DEGENKOLB, DANS LES PAS DE KITTEL

A l'image de son coéquipier et compatriote Marcel Kittel, vainqueur à Tours sur les routes du Tour de France, John Degenkolb (Argos-Shimano) s'est offert un succès de prestige au bout de la célèbre avenue de Grammont. Cette 107ème édition de la« classique des feuilles mortes » n'aura souri ni aux quatre coureurs échappés dès le kilomètre 35, ni aux puncheurs, très actifs dans les collines des abords de Tours. Au terme d'un sprint massif tout en puissance, Degenkolb devance Morkov et Démare.Chez les espoirs, c'est le jeune Fabien Dassonville (Comité Ile de France) qui s'impose.

Lire la suite Journal de l'épreuve

La course en images

photo23/01/2014 

© B.Bade

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Côté tourisme

Authon-du-Perche

La ville d’Authon-du-Perche, chef-lieu de canton située à 58 kilomètres de Chartres et 16 de Nogent-le-Rotrou, n’a de « gueuse » que le surnom. En réalité « impériale », la ville tient son nom de celui de l’empereur Auguste. Autrefois noyau du protestantisme, la ville fut aussi, sous l’Ancien Régime, la cité de la confection de l’étamine, une toile très fine de laine et de fil de soie utilisée pour la fabrication des vêtements des nobles, des religieux et des avocats. C’est dans les sous-sols des maisons – leurs portes d’entrée sont encore visibles aujourd’hui – que la production très règlementée s’effectuait. Aujourd’hui la commune est le point de départ de nombreux circuits de randonnées qui permettent de découvrir les magnifiques paysages du Perche. Au niveau économique, Nipro glass France, ancienne entreprise locale et familiale, est devenue un des leaders mondiaux sur le marché de la production d’ampoules pharmaceutiques.

Eure-et-Loir
Le département d’Eure-et-Loir est heureux d’accueillir pour la 5e année consécutive le départ de Paris-Tours. Depuis 2009, la célèbre course est prétexte, pour le Conseil général et la commune de départ, à proposer de nombreuses animations. Après Chartres, La Loupe, Voves et Châteauneuf-en-Thymerais, la 107e édition de Paris-Tours à Authon-du-Perche, est un événement à ne manquer sous aucun prétexte ! Le public toujours plus nombreux pourra profiter pleinement des animations organisées dès le samedi 12 octobre pour que la fête du vélo soit totale. Premier partenaire du monde sportif au quotidien le Conseil général soutient les clubs, favorise la pratique du sport pour le plus grand nombre en accompagnant financièrement les communes et leurs regroupements dans la réalisation des équipements sportifs sur tout le territoire.

http://www.eurelien.fr/

Tours

Une ville très accessible
La ville de Tours a toujours affirmé sa vocation de carrefour. Étoile autoroutière à cinq branches, située sur un axe majeur de communication européen, dotée d’un aéroport international, elle est étonnamment facile d’accès à toute heure avec une sortie d’autoroute à deux minutes du centre-ville. Le TGV met en outre le centre-ville à une heure de la capitale et relie Tours avec les grandes villes françaises et européennes par de nombreuses liaisons directes quotidiennes. Depuis septembre 2013, l’attractivité de l’agglomération tourangelle a été encore renforcée par la mise en service d’un tramway qui va marquer le paysage urbain.

Une activité scientifique intense
Si Tours n’est pas réputée pour être une cité industrielle, malgré son glorieux passé dans l’industrie automobile, elle est reconnue pour son sens particulier de l’innovation et de l’entreprenariat. Son particularisme est de se placer dans des secteurs d’activités à haute valeur ajoutée, liés profondément aux travaux de recherches universitaires, en particulier médicaux. L’intégration de la ville et de son agglomération dans pas moins de trois pôles de compétitivité (Cosmetic Valley, Elastopole, Pôle européen de l’efficacité énergétique) démontre que cette « philosophie » est payante ; elle affermit une situation plus qu’enviable par bon nombre de villes elles-mêmes fortement industrialisées.

La ville du « bien-vivre »
La ville de Tours, la Touraine, le Val de Loire, le « Jardin de la France », font partie de ces territoires emblématiques que l’UNESCO est venu consacrer en 2000 au titre des « paysages culturels vivants ». Le cadre était posé, dans la lignée d’une longue tradition de résidences royales et nobles, notamment durant les deux siècles des 15e et 16e, le long du « fleuve paysage culturel ». C’est dans ce territoire du raffinement des tables royales et de la gourmandise, que Tours a été labellisée Cité Internationale de la Gastronomie. Avec son patrimoine bâti remarquable Tours se positionne comme porte d’entrée du Val de Loire.

Et Tours aime le sport…
Un esprit sain dans un corps sain… Adage classique et évidence tourangelle : les sports d’équipe placent souvent Tours sous les feux de l’actualité sportive (volley-ball en Ligue A, football en L2). Mais le sport à Tours se conjugue aussi au plaisir simple de courir, faire du vélo en bord de Loire, ou de pratiquer l’un des nombreux sports nautiques qu’offrent les multiples plans d’eau : aviron, canoë-kayak, dériveur, planche à voile… Par ailleurs, plus de 600 hectares d’espaces verts, de bois et de forêts en pleine ville ou aux abords, permettent à chacun de s’adonner à son activité préférée, avec notamment le centre aquatique du lac et le golf compact au centre de l’agglomération. Les 10 000 participants chaque année aux 10 et 20 km de Tours et de la Nouvelle République, prouvent, si besoin était, l’engouement des Tourangeaux pour le sport. Avec 160 clubs réunissant 33 000 licenciés dans plus de 120 disciplines, il y en a vraiment pour tous les niveaux et pour tous les goûts comme en témoignent les « Sport’ouvertes » où toutes les associations et clubs sportifs ont présenté leur offre au public au mois de septembre dernier.

Tableau d'honneur 2013

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur le Paris Tours

Paris-Tours Espoirs

Partenaires du Paris Tours