Samedi 30 juin 2012

PrologueLiège / Liège

Départ 14h00 GMT 2+

Le grand pont liégeois pour Cancellara

Résumé de l'étape30.06.2012Prologue- Liège / Liège

Huit ans après sa première journée sur le Tour de France, qui s'était achevée avec le Maillot Jaune à l'issue d'un prologue déjà disputé à Liège, Fabian Cancellara s'impose, cette fois sans surprise, sur un parcours quasi-identique. Spartacus devient surtout le deuxième coureur de l'histoire, après Bernard Hinault, à endosser le Maillot Jaune pour la cinquième fois après le contre-la-montre inaugural du Tour. Il devance de 7 secondes Bradley Wiggins, qui se souviendra peut-être qu'en 2004, le 2ème du prologue s'était précisément imposé sur le Tour. Le Britannique, qui a battu d'extrême justesse le champion de France du chrono Sylvain Chavanel, peut aussi se réjouir de voir ses principaux rivaux pour la victoire en léger retrait, à commencer par Cadel Evans, 13ème à 17''.

Lancaster, plus rapide que Grivko
Si Tom Veelers, novice sur le Tour de France, s'est chargé d'ouvrir le défilé des coureurs, les honneurs ont été de courte durée puisque son temps de référence a été immédiatement effacé par Simon Gerrans. L'Australien n'a pas profité longtemps de sa position au sommet du classement provisoire, puisqu'Andriy Grivko l'a délogé à peine deux minutes plus tard. Le temps du rouleur ukrainien a résisté aux assauts de Jens Voigt et de David Millar, mais pas à celui de Brett Lancaster, ancien vainqueur d'un prologue du Giro… en 2005.

Boasson Hagen, pour 6 centièmes de seconde
Le chronomètre est impitoyable pour le lanceur officiel de Matt Goss dans l'équipe Orica-GreenEdge : Lancaster cède sa place à Edvald Boasson-Hagen pour seulement 6 centièmes de secondes. Le verdict est beaucoup plus net avec l'arrivée de Sylvain Chavanel, qui éclipse le chrono de Boasson-Hagen de 4'', à une moyenne de 52,3 km/h.

Gilbert dynamisé par son public
La dimension affective de l'enjeu joue souvent sur la performance. Philippe Gilbert en donne une parfaite illustration en allant chercher sous les acclamations du public le 4ème temps provisoire, à 6'' de Chavanel. Tout comme l'émotion, la malchance joue aussi son rôle sur ce type d'exercice. Ainsi, c'est une crevaison qui prive Tony Martin de ses espoirs de Maillot Jaune, alors qu'il venait de passer dans la même seconde que le Français au point de chronométrage intermédiaire (km 3,5).

Cancellara, évidemment
Le coup du sort de Martin bénéficie à Sylvain Chavanel, mais la baraka change de camp avec l'entrée en action de Bradley Wiggins. Si le Britannique se montre en net retrait à mi-parcours, enregistrant un retard de 6'', son déboulé final dans les rues de Liège anéantit de façon cruelle le rêve de Chavanel. La suite du programme efface toutefois ses remords, puisque la démonstration de supériorité signée Cancellara ne laisse aucune ambiguïté.  Le quadruple   champion du monde passe avec une seconde d'avance sur Wiggins au point de chronométrage intermédiaire, puis porte son avantage à 7 secondes sur la ligne d'arrivée. Pour la cinquième fois de sa carrière, il endosse le Maillot Jaune à l'issue du contre-la-montre inaugural du Tour de France.

Prologue Liège / Liège

Tout sur l'étape journal de l'étape

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 5

Classements à l'issue de l'étape 5

Vainqueur de l'étapeRetrouvez les cotes du PMU avant le départ de l'étape
Vainqueur finalAucun pari n'est actuellement disponible

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Sondage

Peter Sagan est-il capable de battre Greipel et Cavendish dans un sprint massif ?

  • Oui0%
  • Non0%
0 vote

Partenaires du Tour