Démare et Terpstra, rois de la Corniche

actualités15.02.2014Après course

En 2012, au terme de sa première course professionnelle, Arnaud Démare s'était imposé devant les maîtres du sprint sur la corniche de Doha. Deux années plus tard, au même endroit, le Français s'est, à nouveau, adjugé l'ultime étape du Tour of Qatar. Le sprinter de 22 ans devance Daniele Bennati et Bernhard Eisel pour ouvrir son compteur de victoire 2014. En tête de l'épreuve au soir de la première étape, Niki Terpstra remporte cette 13e édition de la course. Le Néerlandais devance au final son coéquipier et quadruple vainqueur au Qatar, Tom Boonen.

Comme le veut la tradition, le Sealine Beach Resort, au sud de la péninsule, accueille les 147 coureurs toujours en lice pour la 6e et dernière étape du Tour of Qatar. Leader du classement général et porteur du Maillot Or depuis la première étape, Niki Terpstra (OPQ) compte un avantage de 17'' sur son coéquipier Tom Boonen au moment de s'élancer pour un ultime effort. Pas de quoi s'inquiéter donc pour le Néerlandais lors d'une étape qui a toutes les chances de s'achever par un sprint massif après 113,5 kilomètres sur le Corniche de Doha, d'autant qu'il n'y a plus que 16'' de bonifications à prendre. Sous un grand et beau soleil, il ne faut attendre que quelques instants pour constater la première attaque. Dès les premiers hectomètres en effet, cinq hommes parviennent à s'extraire du peloton : Sergent (TFR), Burghardt (BMC), Westra (AST), Bazzana (UHC) et Chtioui (SKD).

Les échappés, qui ne sont pas franchement menaçants pour le leader au général, voient leur avantage croître rapidement. Ils comptent en effet 1'20 d'avance au km 7 puis 2'50 au km 35. Alors qu'ils entrent sur le circuit final de six kilomètres, ils possèdent encore 2'30 d'avance au premier passage sur la ligne. Il reste alors 10 tours à parcourir. L'écart passe cependant à 51” au premier sprint de bonifications (km 73,5, 4e passage sur la ligne), remporté par le champion de Tunisie Rafaa Chtioui devant Sergent et Westra.

Le peloton emmené par les formations Omega Pharma – Quickstep, Lotto – Belisol et Orica – Greenedge, semble avoir la main mise sur les fuyards et l'écart augmente pour atteindre 1'55 au deuxième sprint intermédiaire (km 90,5, 7e passage) où Westra devance Sergent et Burghardt. Les solides rouleurs en tête parviennent à résister jusqu'au dernier tour et sont finalement repris juste avant la flamme rouge du dernier kilomètre.

Comme prévu, c'est à un sprint massif que va assister le nombreux public présent tout autour de la corniche de Doha. Face à certains ténors de la discipline, Arnaud Démare s'en sort le mieux et s'impose brillamment devant Daniele Bennati (TCS) et Bernhard Eisel (SKY). Devenu un habitué des lieux depuis sa première victoire il y a deux ans alors qu'il découvrait tout juste le monde professionnel à seulement 20 ans, le Picard démontre une nouvelle fois qu'il faudra compter sur lui lors de sprints massifs, voire dès les prochaines classiques.

L'autre grand triomphateur de la journée se nomme Niki Terpstra. Vainqueur de la première étape il y a six jours à Dukhan, le Néerlandais n'a ensuite jamais plus quitté son Maillot Or de leader au général. A 29 ans, il gagne sa première grande course par étapes et devance finalement son coéquipier et tenant du titre Tom Boonen de 17'' et Jurgen Roelandts (LTB) de 20''.

Lauréat de deux victoires d'étape lors de cette 13e édition (22 succès en tout au Qatar), Boonen, quadruple vainqueur au Qatar, doit se contenter de la victoire au classement par points (Maillot Argent) alors que Guillaume Van Keirsbulck (OPQ aussi) termine meilleur jeune (Maillot Blanc Perle). Impressionnante tout au long de ce Tour of Qatar 2014, la formation Omega Pharma – Quickstep est sacrée meilleure équipe.

Voir toutes les actualités

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 6

Classements à l'issue de l'étape 6

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur le Tour of Qatar

Partenaires de Tour of Qatar