Terpstra émerge d'un final haletant

Résumé de l'étape13.04.2014La course- Paris (Compiègne) / Roubaix

Rarement Paris-Roubaix a réservé autant de suspense dans l'ère moderne. Après quelques numéros de soliste, notamment de Thor Hushovd, Tom Boonen et Peter Sagan, un regroupement de onze coureurs dans les dix derniers kilomètres a placé l'équipe Omega Pharma-Quick Step en supériorité numérique, permettant une ultime et décisive attaque de Niki Terpstra, déjà 3e à Roubaix l'an passé. Il inscrit, devant John Degenkolb et Fabian Cancellara, la sixième victoire néerlandaise dans la classique nordiste, la dernière remontant à 2001 (Servais Knaven).

Bretagne-Séché Environnement en force
Dès le départ, donné à 10h27 à 199 coureurs, les inévitables escarmouches ont imprimé une allure rapide au début de course (48,6km parcourus dans la première heure), jusqu'à ce que la première échappée significative prenne forme au km 23, rassemblant huit concurrents : David Boucher (FDJ), Kenny De Haes (LTB), Michael Kolar (TCS), Benoît Jarrier et Clément Koretzky (BSE), Tim De Troyer (WGG), Andreas Schillinger (TNE) et John Murphy (UHC). Abandonnant toute velléité de poursuite après vingt kilomètres d'effort, le peloton s'est retrouvé pointé à 9'10'' des hommes de tête au km 50, leur permettant ainsi d'aborder avec une avance confortable le premier secteur pavé, à Troisvilles, à l'approche du centième kilomètre de course.

Kristoff écarté sur crevaison et chute
Tom Boonen (OPQ) a été le premier des favoris à subir une crevaison dans le secteur pavé n°26 alors que la chasse s'organisait derrière les huit hommes de tête. La grande bagarre n'était pas encore déclenchée qu'Arnaud Démare (FDJ), le grand espoir français, subissait coup sur coup une crevaison et une chute avant de reprendre place dans le peloton. Avant l'entrée dans la cruciale trouée d'Arenberg, le Team Sky a pris le relais d'OPQS, Belkin et Trek pour ramener l'écart à 4'25''. La principale victime d'Arenberg fut le vainqueur de Milan-San Remo, Alexander Kristoff (KAT), écarté sur crevaison, avant d'en subir une autre puis une chute et d'abandonner tandis qu'à l'avant, une accélération de Schillinger a morcelé l'échappée. Le groupe de tête, réduit à quatre unités (Schillinger, Jarrier, De Troyer, Murphy), a maintenu une avance de quatre minutes à l'amorce des deux dernières heures de course.

Boonen et Hushovd à l'offensive
Délesté de l'Américain Murphy, le trio de tête a été revu à 61km de l'arrivée par huit contre attaquants parmi lesquels Tom Boonen (OPQ), auteur d'un numéro de virtuose pour sortir seul du peloton sur le secteur pavé n°13. Un groupe de six fuyards s'est formé sous son impulsion à 50 kilomètres de l'arrivée. A la sortie du secteur 10 de Mons-en-Pévèle, Boonen (OPQ), Hushovd (BMC), Tankink (BEL), Thomas (SKY), De Backer (GIA) et Martinez (EUC) se sont octroyé trente secondes d'avance un peloton encore fourni, d'où se sont extraits Sagan (CAN) et Wynants (BEL) alors que tout semblait indécis à 35km du but.

Onze en tête à 9km du but
A 21km du but, l'attaque de Sagan a surpris Boonen et Hushovd, les deux coureurs les plus déterminés à maintenir en vie cette échappée de huit coureurs. Une jonction s'est opérée derrière Sagan, permettant à Vanmarcke (BEL) d'accélérer dans le secteur 5 de Camphin-en-Pévèle, le Belge emmenant dans son sillage Cancellara (TFR), Stybar (OPQ) et Degenkolb (GIA). Nul ne parvenant à faire la décision, 11 coureurs sont apparus en tête à 9km de l'arrivée : Cancellara, Vanmarcke, Boonen, Stybar, Terpstra, Wiggins, Thomas, Langeveld, Sagan, Degenkolb et De Backer.

Le surnombre d'OPQS profite à Terpstra
OPQS étant en surnombre (3) dans ce groupe, Niki Terpstra en a profité pour attaquer à 6km de l'arrivée. C'était la bonne initiative. L'écart n'a cessé de croître avant l'entrée sur le vélodrome, avec 23 secondes d'avance, du Néerlandais déjà vainqueur du Tour du Qatar cette année. John Degenkolb et Fabian Cancellara n'avaient d'autre alternative que de se battre pour les places d'honneur sur le podium.

La course Paris (Compiègne) / Roubaix

parcours journal de l'épreuve

Tableau d'honneur 2014

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur Paris-Roubaix

Partenaires de Paris-Roubaix