Jeudi 12 juillet 2012

Étape 11Albertville / La Toussuire - Les Sybelles

Départ 13h20 GMT 2+

Rolland, le double-doublé

Résumé de l'étape12.07.2012Étape 11- Albertville / La Toussuire - Les Sybelles

© A.S.O.

L'échappée du jour, qui a longtemps impliqué plus de 25 coureurs, a fondu sous l'impulsion des coureurs d'Europcar dans l'ascension menant au col de la Croix de Fer, et particulièrement de Christophe Kern, qui a préparé le terrain pour l'offensive de son leader. Alors qu'il n'avait plus que trois compagnons de route, Pierre Rolland s'est isolé dans les 10 derniers kilomètres, au plus fort de l'ascension finale vers La Toussuire, après avoir pourtant subi une chute en cours de route. En solitaire, le Français a résisté au retour du groupe Maillot Jaune, dans lequel Wiggins a pu contrôler les attaques de Nibali, et lâcher Cadel Evans. Rolland remporte sa deuxième étape sur le Tour de France, après l'Alpe d'Huez en 2011, et signe pour Europcar un deuxième succès consécutif après la victoire de Thomas Voeckler à Bellegarde-sur-Valserine.

Europcar prend en mains l'échappée
Les quatre ascensions de la grande étape alpestre du Tour 2012 n'impressionnent nullement les attaquants, qui se précipitent en nombre à l'avant de la course, formant des groupes imposants auxquels l'équipe Sky accorde toutefois une relative liberté.  Ils sont ainsi une trentaine à aborder les premières pentes menant au col de la Madeleine. Mais la recomposition de l'échappée s'organise autour d'une ossature de sept coureurs, avec Koren (LIQ), D.Martin (GRS), Riblon (ALM), Hoogerland (VCD), C.Sorensen (STB), Kiserlovski et Vinokourov (AST). Alejandro Valverde (MOV) rejoint le premier ce groupe, qui monte jusqu'à 28 éléments au fil des contre attaques, avec Moinard (BMC), Horner (RNT), Kern, Malacarne, Rolland (EUC), Izagirre (EUS), Scarponi, Marzano (LAM), Basso, Koren (LIQ), D.Martin (GRS), Kadri, Riblon, Bouet (ALM), Feillu (SAU), Hoogerland (VCD), Trofimov (KAT), Kruijswijk, Ten Dam (RAB), Valverde, Kyryienka (MOV), C.Sorensen (STB), Kessiakoff, Keserlovski, Vinokourov (AST), Leipheimer, P.Velits (OPQ) et Weening (ARG).

P.Velits domine la Madeleine
Les coureurs d'Europcar se chargent de définir le tempo durant l'essentiel de l'ascension. Mais dans le dernier kilomètre, Peter Velits est le plus vif pour aller chercher les 25 points promis au premier au col de la Madeleine. Le retard du groupe Maillot Jaune est alors de 2'55'' sur la tête de course.   

Un plan d'attaque pour Evans
Avec Kessiakoff, Velits creuse un écart dans la descente, mais dès le début de l'ascension menant au col de la Croix de Fer, un regroupement s'opère à l'avant. 22 coureurs se lancent à l'assaut de cette deuxième difficulté, mais le rythme imposé par l'équipe Europcar, et en particulier Christophe Kern, aboutit à une sélection radicale. Pierre Rolland, qui partage ses efforts avec  Kessiakoff, Horner, C.Sorensen, Kiserlovski, Ten Dam, D.Martin et Kiryienka, accélère dans les derniers hectomètres pour entrer dans la course au maillot à pois mais bute sur Kessiakoff, qui remporte le souvenir Henri Desgrange. Pendant ce temps, Cadel Evans tente de mettre à exécution un plan d'attaque : après une accélération de Van Garderen, l'Australien lâche au km 81,5 le groupe Maillot Jaune, alors réduit à 8 coureurs (Wiggins, Froome, Porte, Rogers, Nibali, Pinot, Van den Broeck, Brajkovic). Malgré le soutien du maillot blanc et d'Amaël Moinard, qui avait anticipé en prenant l'échappée, Evans ne creuse pas plus de 20'' sur Wiggins. Le travail des Sky est effectué en douceur : le rival de « Wiggo » rentre dans le rang à 5 km du col.

Chute de Rolland
L'explication en tête de course se poursuit dans la montée vers le col du Mollard, où Pierre Rolland, qui bascule en tête, n'a plus que 2 compagnons de route, Kiryienka et Kiserlovski. Ce trio, qui devient ensuite un quatuor avec le retour de C.Sorensen, aborde l'ascension finale avec 1'15'' sur Ten Dam et Velits , 3'30'' sur le peloton. Entre temps, Rolland a dû fournir un effort pour garder le contact après une chute sans gravité à 26 km de l'arrivée.

Evans paye l'addition
Le train de l'équipe Sky imprime à son habitude le rythme dans la montée vers la Toussuire, mais les 3' d'avance dont disposent les échappés peuvent encore être suffisantes pour aller chercher l'étape. Pierre Rolland secoue à plusieurs reprises ses rivaux, pour s'isoler définitivement à 10 km de l'arrivée. Derrière le raid solitaire qu'il mène à l'avant de la course, une explication se joue entre les favoris. Nibali porte les attaques les plus convaincantes, d'abord à 12 km, puis en suivant un mouvement initié à 10 km par Brajkovic, Van den Broeck puis Pinot. Mais le travail de Froome et Wiggins, qui élimine Cadel Evans à 6,5 km de l'arrivée, permet aussi de revenir sur ce carré d'ambitieux. Pendant que le coureur français achève sa mission avec 55'' d'avance sur Thibaut Pinot, qui règle le groupe Maillot Jaune, Cadel Evans paye l'addition, ajoute 1'26'' de retard et quitte le podium provisoire du Tour.     

Étape 11 Albertville / Albertville

Tout sur l'étape journal de l'étape

Porteurs de maillots à l'issue du prologue

Classements à l'issue du prologue

Vainqueur de l'étapeRetrouvez les cotes du PMU avant le départ de l'étape
Vainqueur finalAucun pari n'est actuellement disponible

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur le Tour de France

Sondage

Fabian Cancellara endossera-t-il le premier Maillot Jaune du Tour pour la 5ème fois de sa carrière ?

  • Oui69.82%
  • Non30.18%
2333 votes

Partenaires du Tour