Degenkolb, dans les pas de Kittel

actualités13.10.2013Après course

A l'image de son coéquipier et compatriote Marcel Kittel, vainqueur à Tours sur les routes du Tour de France, John Degenkolb (Argos-Shimano) s'est offert un succès de prestige au bout de la célèbre avenue de Grammont. Cette 107ème édition de la« classique des feuilles mortes » n'aura souri ni aux quatre coureurs échappés dès le kilomètre 35, ni aux puncheurs, très actifs dans les collines des abords de Tours. Au terme d'un sprint massif tout en puissance, Degenkolb devance Morkov et Démare.Chez les espoirs, c'est le jeune Fabien Dassonville (Comité Ile de France) qui s'impose.

Authon-du-Perche en fête pour la 107ème
Pour la cinquième année consécutive, le département d'Eure-et-Loir accueillait ce matin le départ de Paris-Tours. Après Chartres, La Loupe, Voves et Châteauneuf-en-Thymerais, c'est depuis la charmante commune d'Authon-du-Perche que les 191 coureurs engagés sur la 107ème édition se sont élancés à 10h25, par un temps frais (4°) et sec, devant de nombreux spectateurs venus les acclamer.

Dernier baroud pour un quatuor
Les tentatives sont nombreuses pendant la première heure de course (50 km/h de moyenne). Il faut attendre le kilomètre 35 pour voir la bonne échappée prendre forme. Un groupe de quatre où figure Lander (BMC), Saramotins (IAM), Martinez (La Pomme-Marseille), Duval (Roubaix) prend alors rapidement du champ : 7'50 au km 50, jusqu'à 11'35 au km 73. Le rythme de la course baisse ensuite en intensité (44 km/h de moyenne après deux heures de course).

Les équipes de sprinteurs en chasse
Derrière, les équipes Argos-Shimano, FDJ.fr et Garmin se méfient des quatre fuyards et décident de lancer la poursuite. L'avance de l'échappée diminue comme peau de chagrin : plus que 6' au ravitaillement de Vendôme (km 113), 4'15 lors du franchissement de la Loire à Amboise (km 168.5), 1'23 au pied de la côte de Crochu (30.5 km de l'arrivée). A 25 kilomètres du but, les échappés ne comptent plus que 30'' d'avance. Saramotins sera finalement le dernier à résister avant de se faire reprendre à 12 km du but.

Les ténors en évidence
Dans l'ascension de la Côte de Beau Soleil, un groupe de prestige s'isole en tête de course. Marcato (VCD), Chavanel (OPQ), Degenkolb (ARG), Démare (FDJ), Bol, Vanmarcke (BEL) et Morkov (TST) parviennent à faire la différence et comptent une quinzaine de secondes d'avance sur le peloton. A l'exception de Bol, ils seront rejoints dans la Côte de l'Épan (7 km de l'arrivée).

Pas de Bol
Le Néerlandais Jetse Bol prolonge seul son baroud d'honneur et précède le peloton de 15'' à 3 km du but, puis encore de 10'' à 2 km. Mais face à la meute, Bol cède finalement à 500 m de la ligne. Place alors à un sprint massif remporté par l'homme de la semaine, John Degenkolb. L'Allemand devance Michael Morkov et Arnaud Démare pour remporter cette 107ème édition, à l'endroit même ou son compatriote et coéquipier, Marcel Kittel s'était imposé lors de la 12ème étape du Tour de France, il y a tout juste trois mois.

Voir toutes les actualités

Tableau d'honneur 2013

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur le Paris Tours

Paris-Tours Espoirs

Partenaires du Paris Tours