Deuxième couronne omanaise pour Froome

actualités24.02.2014Après course

Pour la deuxième année consécutive, Christopher Froome remporte le Tour of Oman. Dominateur la veille, le Britannique avait fait la différence dans l'ascension de Jabal Al Akhdhar pour s'emparer du Maillot Rouge de leader. Sur la dernière étape de l'épreuve le vainqueur du Tour de France 2013 a pu compter sur l'aide de ses coéquipiers pour maîtriser les différentes offensives. Sur la Corniche de Matrah, c'est finalement André Greipel qui s'impose au sprint, remportant son 3e succès de cette 5e édition.

Les 141 coureurs encore en lice ont rendez-vous dans le charmant village de As Sifah au sud-est de Muscat pour le départ de la 6e et dernière étape du Tour of Oman. Des dizaines d'enfants, en quête de bidons et de souvenirs du Tour, offrent un accueil chaleureux au Maillot Rouge de la course, Christopher Froome (SKY), qui possède alors une avance confortable de 26'' sur son plus dangereux rival Teejay Van Garderen (BMC). Il reste pourtant une étape à disputer et encore pas mal de menaces à maîtriser pour le champion britannique sur un parcours de 146.5 kilomètres à destination de la corniche de Matrah, s'achevant sur un circuit piégeux.

Cette ultime journée va partir à un rythme effréné. Dès les premiers hectomètres, les attaques sont incessantes mais le peloton réagit à chaque reprise. Il faut finalement attendre le kilomètre 17 pour voir un groupe de cinq hommes prendre le large : Gavazzi (AST), Van Avermaet (BMC), Terpstra (OPQ), Ligthart (LTB) et Roche (TCS). Ces messieurs, emmenés par Pim Ligthart, atteignent le sommet de la première ascension de la journée (Al Jissah, km 29) avec une avance d'1'35 sur le peloton. L'écart passe à 2' au km 37 mais ne cesse ensuite de diminuer à l'approche du premier sprint de bonifications (km 57.5). Alors que quatre des cinq fuyards stoppent leurs efforts, Niki Terpstra, fraîchement auréolé de son succès au Tour of Qatar, prolonge son effort et passe en tête au sprint avec 10” d'avance sur le peloton conduit par Van Hecke (TSV) et Kuchynski (KAT).

Neuf courageux vont alors passer à l'attaque et reprendre l'homme de tête au km 60. Dans l'ascension de Bousher Alamrat, ce groupe où figure notamment Agnoli (AST), Burghardt (BMC), Boaro (TCS), Minard (ALM) et Albasini (OGE), possède une avance de 2' au km 66. Le peloton ne cesse ensuite de se rapprocher et au sommet, Bazzana (UHC) passe en tête devant Van Emden (BEL) et Minard (ALM), alors que le peloton ne pointe plus qu'à 40''.

Juste après la descente, une nouvelle vague d'offensives secoue le peloton. Nibali (AST), Cancellara (TFR) et Kreuziger (TCS) vont en effet passer à l'attaque, mais ils seront finalement maîtrisés par la garde rapprochée de Froome et des sprinters, avides d'un dernier succès en terre omanaise. Le peloton va finalement se regrouper, à l'exception de Bazzana, toujours en tête au km 88. L'Italien va être vite rejoint par deux autres coureurs : Juul Jensen (TCS) et Hepburn (OGE). Alors que l'allure du peloton a sérieusement baissé, le trio de tête possède 1'30 au km 99.

Les formations Lotto-Belisol et SKY prennent les choses en main et à l'entrée du circuit final sur la corniche de Matrah, l'écart n'est plus que de 45”. Au deuxième sprint intermédiaire (1er passage sur la ligne, km 129,5), remporté par Bazzana devant Hepburn et Juul Jensen, le peloton accuse un retard de seulement 26''. Le trio, renforcé par Waeytens (TSV), se fait finalement revoir juste avant la flamme rouge. Cette étape s'achève par un sprint massif et comme lors de la 1ère et la 3e étape, André Greipel (LTB) se montre le plus rapide. Le champion d'Allemagne s'offre un 3e succès lors de cette édition, son cinquième à Oman, en devançant sur la ligne, le dernier vainqueur sur la corniche, Nacer Bouhanni (FDJ) et Sam Bennett (TNE).

Installé au sein du peloton, Christopher Froome (SKY) remporte le Tour of Oman pour la deuxième année consécutive. Le vainqueur de la centième édition du Tour de France, impressionnant dans la montée de Jabal Al Akhdhar, s'impose avec une avance de 26” sur Van Garderen et 31” sur Rigoberto Uran (OPQ). Une belle entame pour le Britannique qui tentera dans les mois à venir de conserver notamment ses titres sur le Dauphiné et la Grande Boucle. Vainqueur de trois étapes, André Greipel termine en tête du classement par points et remporte ainsi le Maillot Vert alors que Romain Bardet (ALM), 13e du général, s'offre le Maillot Blanc de meilleur jeune. Omniprésent tout au long des 6 jours du Tour of Oman, Preben Van Hecke (TSV) remporte le Maillot de la combativité.

Voir toutes les actualités

Porteurs de maillots à l'issue de l'étape 6

Classements à l'issue de l'étape 6

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur le Tour of Oman