé, il remit ça l'année suivante et fut tour à tour percuté par un âne, puis retardé par une chute de pierres, qui lui fit perdre son chemin dans les Pyrénées.

Plus près de nous, Dominique Bozzi – « Doumé » pour les intimes – fut le premier Corse à passer professionnel en 1995 aux côtés de Luc Leblanc dans la formation Le Groupement, après avoir enlevé la médaille d'argent l'année précédente aux Mondiaux de 100 km par équipes. « Doumé » a joué un rôle de premier plan dans la venue du Tour en Corse

Jacques Anquetil, 27 juin 1963 © Nationaal Archief
Ville étape inédite
65.000 habitants
Préfecture de région et Préfecture de Corse-du-Sud
Spécialités : bruccio frais, charcuterie, beignets, aziminu (bouillabaisses), canistrelli (biscuit), vins AOC
Économie : tourisme, administrations.
Personnalités : Napoléon Bonaparte, le cardinal Fesch. Tino Rossi, Alizée (chanteurs), Roland Magdane (humoriste), Morio Matsui (peintre japonais), Jérôme Ferrari (Goncourt 2012).
Sport : AC Ajaccio, Gazélec Ajaccio (football), hippodrome de Vignetta, Régates impériales (mai)
Culture : Festival du cinéma espagnol et latino-américain (février), printemps des poètes (mars), rencontres cinéma et histoire (avril), ABYSS festival international de l'image sous-marine (mai), fêtes napoléoniennes (aout), festival du cinéma italien (octobre), festival du cinéma anglais et irlandais (décembre), festival de la BD (décembre)  
Labels : station climatique, ville d'art et d'histoire, Grand site de France et Natura 2000 (Iles des Sanguinaires et Pointe de la Prata

Sites internet

A voir

Les Sanguinaires

L'archipel des Sanguinaires, paradis des oiseaux de mer et des dauphins. A la belle saison, des excursions en bateau au départ du port Tino Rossi permettent d'accéder au site. De nombreux récits de voyageurs évoquent la majesté des lieux. Alphonse Daudet y situe l'action d'une de ses lettres : « Figurez-vous une île rougeâtre et d'aspect farouche; le phare à une pointe, à l'autre une vieille tour génoise », « Encore un joli coin que j'avais trouvé là pour rêver et être seul ».

La maison Bonaparte (Monument Historique)

La maison actuelle est la deuxième demeure ajaccienne de la famille Bonaparte, qui était venue d'Italie à la fin du XVe siècle. Cette maison ne cessa de s'agrandir au fil des ans.
En 1764, Charles-Marie Bonaparte, avocat au conseil supérieur de la Corse, épouse Letizia Ramolino, issue d'une excellente famille d'Ajaccio. Le nouveau ménage occupe l'étage noble de la maison où habite encore le reste de la famille. Leur fils aîné, Joseph, naît à Corte, mais Napoléon, Lucien, Louis, Jérôme et leurs trois sœurs voient le jour dans cette maison aménagée avec un certain luxe.
En 1793, la famille Bonaparte acquise à la République, doit quitter l'île tombée aux mains de Paoli et des Anglais. Leur maison est pillée et leurs propriétés rurales dévastées.
Letizia peut regagner la Corse en 1797 et, grâce à d'importantes indemnités, elle agrandit et embellit la maison par l'achat d'un appartement et d'un nouveau mobilier. À son retour d'Egypte en 1799, le général Bonaparte découvre une maison rénovée où il ne reviendra plus.

Musée Fesch (Monument Historique)

L'édifice a été construit à la demande du cardinal Fesch, oncle maternel de Napoléon Ier afin d'abriter un institut des Arts et des sciences. Ce grand amateur d'art légua à sa ville natale plus de mille tableaux. Le musée Fesch est le plus important musée de France après le Louvre en matière de peintures italiennes.

Palais Lantivy (Monument Historique)

Aujourd'hui la Préfecture, il a été construit en 1826 selon les plans de l'Architecte Alfonse-Henri de Gisors (1796-1866). Sa construction s'inscrit dans « le plan d'extension et d'embellissement » proposé par Napoléon Bonaparte, 1er Consul, qui marque le début du développement d'Ajaccio.

La cathédrale (Monument Historique)

La construction de la cathédrale de l'Assomption, entreprise en 1577, est achevée en 1593 sous l'épiscopat de Monseigneur Giulio Giustiniani dont les armoiries figurent au-dessus du portail en marbre de Carrare. L'édifice est typique de l'architecture de la Contre-Réforme : élevé sur un plan en croix latine, sa croisée de transept est éclairée par une coupole sur pendentif. Les fonts baptismaux en marbre sont rehaussés d'un couronnement en bronze. L'Empereur y fut baptisé le 21 juillet 1771.

Iles Sanguinaires © Ville d’AjaccioMaison natale de Napoléon Bonaparte © Jean-Pierre GalichonPalais Fesch, Musée des Beaux Arts © Ville d’AjaccioCathédrale Notre Dame de l’Assomption © Ville d’AjaccioPort Tino Rossi © Ville d’AjaccioPlace Foch, la Statue de Napoléon 1er Consul © Ville d’Ajaccio
Ville étape inédite
65.000 habitants
Préfecture de région et Préfecture de Corse-du-Sud
Spécialités : bruccio frais, charcuterie, beignets, aziminu (bouillabaisses), canistrelli (biscuit), vins AOC
Économie : tourisme, administrations.
Personnalités : Napoléon Bonaparte, le cardinal Fesch. Tino Rossi, Alizée (chanteurs), Roland Magdane (humoriste), Morio Matsui (peintre japonais), Jérôme Ferrari (Goncourt 2012).
Sport : AC Ajaccio, Gazélec Ajaccio (football), hippodrome de Vignetta, Régates impériales (mai)
Culture : Festival du cinéma espagnol et latino-américain (février), printemps des poètes (mars), rencontres cinéma et histoire (avril), ABYSS festival international de l'image sous-marine (mai), fêtes napoléoniennes (aout), festival du cinéma italien (octobre), festival du cinéma anglais et irlandais (décembre), festival de la BD (décembre)  
Labels : station climatique, ville d'art et d'histoire, Grand site de France et Natura 2000 (Iles des Sanguinaires et Pointe de la Prata

Sites internet

Ajaccio première ville française libérée

Souvent occultée par le débarquement en Normandie, la libération de la Corse fut le véritable prélude à la libération de la Corse et Ajaccio fut la première ville libérée de France.

À partir du 11 novembre 1942, 80 000 Italiens et 14 000 Allemands occupaient la Corse, soit presque un occupant pour deux habitants. Pourtant, l'île fut libérée la première, avant l'intervention des forces anglo-américaines. Cet exploit est dû au seul mérite de ses maquisards, auxquels sont venus se joindre les Italiens ralliés après la capitulation de l'Italie, et les troupes françaises d'Afrique du Nord. Alors que le 5 novembre de cette même année était créé le Comité parisien de Libération, en Corse la lutte armée était déjà achevée et victorieuse. L'appel à l'insurrection lancé par le Comité disait d'ailleurs : « dressez-vous contre l'occupant et les traîtres, à l'exemple de nos vaillants frères de la Corse…» Le 9 septembre en effet, l'insurrection avait déjà éclaté à Ajaccio, faisant d'elle la première ville de France libérée, et le 4 octobre 1943, la libération de Bastia avait marqué la fin de l'occupation en Corse.

Comme le proclamait le Comité Français de la Libération Nationale par radio le 21 septembre 1943 : « La Corse aura cet honneur d'être le premier morceau de France libéré par le courage de son peuple et la valeur de ses armes ». Un honneur que le général De Gaulle en personne réaffirma en débarquant à Ajaccio le 8 octobre 1943 : «Les patriotes corses groupés par le Front National auraient pu attendre que la victoire des armées réglât heureusement leur destin. Mais ils voulaient eux-mêmes être des vainqueurs...».

La libération de la Corse joua en effet un rôle majeur dans la poursuite des hostilités. L'île a servi de base aéronavale pour les liaisons maritimes, de base d'attaque contre l'Italie encore allemande, et enfin de base de départ pour le débarquement en Provence, le 15 août 1944...

Ville étape inédite
65.000 habitants
Préfecture de région et Préfecture de Corse-du-Sud
Spécialités : bruccio frais, charcuterie, beignets, aziminu (bouillabaisses), canistrelli (biscuit), vins AOC
Économie : tourisme, administrations.
Personnalités : Napoléon Bonaparte, le cardinal Fesch. Tino Rossi, Alizée (chanteurs), Roland Magdane (humoriste), Morio Matsui (peintre japonais), Jérôme Ferrari (Goncourt 2012).
Sport : AC Ajaccio, Gazélec Ajaccio (football), hippodrome de Vignetta, Régates impériales (mai)
Culture : Festival du cinéma espagnol et latino-américain (février), printemps des poètes (mars), rencontres cinéma et histoire (avril), ABYSS festival international de l'image sous-marine (mai), fêtes napoléoniennes (aout), festival du cinéma italien (octobre), festival du cinéma anglais et irlandais (décembre), festival de la BD (décembre)  
Labels : station climatique, ville d'art et d'histoire, Grand site de France et Natura 2000 (Iles des Sanguinaires et Pointe de la Prata

Sites internet

vidéo30/06/2013 

Les villes étapes 2013 : visitez Ajaccio

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 21

Classements à l'issue de l'étape 21

Vainqueur de l'étapeRetrouvez les cotes du PMU avant le départ de l'étape
Vainqueur finalAucun pari n'est actuellement disponible

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Sondage

5 coureurs ont gagné des étapes au sprint. Qui a le plus de chances de gagner à Paris ?

  • Marcel Kittel14.93%
  • Simon Gerrans1.08%
  • Mark Cavendish54.21%
  • André Greipel5.5%
  • Peter Sagan24.28%
14123 votes

Partenaires du Tour