Mercredi 18 juillet 2012

Étape 16Pau / Bagnères-de-Luchon

Départ 11h20 GMT 2+

Voeckler, les pois à Luchon

Résumé de l'étape18.07.2012Étape 16- Pau / Bagnères-de-Luchon

Chasseur d'étapes de premier rang, Thomas Voeckler est parti à l'assaut d'une des plus exigeantes de l'édition 2012, avec le franchissement des cols d'Aubisque, du Tourmalet, d'Aspin et de Peyresourde. Engagé dans une échappée de 38 coureurs il a orchestré une sélection au long cours et bataillé pour s'approprier les points de la montagne sur chacune des ascensions. Après avoir éliminé son dernier rival, Brice Feillu, dans l'ascension menant au col de Peyresourde, Voeckler a terminé sa misssion en solitaire. Déjà vainqueur avec le maillot tricolore il y a deux ans à Bagnères-de-Luchon, il y endosse cette fois-ci le maillot à pois, conquis avec 4 points d'avance sur Kessiakoff au final. Entre les favoris, la ligne d'arrivée a acté le recul de Cadel Evans, qui perd près de 5 minutes sur Wiggins dans l'étape du jour. A défaut de faire flancher le Maillot Jaune, Vincenzo Nibali prend de l'assurance en tant que prétendant au podium final.

38 coureurs dans l'échappée
Les candidats à l'échappée sont nombreux en début d'étape. D'ailleurs, Izaguirre (EUS), Koren (LIQ), Paolini (KAT), Gusev (KAT), Roy (FDJ), Ten Dam (RAB) et Cobo (MOV), qui se détachent légèrement au km 7, sont rapidement repris. C'est en définitive un groupe beaucoup plus volumineux qui se forme au km 20, avec 38 coureurs : Cummings, Hincapie (BMC), Popovych, Voigt (RNT), Voeckler, Arashiro (EUC), Azanza, Izaguirre, Martinez (EUS), Hondo, Marzano, Stortoni (LAM), D.Martin (GRS), Bouet, Minard (ALM), Taaramae, Dumoulin (COF), Feillu, Levarlet, Marino (SAU), Hoogerland, Vals Ferri (VCD), Caruso, Trofimov, Vorganov (KAT), Casar, Fédrigo, Ladagnous (FDJ), Kruijswijsk, Ten Dam (RAB), Costa, Karpets, Kiryienka (MOV), Paulinho, C.Sorensen (STB), Kessiakoff, Vinokourov (AST) et Sprick (ARG).

Kessiakoff encore dans le coup à l'Aubisque
La montée menant au col d'Aubisque , que le groupe aborde avec 3'40'' d'avance sur le peloton, ne donne lieu à aucune offensive. Dans le dernier kilomètre, les deux coureurs d'Europcar accélèrent pour permettre à Thomas Voeckler de se ruer sur les 25 points comptant pour le classement des grimpeurs, mais sans priver Kessiakoff des points de la deuxième place.

Dan Martin tire le premier
La montée vers le col du Tourmalet met fin à la cohésion du groupe, qui commence par perdre ses plus piètres grimpeurs, puis explose sur une accélération de Dan Martin à mi-ascension. Thomas Voeckler et Brice Feillu sont les seuls à suivre le coureur irlandais. Mais ce dernier est éliminé à 5 km  du sommet par une nouvelle montée en régime de Voeckler, qui passe au col en compagnie de Feillu. Les deux coureurs français mettent à profit la descente sur Sainte-Marie-de-Campan pour s'éloigner de Dan Martin, Kessiakoff et tous leurs anciens compagnons d'échappée. Une fois arrivés au col d'Aspin, leur travail est récompensé par un écart de 1'10'' sur Vinokourov, C.Sorensen et Voigt, et l'élimination de Kessiakoff pour les débats du maillot à pois.

Evans essoufflé par les Liquigas
Dans le peloton, c'est à 5 kilomètres du col d'Aspin que Liquigas durcit le ton. La manœuvre de Basso et Nibali ne déstabilise pas les hommes de Sky, mais essouffle Cadel Evans, qui lâche prise à 2,5 km du sommet. Il y est chronométré avec 45'' de retard sur Wiggins, et mène la poursuite durant une dizaine de kilomètres pour réintégrer le groupe… en ayant affiché ses faiblesses. La montée vers Peyresourde rappelle à Voeckler et Feillu que leurs poursuivants ne manquent pas de ressources, et spécialement Vinokourov et Sorensen, qui se rapprochent à 30'' à 7 km du col. C'est ce moment que choisit Thomas Voeckler pour quitter Brice Feillu, et filer dans un premier temps vers le maillot à pois qui l'attend à Peyresourde.  

Nibali secoue le groupe Maillot jaune
Pour aborder la plongée sur Bagnères-de-Luchon, Voeckler dispose d'une marge de 1'30'' sur C.Sorensen. En solitaire, le leader d'Europcar soigne encore un peu son avantage, et termine sa route sur les allées d'Etigny avec 1'40'' d'avance. Derrière, l'explication entre les favoris a principalement confirmé la déroute de Cadel Evans, qui voit le podium final du Tour lui échapper (7ème au général à 8'06'' de Wiggins). Vincenzo Nibali, qui a bousculé le groupe Maillot Jaune à 4 km du col de Peyresourde, a été capable de lâcher tout le monde, à l'exception de Bradley Wiggins et Chris Froome, avec qui il termine à la fois l'ascension et l'étape, à 7'09'' de Voeckler.  

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 5

Classements à l'issue de l'étape 5

Vainqueur de l'étapeRetrouvez les cotes du PMU avant le départ de l'étape
Vainqueur finalAucun pari n'est actuellement disponible

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Sondage

Peter Sagan est-il capable de battre Greipel et Cavendish dans un sprint massif ?

  • Oui0%
  • Non0%
0 vote

Partenaires du Tour