Bos, de justesse

Lundi 26 mai

Comme la veille à Anvers, c'est au sprint mais dans les rues de Rotterdam, que la deuxième étape de la World Ports Classic s'est achevée. Si près du but lors du récent Tour de Picardie, Ramon... Lire la suite

Greipel et Ciolek prennnent date

actualités24.04.2014Avant-course

La 3ème édition de la World Ports Classic convie les 24 et 25 mai prochains un échantillon de l'élite des sprinteurs pour un aller-retour Rotterdam-Anvers-Rotterdam. Plus de 350 kilomètres à parcourir sous haute tension.

C'est une nouvelle rentrée qui se profile pour les chasseurs d'étapes en tous genres sur les grandes courses par étapes. Un mois après la conclusion des grandes classiques de printemps, les amateurs de sprints et les maîtres du vent se retrouveront en Belgique et aux Pays-Bas pour une série de rendez-vous, dont la World Ports Classic constituera un test majeur. Les détails de l'aller-retour Rotterdam-Anvers-Rotterdam, dévoilés ce matin, confirment aux principaux prétendants de cette troisième édition qu'ils devront se dominer tout au long d'un week-end à haute intensité. En ouverture des débats, les 195 kilomètres au programme emmèneront le peloton pour un séjour prolongé en bord de mer, sur des portions particulièrement exposées au vent. Le lendemain, c'est sur 159 kilomètres que se jouera le dénouement, avec des échéances de sprints intermédiaires qui peuvent se révéler décisives à l'heure des comptes.

Cette explication en deux actes est convoitée par quelques-uns des grands spécialistes du sprint, avec la perspective de succéder à Nicolas Maes. Parmi les 18 équipes invitées, dont 7 formations de l'élite, André Greipel a fait le choix de la World Ports Classic pour préparer le Tour de France, accompagné de ses poissons-pilotes Jurgen Roelandts et Marcel Sieberg. Le Gorille devra certainement en découdre avec Gerald Ciolek, le vainqueur de Milan - San Remo 2013, mais aussi avec Gert Steegmans, ou encore Sam Bennett. Mais les Néerlandais auront certainement de sérieux arguments pour tenter de succéder aux Belges qui ont enlevé les deux premières éditions : avec Theo Bos, vainqueur de l'étape de Rotterdam en 2012, ou alors avec la révélation du pays dans la spécialité, Moreno Hofland, vainqueur quant à lui du sprint de Saint-Georges-sur-Baulche pendant Paris-Nice.

Voir toutes les actualités

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 2

Classements à l'issue de l'étape 2

Journal de l'étape

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur World Ports Classic

Partenaires de World Ports Classic