Vanmarcke: "50 centimètres de trop"

interview07.04.2013La course- Paris (Compiègne) / Roubaix

Sep Vanmarcke : « Mon objectif, c'était Paris-Roubaix. Pour toutes les autres courses, je ne me suis pas entraîné, j'ai tout fait en fonction de celle-ci. J'ai crevé, je suis tombé, je me suis fait mal au genou et à la fin, j'étais quand même devant. Dans les 500 derniers mètres, je croyais que j'allais gagner, mais le parcours était trop long de 50 centimètres. J'en pleure. »

La course Paris (Compiègne) / Roubaix

parcours journal de l'épreuve

Tableau d'honneur 2013

S'abonner

Recevez des informations exclusives sur Paris-Roubaix

Partenaires de Paris-Roubaix